Pros

Exclusif: Zedadka : «J’ai longtemps attendu ce moment. A moi de répondre aux attentes de Belmadi»

Considéré comme l’une des révélations de la Ligue 1 dans son poste cette saison, Akim Zedadka, déjà sacré meilleur latéral droit de la Ligue 2 lors de l’année de l’accession des Clermontois, est maintenant un joueur de l'Equipe nationae algérienne

Auteur : Moumen Ait Kaci Ali . jeudi 02 juin 2022 10:58

Exclusif:  Zedadka : «J’ai longtemps  attendu ce moment. A moi de répondre aux attentes de Belmadi» 

«J’ai vécu cette première sélection en famille avec beaucoup de fierté»

«J’espère me montrer à la hauteur de la confiance placée en moi en sélection»

«Mon père est d’Annaba et ma mère de Tlemcen. Je suis heureux de les avoir rendus fiers» 

Considéré comme l’une des révélations de la Ligue 1 dans son poste cette saison, l’arrière droit de Clermont Foot Auvergne, Akim Zedadka, déjà sacré meilleur latéral droit de la Ligue 2 lors de l’année de l’accession des Clermontois, revient dans cet entretien exclusif qu’il nous a accordé samedi sur sa première sélection en Equipe nationale. Zedadka  nous parle aussi de ses objectifs avec l’EN et son futur club, la saison prochaine.

Voilà Akim, c’est fait ! Vous êtes convoqué pour le stage qui commencera lundi (entretien réalisé samedi). Un commentaire ?

Ça me fait vraiment plaisir, j’ai été informé de ma convocation comme tous mes camarades à travers le site de la FAF. J’avais déjà reçu ma convocation en liste élargie par le passé et c’est la première fois que je vois mon nom dans la liste définitive, donc je ressens beaucoup d’émotions et une énorme fierté.

Quelle a été votre première réaction et quelle est la première personne à laquelle vous avez pensé au moment de voir votre nom dans la liste définitive ?

J’étais en fait avec ma mère. Je savais que la liste allait sortir le vendredi donc j’étais en famille en train d’attendre la publication de cette liste. Je surveillais mon téléphone et dès que j’ai eu la bonne nouvelle, j’ai montré cela à ma maman qui était à mes côtés en train d’attendre. Il y avait tout le monde au tour de moi, ma famille et surtout ma maman qui était très émue. J’ai reçu aussi beaucoup d’appels téléphoniques et de messages de félicitations et d’encouragements de la part de mes amis et de mes proches. C’est pour vous dire que c’était bien un événement vécu en famille avec beaucoup de fierté.

Dans votre réaction on ressent beaucoup d’engouement d’être déjà dans ce groupe, non ?

Ah oui bien sûr ! C’est un groupe qui a réalisé de très belles choses et l’intégrer est pour moi un honneur. Le sélectionneur Djamel Belmadi a bien pris le temps de me suivre avec mon équipe avant de me faire appel, et maintenant que c’est chose faite, il y a en effet un sentiment de fierté car s’il m’a convoqué, c’est qu’il a jugé que je peux apporter un plus pour ce groupe.  J’espère répondre aux attentes du sélectionneur de l’Equipe nationale.

La sélection a raté la qualification au Mondial 2022 dans des circonstances difficiles à vivre, comment avez-vous vécu cela ? 

C’était des moments pénibles pour tout le monde. Vous savez, après la CAN, on avait tous attendu une réaction qu’on a pu voir au match aller avec une belle victoire ramenée du Cameroun, après, à Blida, je crois qu’on a été tout simplement volés. Ceci dit, se faire éliminer lors des dernières secondes du match est le pire scénario qu’on peut imaginer en football. En tant que supporteur de l’Equipe nationale, je l’ai très mal vécu.

Vous étiez où le jour de cette élimination ?

 J’étais à Clermont-Montferrand, on avait du mal à digérer cette défaite et cette élimination. Mais bon, maintenant, il ne faut pas trop vivre avec ces mauvais souvenirs. On doit avancer, et prouver que nous sommes bien en mesure de rebondir. Il faut rester positif, et dépasser cette déception. Il y a du sang neuf dans notre équipe, et des échéances importantes qui arrivent avec la CAN 2023 à moyen terme et la Coupe du monde 2026 qu’on doit aussi bien préparer Inch’Allah.

Vous avez reçu beaucoup de messages de la part des Algériens, cela vous fait quoi d’être suivi par un public assez important alors que vous n’étiez même pas convoqué ?

C’est vraiment quelque chose d’exceptionnel. J’ai reçu énormément de messages sur les réseaux sociaux et même dans la rue ici à Clermont (entretien réalisé samedi) où je croise beaucoup d’Algériens aussi qui viennent aux nouvelles et me demandent quand j’allais rallier la sélection. Ça fait vraiment plaisir. Voir un peuple aussi proche de tous les joueurs algériens qui évoluent à l’étranger est quelque chose qui n’arrive pas souvent dans d’autres sélections.

La responsabilité est aussi grande maintenant que vous êtes sélectionné, n’est-ce pas ?

Exactement, on doit bien honorer cette confiance du coach national et aussi et surtout celle des supporteurs de la sélection. Cela me donnera une force supplémentaire pour continuer à travailler. Cette sélection, je veux aussi la partager avec toutes les personnes qui m’ont soutenu et que j’ai pu rendre heureux en ralliant l’Equipe nationale. Inch’Allah, cela suivra avec de belles performances individuelles et surtout collectives. 

 Du coup, c’est l’année la plus aboutie, avec une saison pleine et un maintien mérité en Ligue 1 ?

Bien sûr. Je dois dire que le plus important dans le football est d’enchaîner et de progresser.  Après, c’est vrai que c’est la saison le plus aboutie, après celle que j’ai pu réaliser en Ligue 2 avec une accession historique avec Clermont Foot. C’est vrai que parfois dans une saison, on a des moments où c’est un peu compliqué mais dans l’ensemble, je dirai que je suis sur deux saisons assez régulières que ce soit en matière de temps de jeu ou de performances sur le terrain. 

Quels sont vos objectifs   ?

Continuer à performer pour maintenir un bon niveau à même de me permettre de durer en Equipe nationale. Je veux m’imposer pour donner aussi raison au sélectionneur national qui m’a convoqué et surtout répondre aux attentes de mon club. Je suis très motivé et j’espère réaliser le meilleur.

Vous êtes de quelle région en Algérie ?

Mon papa est originaire de la ville d’Annaba et ma mère est de Tlemcen, après, je suis très fier de mes origines algériennes.  

Un dernier mot au public algérien que vous allez découvrir au stade du 5-Juillet ?

J’ai envie de les remercier pour tous ces gestes de sympathie montrés envers moi à travers les réseaux sociaux. Je sais que tout le monde est fier de moi, surtout ma famille là-bas en Algérie. Cette sélection est bien pour moi, mais aussi pour toute ma famille en France ou en Algérie. J’espère les rendre fiers en ayant surtout de bons résultats avec la sélection.

Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali

 

Publié dans : en Lille Clermont foot Algérie : Belmadi Akim Zedadka

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Votre pronostic pour le match de l'Algérie face à la Tanzanie?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 5403 29/06/2022

Archive

Année
  • 2022
  • 2021
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir