Ligue 1 & 2

NAHD : Les priorités des Sang et Or

Les Husseindéens réclament Dziri

Auteur : Youcef M., A.M. jeudi 30 mai 2019 12:19

La prochaine expérience du NAHD en Ligue 1 Mobilis sera ardue et laborieuse afin de rééditer le même parcours de la phase aller et voir ainsi plus grand. Malgré le flou total qui règne au sein du club, les Husseindéens comptent bien et renforcer leur effectif par de nouveaux éléments capables de donner un plus. Si l’opération recrutement à Hussein Dey n’est pas encore entamée et que rien ne se profile à l’horizon, il n’en demeure pas moins que certains proches envisagent de ramener les joueurs qu’il faut aux postes qu’il faut. Après la démission des frères Ould Zemirli, ils sont conscients de la nécessité de renforcer leur équipe mais en concertation avec le nouveau staff technique. A priori, il faut un bon gardien de but qui pourra concurrencer Merbah Gaya et servir, au moins, de doublure. Deux arrières latéraux capables de réorganiser et équilibrer le compartiment défensif et pallier les départs de Allati et Brahimi. Le club aura besoin aussi d’un meneur de jeu et deux attaquants de métier. Certains amoureux du NAHD bougent en catimini et préfèrent aller doucement et prendre leur temps afin de dénicher de bons éléments en mesure d’apporter un plus. Certains managers se bousculent déjà pour proposer des CV. Mais avant tout, il faut  élaborer la feuille de route du recrutement et ne pas refaire les erreurs du passé, notamment ceux commises à l’intersaison et lors du mercato hivernal…

Un sérieux concurrent pour Merbah
Le gardien Merbah Gaya a été le numéro un même si Kheireddine Boussouf a été lésé par l’ancien entraineur Meziane Ighil et le président Bachir Ould Zemirli. En dépit de ce point noir qui a précipité le départ de Boussouf, les belles prestations de Merbah ont été couronnées par une convocation en EN et a fini par s’imposer comme élément incontournable dans l’échiquier nahdiste et gagner en maturité. Selon une source proche du club, la direction est à la recherche d’une bonne doublure capable de relancer la concurrence dans les bois. Cela permettra à Gaya de progresser encore même si son avenir au NAHD est incertain tant il est convoité par pas mal d’équipes…

Deux défenseurs latéraux en urgence
Sur le plan défensif, le NAHD a présenté plusieurs visages cette saison, en témoigne son irrégularité. Malgré ce constat, ce compartiment a fini le championnat parmi les meilleures défenses avec 22 buts encaissés en 30 matchs disputés. Devant le départ de Brahimi et Allati, la direction du club s’est rendue à l’évidence de renforcer sa défense par des joueurs chevronnés susceptibles de donner plus d’équilibre au compartiment défensif et combler surtout le vide qui sera laissé par les deux défenseurs sus-cités. La priorité est de trouver deux arrières latéraux types puisque Allati, Brahimi et encore Khacef ont rendu un énorme service au club lorsqu’ils ont assuré brillamment leur rôle. Le Nasria veut deux éléments à vocation défensive, mais aussi offensive en mesure de prêter main-forte aux attaquants.

Un bon « constructeur » pour l’animation
Au milieu, on ne compte pas apporter de grands changements alors que le départ de Hocine El Orfi devient une réalité. Sur le plan de la récupération, le choix est varié et la complémentarité s’annonce homogène entre Raiah et Herrag avec des choix entre Ouertani et Dib. Le seul souci demeure l’animation du jeu. Ainsi, on veut ramener un joueur qui aura la mission d’animer le jeu et donner plus de solutions aux attaquants. Il pourra entre-temps occuper le poste d’attaquant derrière l’avant-centre.  

Deux attaquants pour booster la machine avant
Au niveau offensif, le Nasria devrait recruter, au moins, deux attaquants de métier afin de mettre fin à la « Gasmi-dépendance ».  On veut des éléments aguerris et capables de rivaliser avec les défenseurs de la Ligue 1 Mobilis, mais surtout booster la ligne avant du club. En plus, le staff technique devrait avoir plusieurs solutions de rechange puisque le NAHD a été pénalisé par les défections devant la succession des matchs. Les dirigeants husseindéens doivent ainsi instaurer une nouvelle règle de concurrence entre les attaquants. Reste maintenant à savoir si la direction nahdiste mettra les moyens pour réussir un recrutement judicieux et efficace ? Il faut dire que la ligne avant nahdiste a souffert énormément, notamment lorsque Gasmi n’était pas là…

Il faut un nouveau staff
Le président Bachir Ould Zemirli n’a pas fait entière confiance à l’entraîneur Mohamed Lacet. Du coup, ce dernier a décidé de ne plus occuper le poste d’entraîneur en chef. Parmi les chantiers qui devraient être entamés rapidement, le recrutement d’un nouveau staff technique. Il faut impérativement un responsable à la barre technique pour entamer les préparatifs de la saison prochaine et élaborer la feuille de route. Donc, la direction devrait passer à la vitesse supérieure afin de trouver le successeur de Lacet, mais surtout recruter un nouveau staff technique de renom. Le temps presse et l’équipe nahdiste devrait tirer les enseignements du précédent exercice et ne plus refaire les mêmes erreurs. Le NAHD devrait aussi réussir son marché estival ainsi que sa préparation d’intersaison sous la houlette d’un coach compétent capable de faire beaucoup mieux que ses prédécesseurs.

On détient une liste préliminaire
Les priorités du NAHD pour la saison prochaine en matière de recrutement sont dictées par le mauvais parcours réalisé lors de la deuxième manche du championnat. L’équipe a réalisé le mauvais parcours de toutes les formations, y compris celles qui sont relégués en Ligue 2. Les dirigeants détiennent déjà une première liste de joueurs ciblés mais aucune démarche n’a été prise dans la mesure où c’est le flou total et nul ne peut avancer dans de telles circonstances. On attend surtout la désignation d’une nouvelle direction capable de mener le club à bon port…
 

Les Husseindéens réclament Dziri

A Hussein Dey, c’est le calme plat et les jours se suivent  et se ressemblent. Depuis la fin de la saison, tout est bloqué au sein du club, ce qui a provoqué l’inquiétude des joueurs. Les coéquipiers de Herrag ne savent plus à quel saint se vouer et sont dans l’expectative quant à leur future destination. Le constat est tout à fait logique vu la situation confuse dans laquelle le club est plongé. Les Sang et Or attendent avec inquiétude et impatience la liste des libérés et la reprise de contact afin de connaître leur sort. Sur le plan recrutement, c’est le black-out et personne ne bouge pour convaincre certaines nouvelles recrues. Mais en parallèle, il n’y a eu aucun contact officiel avec les anciens. Ces derniers, qui sont sollicités, ne veulent pas s’engager avec les autres clubs et préfèrent temporiser encore avant de décider quoi que ce soit. Mais leur patience ne pourra pas tenir très longtemps. C’est le statut quo, quoi ! Lors d’un sondage sur les réseaux sociaux. Il semble que les supporters du NAHD n’ont toujours pas oublié le passage de l’ancien coach Bilel Dziri. Ils l’ont avoué lors d’un sondage d’opinion enclenché sur les réseaux sociaux. Pour eux, l’ancien du Nasria demeure le meilleur choix et mérite ainsi d’être rappelé par la direction afin de lui confier les destinées techniques. Si son retour se concrétise, Dziri exigera certainement carte blanche et imposera son staff.
 

Khiat «Je ne peux rien avancer»

Vous n’avez pas disputé les trois derniers matchs de championnat alors que vous étiez complètement rétabli. Peut-on savoir ce qui s’est passé ?
La vérité c’est que le dernier mot revient au coach et je ne peux pas m’imposer ou m’immiscer dans ses décisions. Rien ne s’est passé et c’est purement sportif.

Voulez-vous revenir sur le dernier match de championnat contre le MCO ?
Malgré la défaite, nous avons réussi une belle prestation. L’équipe a été à la hauteur et le MCO a éprouvé toutes les peines du monde pour arracher les trois points. Ce n’était guère une sinécure d’inscrire deux buts face à un adversaire qui jouait sa survie sur son terrain et devant ses supporters. Le plus important c’est que nous ayons perdu avec les honneurs. En plus, l’équipe a évolué avec plusieurs jeunes qui se sont donnés à fond et qui ont fait honneur aux couleurs du NAHD.

Vous pensez que vous étiez capables de terminer mieux qu’à la 11e place ?
Certainement et sans le moindre doute. Nous étions capables d’arracher un meilleur classement n’étaient certains paramètres extra-sportifs. Nous avons énormément souffert depuis l’entame du championnat. On a joué sur trois fronts avec cette énorme succession de matchs avec un duel chaque trois jours. Ce n’était pas facile de résister et de faire face, ce qui s’est répercuté sur notre état physique. On ne pouvait pas enchainer avec ce rythme et c’est ainsi qu’on a flanché en coupe d’Algérie et celle de la CAF. A la fin, nous avons même raté le podium.

Quel sera votre avenir ?
Il est vrai que mon contrat expire à la fin de l’exercice, mais je n’ai encore rien décidé. Je préfère laisser le soin à mon manager qui négociera avec les clubs qui me veulent. Je ne peux rien avancer et je préfère laisser les choses au temps. Seul le destin décidera de mon avenir. Chaque joueur préfère prôner la stabilité et prolonger l’aventure avec son équipe. Seulement, la situation actuelle du club ne permet pas d’avancer quoi que ce soit. Je dois attendre encore avant de trancher définitivement.
 

Publié dans : Nahd Dziri Merbah KHITATI

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le Clasico de ce samedi?

Votre pronostic pour le match de Premier League samedi 24 octobre entre Man City (Mahrez) et West Ham (Benrahma) ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4886 21/10/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir