Equipe d'Algérie

Exclusif: Bennacer : « Voilà ce que Belmadi nous demande à chaque fois... »

« De match en match, Benrahma prouve que c’est un joueur de qualité » « Zerrouki est un très bon joueur, on s’est vite compris sur le terrain »

Auteur : Moumen Ait Kaci Ali vendredi 28 mai 2021 18:48

Exclusif 

Bennacer : « Prêts à surmonter tous les handicaps pour se qualifier en Coupe du monde »

« L’arbitrage ? C’est un souci en Afrique mais notre travail se limite sur le terrain »

« On a l’ambition d’aider Slimani à devenir le buteur historique de la sélection »

« Les matchs amicaux ? Une aubaine pour rester invincibles le plus longtemps possible »

« La Champions League et le Mondial 2022, un rêve que je veux vivre l’année prochaine » 

« Le Ballon d’Or africain ? Je veux progresser, ce qui vient après, c’est du bonus »

Reluisant avant et après sa blessure musculaire qui l’avait rendu indisponible pendant des semaines, le milieu de terrain milanais Ismael Bennacer revient dans cet entretien exclusif accordé au Buteur sur sa saison réussie au Milan AC avec à la clé une louable deuxième place en Serie A d’Italie, et un retour plus que mérité en Ligue des Champions attendus depuis plusieurs années par les tifosis « Rossoneri ». Bennacer parle aussi et surtout de ses objectifs pour la nouvelle saison avec la sélection nationale avec notamment ces deux matchs amicaux qui arrivent en juin. Entretien !

Une méritoire deuxième place qui vous permet de découvrir la Ligue des Champions, on imagine votre fierté…

C’est une grosse satisfaction pour le club et pour nous les joueurs. On a un peu souffert vers la fin mais on s’est bien ressaisis en fin de saison au grand bonheur de nos tifosis. Malgré les difficultés rencontrées, l’entraineur a réussi son pari de tirer le Milan vers le haut avec une qualification en Ligue des Champions tant convoitée par ce grand club. 

Vous êtes soulagé ?

C’est clair, on était partis pour redorer le blason du big Milan et on est fiers d’avoir réussi à replacer ce grand club en Champions League. C’était notre objectif, il est atteint. On est très contents de jouer cette prestigieuse compétition.

Et si on évoquait essentiellement l’Equipe nationale, finir les éliminatoires de la CAN sur un succès vient consolider votre invincibilité, c’était l’objectif ?

D’abord, je dois dire que c’était important pour nous de finir ces éliminatoires sur une bonne note. Maintenant, on sait très bien que ce record d’invincibilité dure depuis plusieurs matchs et nous avons envie que cela ne se termine pas très tôt.

D’où ce match sérieux fourni contre le Botswana en mars dernier…

Voilà, c’était un match compliqué qu’on a su rendre facile grâce aux consignes de Belmadi entre les mi-temps. On a eu du mal au début à imprimer notre rythme dans ce duel mais en seconde période, on s’est bien ressaisis et la suite était presque parfaite avec au bout cinq buts et une clean-sheet pour e notre domination dans ce groupe.

Avec notamment un nouveau joueur qui a joué à vos côtés au milieu du terrain, à savoir Ramiz Zerrouki. Comment l’avez-vous trouvé ?

C’est un très bon joueur ave de très bonnes qualités. Déjà cela se voyait bien à l’entrainement. Après pour une première sélection, je dirai que ça s’est très bien passé entre nous sur le terrain. Maintenant, c’est à lui de travailler et confirmer son talent pour essayer de faire partie du groupe et s’imposer dans cette sélection.

L’entente était bien, pourtant il ne parlait que l’anglais et le néerlandais, vous l’avez bien aidé personnellement ?

Ah oui, c’est sûr. On est une seule famille en sélection. Après, il s’est bien débrouillé, il connait déjà quelques mots et sûrement il va apprendre le français et l’arabe Inch’Allah pour mieux s’exprimer et fondre dans le groupe lors des prochains rassemblements. De toute façon dans le football, on se comprend, on parle tous la même langue sur le terrain.

24 matchs sans défaite, et l’occasion vous sera donnée d’améliorer ce record, vous égalez des records de grandes sélections mondiales, qu’est-ce que cela vous fait ?

J’ai vu qu’on n’était pas loin des grandes nations, comme l’Italie, après, c’est clair que cette série d’invincibilité, nous donne plus de confiance à vouloir continuer à gagner tous nos matchs. C’est tout à notre honneur, à nous de tout donner dans chaque match et essayer de ne pas perdre le plus longtemps possible.  

Les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 ont été reportées, mais on aimerait bien avoir votre avis sur ce groupe des Verts composé du Niger, le Burkina Faso et le Djibouti.

On est dans un groupe qui paraît bien à notre portée mais en Afrique, l’expérience nous a appris à rester méfiants. Voilà, on sait qu’en Afrique, c’est à un tout autre contexte et d’autres conditions de jeu, mais soyez sûrs on va tout donner pour se qualifier au Mondial 2022.

Surtout qu’il va y avoir aussi un dernier tour après la phase de poules…

Voilà, ce qui rend les choses plus difficiles, mais on va batailler de la première minute jusqu’à la dernière dans chaque match parce qu’on n’a pas envie de rater la Coupe du monde au Qatar. C’est la plus belle compétition qui puisse exister dans ce sport. Rien n’est facile, on le sait mais on est déterminés à réaliser notre rêve de jouer un Mondial tous ensemble.

Pour y arriver donc, vous allez compter sur le génie de Mahrez et surtout l’expérience d’Islam Slimani qui est en passe de battre un vieux record de meilleur buteur, vous parlez entre vous de ces stats ?

Oui, bien sûr. On en a parlé. Islam est je crois à 4 buts du record historique en sélection, il est donc à sa portée. De notre part, on a tous envie de l’aider à égaler voire battre ce record Inch’Allah. Les records sont faits pour être battus, et fera tout pour lui permettre de le faire Inch’Allah.

Cela reflète l’était d’esprit du groupe qui caractérise votre génération et le statut de Slimani dans cette équipe…

Voilà, on est une seule famille et les victoires qu’on obtient sont toutes des victoires collectives. Slimani est un leader, en plus d’être un buteur racé, Slimani sait comment mettre les nouveaux joueurs à l’aise et créer une belle ambiance dans le groupe. Après, il joue très bien son rôle d’ancien, c’est un joueur très important pour dans cette sélection. On est des amis, avant d’être des coéquipiers. 

Votre ami Ounas n’était pas présent lors des derniers stages, du coup on vous voit souvent avec Said Benrahma qui termine aussi une belle saison en Angleterre…

Je suis très content pour Said. Il progresse bien en Premier League. C’est devenu un élément essentiel dans son équipe. De match en match, il est parvenu à montrer ses véritables qualités. Maintenant, il sait quoi faire pour jouer plus. Il sait que le meilleur est à venir mais en travaillant très dur. Said est quelqu’un de très gentil qu’on aime bien.

Après votre retour en mars contre le Botswana, vous avez réussi à bien finir la saison en dépit des blessures, vous êtes comment maintenant ?

Hamdoulillah, à vrai dire je n’avais aucune appréhension, je voulais absolument reprendre la compétition et même si j’ai trop attendu, je dirai que cela faisait longtemps que je ne me sentais pas aussi bien.   J’essaye de jouer simple et aider l’équipe. Une nouvelle saison importante m’attend avec la Champions League et les éliminatoires CM 2022.  

 

Vous êtes pressenti pour figurer dans le Top 10 des meilleurs joueurs algériens et africains de l’année, qu’est-ce que cela vous fait ?

C’est une grosse fierté d’être considéré ainsi dans un grand continent comme l’Afrique et un grand pays comme l’Algérie mais sincèrement concernant les titres personnels, je ne me fais pas trop de fixation. J’essaye simplement d’aider mon équipe, faire mes matchs et progresser chaque jour dans mon évolution que ce soit en Equipe nationale ou au Milan AC. Ce qui vient après, c’est du bonus.

Belmadi appréhende l’arbitrage, vous ressentez cette inquiétude du coach en tant que joueur sur le terrain ?

 C’est clair, on est loin de l’arbitrage en Europe. Après on doit gérer cela, c’est pour cela que je vous ai dit que malgré toutes les contraintes, on est décidés à surmonter tous les handicaps pour aller au Mondial 2022.  On doit se contenter sur le terrain car on n’a pas ce pouvoir de faire quelque chose.

Pour finir, un dernier mot aux supporteurs algériens ?

Les Algériens sont notre fierté. Même s’ils sont loin des tribunes, croyez-moi, qu’on on suit tous leurs réactions et leurs encouragements sur les réseaux sociaux et cela fait vraiment chaud. C’est une grande force et un privilège d’être un international algérien, pour pouvoir être soutenu par notre public. A part Allah, personne ne peut nous donner cette force que nous offrent nos supporteurs. C’est pour cela qu’on veut tout donner pour être à la hauteur de leur soutien et ce bonheur qu’on arrive à partager avec eux.

Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali

Publié dans : djamel belmadi BENNACER

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Une coupe du monde tous les deux ans, êtes-vous pour ou contre ?

Quel est votre pronostic pour le match du mois de novembre entre Djibouti et l'Algérie ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 5192 18/10/2021

Archive

Année
  • 2021
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir