Bien-être

L'insomnie due au stress : pourquoi se produit-elle et comment y remédier ?

L'insomnie associée au stress est plus habituelle que ce que nous pouvons croire. Sans intervention adéquate, elle peut se transformer en problème chronique

Auteur : dimanche 26 septembre 2021 06:24

Nervosité, difficultés à trouver le sommeil, réveils fréquents, tachycardies au milieu de la nuit et même cauchemars quand nous réussissons enfin à dormir une ou deux heures… L’insomnie due au stress est une condition fréquente qui peut altérer notre qualité de vie à certaines périodes.

Et nous le savons, dans ces conditions, compter les moutons devient inutile, tout comme pratiquer la méditation ou boire des infusions. Ce type d’expérience crée une sorte de cercle vicieux. Son élément déclencheur est généralement la préoccupation et ces pressions externes que nous ne pouvons pas gérer.

Or, après tant de jours sans repos réparateur, l’humeur et la motivation faiblissent de plus en plus. Il est alors compliqué de trouver des forces pour résoudre ces problèmes de base.

Données sur l’insomnie

Environ un tiers de la population souffrirait d’insomnie de façon occasionnelle et entre 10 et 12 % des personnes en souffriraient de façon chronique. Ces états sont extrêmement usants et finissent par avoir un impact sur la santé, et ce de multiples façons. Il est donc nécessaire de surveiller cela de près.

Par ailleurs, il convient de prendre en compte que ce trouble peut avoir différentes origines. Parmi celles-ci, des états psychologiques comme l’anxiété et le stress ont tendance à être les plus fréquents. Que faire pour gérer cette situation ? Nous allons analyser cela dès maintenant.

Insomnie due au stress : symptômes, causes et stratégies pour la gérer

Quand nous avons du mal à trouver le sommeil, une grande partie des formules quotidiennes auxquelles nous sommes habitués ne servent à rien. Nous dire intérieurement « je dois m’endormir, je dois m’endormir » ne fonctionne pas car ces formules ne servent à rien pour le cerveau.

Et cela est encore pire quand vous être bloqués dans cette hyperactivation mentale qui empêche de stopper les pensées et qui ne laisse aucun repos aux préoccupations. Des études comme celles réalisées à l’Université Laval, Sainte-Foy au Canada nous indiquent que n’importe quel facteur stressant altère notre repos nocturne.

Cette altération sera plus ou moins intense en fonction de nos capacités d’affrontements. Cela implique quelque chose de déterminant : pour traiter l’insomnie, dans ces cas, il est indispensable de combiner une thérapie psychologique à l’approche pharmacologique. Analysons cela plus en détail.

Quels sont les symptômes associés à l’insomnie due au stress ?

Il existe différents types de stress. D’un côté, nous retrouvons le stress aigu, lié à ces tâches ou défis quotidiens qui font disparaître notre calme et nous plongent dans cet état d’activation, de préoccupation et de relative angoisse.

Il est aussi possible de souffrir de stress épisodique aigu, auquel cas, si nous n’avons pas contrôlé ces pressions quotidiennes, nous dérivons vers une situation plus problématique. Nous commençons alors à ne pas être productifs au travail et à avoir davantage de problèmes de santé.

Le type de stress le plus préoccupant est sans aucun doute celui de type chronique. Il s’agit d’une condition associée à des traumas du passé ou à des situations très angoissantes qui nous bloquent pendant des années ; par exemple, souffrir du syndrome du burn-out.

Les symptômes associés à l’insomnie due au stress surgissent dans les cas de stress épisodique aigu et de stress chronique. Les manifestations sont les suivantes :

  • Difficultés à trouver le sommeil (cela peut prendre des heures).
  • Réveils fréquents et repos de mauvaise qualité. En général, nous nous levons plus épuisés que quand nous nous sommes couchés.
  • Tachycardies au milieu de la nuit.
  • L’esprit ne se repose pas, des idées négatives apparaissent, ainsi que des pensées irrationnelles et catastrophistes.
  • Si nous réussissons à dormir deux heures de suite, les cauchemars sont habituels.
  • Des céphalées de tension peuvent aussi faire leur apparition pendant la nuit.
  • La douleur musculaire empêche de trouver une bonne position pour dormir.

Quelle en est la cause ?

Pourquoi les états de stress affectent-ils le repos nocturne ? Nous nous sommes tous déjà posé cette question plus d’une fois. Et plus le repos devient nécessaire, plus nous avons du mal à le trouver.

La raison se trouve dans ce que nous connaissons sous le nom d’hypothèse de Monroe, qui explique pourquoi les personnes qui souffrent d’anxiété et de stress ont beaucoup de mal à dormir.

Les personnes qui font face à ces états psychologiques accumulent une activation physiologique élevée à cause des hauts niveaux de cortisol et d’adrénaline. Cette hyperactivation ne s’éteint pas quand la nuit fait son apparition : elle peut même s’intensifier.

Quelle en est la raison ? Quand nous retrouvons le silence de notre lit, notre esprit commence à penser beaucoup plus que d’habitude, à réfléchir à tout. Cette énergie mentale suractive encore plus la tension du corps et du cerveau.

Quelles stratégies devrions-nous appliquer pour réduire l’insomnie associée au stress ?

Le premier pas – et le plus décisif – est de connaître la véritable cause de l’insomnie. Il est recommandé d’aller consulter le médecin pour comprendre ce qui se cache derrière ce trouble du sommeil. Une fois les causes organiques écartées, nous nous focaliserons sur le plan psychologique pour procéder à des changements. Voici quelques clés.

Horaires de sommeil stricts

Il est important que nous fassions attention à notre hygiène de sommeil et que nous essayions de nous lever et de nous coucher à la même heure, tous les jours.

Réduire l’exposition aux appareils électroniques

Deux heures avant de nous coucher, nous éviterons de nous exposer aux écrans du portable ou de l’ordinateur. La lumière bleue de ces dispositifs agit comme un stimulant.

Interdiction d’aller au lit avec ses préoccupations : mieux vaut les écrire dans un carnet

L’oreiller ne peut pas être le dépositaire de toutes nos préoccupations. Il est interdit d’aller au lit avec l’esprit plein de pensées, d’angoisses et d’idées obsessionnelles. Il vaut mieux les écrire dans un carnet. Nous pouvons même essayer de noter une proposition de résolution.

Prioriser et faire de petits changements pour nous sentir bien

Pour gérer l’insomnie due au stress, il est indispensable de faire des changements. Pour cela, il convient de clarifier quelles sont nos priorités et quels sont ces aspects secondaires que nous pouvons éliminer pour gagner en bien-être. Souvenons-nous que le soin personnel ne consiste pas seulement à prendre soin de son corps ou à veiller à son alimentation. Le soin personnel, c’est aussi nous consacrer du temps de qualité.

Du sport, des dîners légers et des exercices de respiration

Sortir se promener ou courir nous permettra de nous libérer de ce stress accumulé tout au long de la journée. Ainsi, après cette petite séance d’exercice physique, nous apprécierons un dîner léger et nous réduirons notre activité physique et mentale. Les exercices de respiration profonde ou la lecture d’un livre nous permettront d’améliorer progressivement la qualité de notre repos.

Consulter un professionnel est important

Lorsque les stratégies expliquées n’ont pas d’effet, ou quand les symptômes ont tendance à empirer, le mieux est de faire appel à un professionnel. L’insomnie qui n’est pas traitée à temps a tendance à avoir un impact sur la santé et la qualité de vie.

De la même façon, le stress non contrôlé finit par altérer presque tous les domaines de notre vie. Par conséquent, si nous ne pouvons pas le gérer, l’idéal est de chercher une aide psychologique. Pensons-y.

Publié dans : santé

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Coupe Arabe : Votre pronostic pour le match entre l'Algérie et le Soudan ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 5229 02/12/2021

Archive

Année
  • 2021
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir