Ligue 1 & 2

JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s’affirme !

Bensayah : «Le fait de ne pas avoir encaissé augmente nos chances de qualification»

Auteur : Lyès Aouiche lundi 16 septembre 2019 10:13

Ce n’est point une surprise de voir le coach Hubert Velud reconduire dans son onze le jeune arrière droit Racim Mebarki, samedi soir, face au Horoya Conakry. La prestation du jeune Canari en championnat face au PAC a donné des garanties au coach mais surtout les signes qu’il a affichés durant toute la préparation de ce match aller ont plaidé en sa faveur. Ainsi et après sa première titularisation avec les seniors à Bologhine, Mebarki a eu l’insigne honneur de fouler avec le onze rentrant la pelouse du 1er-Novembre, devant des gradins archicombles pour son premier match international. Plus jeune joueur parmi les 22 acteurs sur le terrain, Mebarki a su mettre en valeur son talent et ses qualités. Il a tout simplement assuré sa mission et confirmé qu’il est désormais un élément sur lequel le Français peut compter pour la suite de la compétition. Avec la présence de Belaïli plus aguerri et ayant plus d’expérience, Mebarki n’a pas éprouvé de difficultés à s’imposer.

Sa reconduction dans le onze répond à une logique
Face au Horoya Conakry, Velud n’a pas vraiment chamboulé son onze rentrant par rapport à la dernière confrontation livrée il y a deux semaines contre le PAC, à Bologhine. Excepté Addadi qui revient à la compétition en lieu et place du jeune Juba Oukaci, le reste du dispositif a été reconduit. C’est ainsi que Mebarki a figuré parmi le onze titulaire, ce qui répond à une logique, explique un membre dirigeant. En effet, le joueur, qui a posé d’énormes difficultés aux attaquants du PAC, a fourni beaucoup d’efforts pendant la préparation du match en Ligue des champions. Du coup, sa titularisation est devenue une suite logique.

Sans complexe mais avec beaucoup de lucidité
Jouer son premier match international d’une importance capitale et devant un stade archicomble n’est forcément pas évident pour un jeune à peine lancé en seniors. Mais cet élément a prouvé tout à fait le contraire. Face à des attaquants robustes et dangereux comme ceux du Horoya Conakry, il a été tout simplement magistral ! Sans complexe mais surtout avec beaucoup de lucidité, Racim a tenu son rôle et défendu sans lésiner sur les efforts sa zone. Il a beaucoup contribué à préserver son avance de deux buts.

Il a terminé avec des douleurs à l’épaule
Par ailleurs, tout le monde a constaté qu’à la sortie de Mebarki en fin de match, ce dernier paraissait épuisé. Il a dû se surpasser dans le but d’honorer la confiance de son maître et de tous les dirigeants. On a constaté qu’il avait même ressenti des douleurs à l’épaule, ce qui a contraint le médecin du club à l’accompagner à l’hôpital pour des examens approfondis. A priori, le joueur n’a rien de grave comme l’a assuré Velud. Toutefois, il a nécessité une prise en charge pour en savoir plus.
 

Bensayah : «Le fait de ne pas avoir encaissé augmente nos chances de qualification»

Bien qu’il n’ait pas été buteur avant-hier face à l’équipe de Horoya Conakry, le milieu offensif, Réda Bensayah, a été l’un des artisans du succès ô combien précieux des Kabyles durant cet ultime tour avant la phase des poules pour la Ligue des champions d’Afrique. Le joueur pense que ce succès sur un score de deux buts à zéro est rassurant avant la deuxième manche qui aura lieu dans deux semaines en Guinée.

Un commentaire sur ce succès réalisé face à l’équipe de Horoya Conakry ?
On est contents et aussi très satisfaits de ce succès clair et limpide réalisé face à cette équipe de Conakry. On s’est donnés à fond sur le terrain et on n’a ménagé aucun effort pour assurer une telle victoire. On a finalement récolté les fruits de notre labeur. Dans l’ensemble, le fait de gagner par deux buts d’écart est très rassurant.
Comment s’est déroulé ce match pour vous ?
Ça n’a pas été facile de faire le jeu face à une bonne équipe de Horoya. Notre mission était très compliquée devant une équipe qui a tout fait pour ne pas encaisser à Tizi-Ouzou. Mais on a réussi l’essentiel au cours de cette rencontre, à savoir gagner avec un score idéal.
Après ce score vierge qui a sanctionné les débats en première période, n’avez-vous pas douté ?
Non, pas du tout ! car on ne voulait pas se précipiter et se découvrir derrière. Il fallait faire le jeu tout en restant vigilants derrière. On a bien observé le jeu de l’adversaire pour déceler ses lacunes. Mais quand même on a créé deux à trois occasions durant cette première période avant de revenir avec de meilleures intentions après la pause, chose qui nous a permis de marquer deux précieux buts.
Que s’est-il passé à la mi-temps ?
Eh bien, le coach a certainement pris note au cours de la première période afin de nous filer quelques consignes qui nous ont permis de trouver l’ouverture. Banouh nous a libérés par la suite car il fallait ajouter un second but pour achever le boulot et assurer un succès confortable avant la seconde manche qui aura lieu à Conakry.
À deux zéro, ce score est-il suffisant pour assurer la qualification dans deux semaines en Guinée ?
Sincèrement, c’est un résultat positif. C’est en tous les cas mieux que le un but à zéro réalisé face à El Marreikh. L’avantage pour nous est le fait de n’avoir pas encaissé de but car si par malheur on avait encaissé un seul but, notre mission aurait été très compliquée. Maintenant, on ira là-bas avec une solide avance qui nous permettra plus ou moins de jouer avec moins de pression.
Donc, vous êtes optimistes pour les prochaines 90 minutes de ce match ?
Il faut bien l’être car on a réussi un bon résultat à l’aller. Maintenant, il faut continuer à travailler pour rester sur cette dynamique des résultats positifs. Il y aura entre-temps un match de championnat à gérer. Il faut bien le négocier pour aller en Guinée avec un moral au beau fixe.
Justement, avant de vous rendre en Guinée, vous allez affronter certainement le CRB. Comment se présente ce match de championnat ?
C’est une bonne chose d’abord de jouer un match de championnat avant d’aller en Guinée car cela nous permettra de rester dans le rythme de la compétition et d’avoir un autre match dans les jambes. Il est clair qu’avec ce début encourageant, on ambitionne de gagner chez nous en championnat afin de ne pas nous détacher du peloton de tête, mais aussi pour aller à Conakry avec un moral d’acier.
Un mot sur le public qui est venu très nombreux avant-hier au stade du 1er-Novembre ?
Le public a joué amplement son rôle de douzième homme en nous soutenant à fond du début à la fin. Il a fait preuve de patience en première période. Il a chanté tout au long de la rencontre respectant en même temps l’adversaire du jour. Il a eu un comportement exemplaire et sportif à la fois.


 

Publié dans : JSK Mebarki Bensayah

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le Clasico de ce samedi?

Votre pronostic pour le match de Premier League samedi 24 octobre entre Man City (Mahrez) et West Ham (Benrahma) ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4886 21/10/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir