Equipe d'Algérie

Exclusif: Helaimia: «Un autre entraineur que Belmadi ne m’aurait peut-être pas donné ma chance»

«Des clubs de Ligue 1 française m’ont sollicité mais mon président s’est opposé»

Auteur : Moumen Ai mardi 01 décembre 2020 12:28

Helaimia se confie au Buteur

 «Avec Mahrez ça s’est bien passé, il me conseille beaucoup, c’est un vrai capitaine»

«Ma passe pour Delort ? Je me suis bien appliqué sur un exercice qu’on travaille à l’entrainement»

«Je n’ai pas trahi le MCO, dans ma tête c’était l’étranger ou le Mouloudia d’Oran»

Auteur de quatre bonnes performances avec la sélection algérienne face au Nigeria, le Mexique en amical puis à deux reprises contre le Zimbabwe en aller et retour en matchs officiels, le latéral droit de l’Equipe nationale Mohamed Reda Helaimia revient en exclusivité au Buteur sur ses premiers pas avec le groupe de l’EN et nous parle de sa situation avec Berschoot en Belgique. Helaimia rassure quant à ses derniers tests révélés positifs à la Covid-19.

 

Reda comment vous vous sentez, quelques jours après avoir été testé positif à la Covid-19 ?

Hamdoulillah,  je me sens très bien maintenant. Après mon retour de sélection, j’ai été testé positif à la Covid-19. Je devrai passer un autre test demain (NDLR : entretien réalisé dimanche soir) et s’il est négatif, je serai parmi le groupe qui préparera le prochain match. Inch’Allah, d’ici la semaine prochaine, je serai sur le terrain.

Avez-vous eu des signes alarmants ?

Non, j’ai juste perdu le goût et un peu l’odorat mais je me soigne très bien maintenant Hamdoulillah. Je rassure tout le monde et je veux remercier toutes les personnes qui se sont inquiétées pour moi et ceux qui m’ont souhaité un prompt rétablissement à travers ces milliers de messages reçus.

Vous ne l’avez pas choppé en sélection étant donné que vous avez joué un match avec Berschoot juste après votre retour du stage de l’EN.

Non, le test que j’avais passé après mon retour de sélection était négatif, je me suis même entrainé avec le groupe à Berschoot et j’ai joué une mi-temps dans un match de championnat. Seulement, avant la rencontre de ce dimanche, le test Covid-19 était positif. C’est la raison d’ailleurs pour laquelle je suis  confiné à la maison depuis presque une semaine.

Vous serez encore absent pour combien de jours ?

Je suis sous traitement, et je devrai passer un autre test demain (entretien réalisé dimanche soir) et s’il s’avère négatif, je rejoindrai mes coéquipiers qui prépareront le prochain match. J’ai passé un autre test ce dimanche et  Dieu merci je suis en nette amélioration. Inch’Allah d’ici la semaine prochaine, je serai sur le terrain.

Revenons à votre excellente performance face au Zimbabwe au 5-Juillet, que vous avez du reste confirmé à Harare, une réaction ?

Hamdoulillah, ma performance est beaucoup due plus à cette confiance du coach Belmadi que je n’ai pas trouvé ailleurs. Et puis sa manière de me parler m’a stimulé et permis de vite m’intégrer dans le groupe. J’ai toujours beaucoup travaillé pour atteindre cet objectif, à savoir porter un jour le maillot de l’Equipe nationale. Je dois dire qu’un autre entraineur que Belmadi ne l’aurait pas donné cette chance de montrer mes qualités en sélection.

Qu’est-ce qui a le plus été déterminant dans vos débuts prometteurs en sélection ?

C’est son discours. Lorsqu’il est arrivé, Belmadi a été clair, les portes de la sélection sont ouvertes à tous les Algériens. Cela m’a vraiment motivé et donné l’envie de me battre pour arriver et arracher une place au sein de cette équipe championne d’Afrique.  C’est aussi grâce aux consignes du coach Belmadi. Il m’a rassuré et vite donné cette confiance nécessaire pour d’abord jouer sans complexe avec mes camarades champions d’Afrique et rivaliser contre des grands joueurs que ce soit face au Nigeria, le Mexique ou le Zimbabwe. Inch’Allah, je vais tout donner et travailler encore plus avec mon club pour m’installer au sein de la sélection.

Du coup à Oran et les Hamraoua sont fiers de vos performances en Belgique et en sélection, votre réaction ?

Je suis très content et c’est aussi mon devoir d’honorer le club où je me suis vu grandir. J’ai passé quatre très belles années au Mouloudia d’Oran, je ne garde que de bons souvenirs de ce club que je porterai toujours dans mon cœur. Je tiens à remercier les supporteurs du MCO pour leurs soutiens et leurs encouragements. 

Avant votre départ en Belgique, l’USM Alger, le MCA et le CRB voulaient vous avoir mais vous êtes parti en Belgique en dépit des offres alléchantes, c’est un choix que vous ne regrettez pas ?

Non, jamais de la vie ! Si je suis en sélection c’est aussi parce que j’ai progressé avec mon club à Berschoot. Après, c’est vrai, je me suis engagé à ne signer pour aucun club en Algérie. Dans ma tête, c’était le MCO ou l’étranger. El Mektoub a voulu que je parte en Belgique et je suis content d’avoir tenu ma promesse en dépit des alléchantes offres que vous avez citées.

Et si on abordait votre situation avec Berschoot, parfois on s’interroge sur la décision de votre entraineur de vous mettre sur le banc alors que vous êtes dans une sélection championne d’Afrique...

Jusqu’ici, je n’ai pas vraiment à me plaindre car j’ai un temps de jeu assez conséquent mais bon, c’est vrai qu’aujourd’hui, je dois travailler plus pour jouer plus souvent et régulièrement pour défendre mon statut de joueur international évoluant au sein d’une sélection championne d’Afrique. Je sais qu’on ne me fera pas de cadeau mais soyez sûrs, dès que je serai rétabli de la Covid-19 je me battrai pour tuer la concurrence et devenir un choix inévitable et un titulaire indiscutable dans mon équipe.

Certains ont minimisé la performance de l’EN à Harare, qu’avez-vous à dire ?

Il ne faut pas oublier que l’objectif est atteint. On est qualifiés, même si je dois dire qu’on voulait bien finir ce dernier rassemblement pas une victoire. Maintenant il fallait aussi voir l’état du terrain. On a éprouvé des difficultés à poser notre jeu. C’était déjà difficile de poser le ballon à l’entrainement mais on a su grâce aux consignes de l’entraineur gérer cette rencontre en revenant avec le point qui suffit à notre bonheur.

Vous avez été la révélation de Belmadi lors des deux derniers stages avec notamment une passe décisive pour Delort, voulez-vous revenir là-dessus ?

C’était aussi ma première passe décisive en Equipe nationale et je suis très heureux. Après, c’est un exercice qu’on fait souvent à l’entrainement en sélection. Je me suis juste bien appliqué pour bien réussir ma passe car je savais que Delort allait être bien placé dans la surface. J’ai fait exactement ce que le coach Belmadi nous demande de faire à l’entrainement.

Qu’est-ce que Delort vous a dit en fin de match ?

D’abord, je dois dire que suis très content de ma première passe décisive qui coïncide aussi avec le premier but d’Andy Delort. On a discuté après le match, Delort m’a dit : J’ai reçu beaucoup de centres dans ma carrière, mais celui-là je ne suis pas prêt à l’oublier, j’aime bien ces centres. Il m’a remercié.

Vous avez joué sur votre couloir avec un grand joueur Riyad Mahrez en l’occurrence, et on vous a vu évoluer sans aucun complexe, n’hésitant pas à lui parler quand il le faut…

Mahrez est un joueur de classe mondiale, jouer à ses côtés est un privilège. Pour revenir à votre question malgré son statut international, Riyad est un joueur très bien éduqué avec des valeurs humaines extraordinaires. Il n’y a aucune barrière, quand il faut lui parler, je lui parle et il me conseille aussi sur le terrain.  Je dois aussi dire que nous possédons un groupe composé de joueurs de bonnes familles où seul l’intérêt suprême de la sélection prime.

Il vous dit quoi pour vous conseiller ?

Il insiste beaucoup pour tenir bon, et me motive souvent pour rester concentré. Franchement à chaque fois je me rends compte que ses conseils sont vraiment utiles.

On a appris que plusieurs clubs en France et en Allemagne vous suivent, une confirmation ?

C’est vrai j’ai reçu quelques offres. Même le président à Berschoot a déclaré dans la presse belge des équipes françaises me voulaient mais il a expliqué qu’il voulait monter une équipe compétitive et qu’il avait repoussé trois propositions dont celle d’un club de la Ligue 1 pour moi.

Pour finir, vous préférez le championnat allemand ou français ?

Je suis bien à Berschoot où on réalise une belle saison avec notamment une méritoire deuxième place au classement. Maintenant, pour les propositions que je reçois, c’est mon agent qui s’en occupe. Je suis concentré avec mon club où j’ai envie de gagner quelque chose cette saison, une année après avoir réussi l’accession en Jupiller League Belge.

Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali

 

Publié dans : Helaïmia Belmadi Djamel

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Une coupe du monde tous les deux ans, êtes-vous pour ou contre ?

Quel est votre pronostic pour le match du mois de novembre entre Djibouti et l'Algérie ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 5192 18/10/2021

Archive

Année
  • 2021
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir