Equipe d'Algérie

Exclusif : Bennacer évoque son avenir : «L’intérêt des grands clubs ? Je ne m’enflamme pas...»

«Ça me fait toujours des frissons de revoir et parler des images de notre sacre en Egypte»

Auteur : jeudi 23 juillet 2020 18:22

«Marquer des buts et être décisif, c’est  le prochain palier à passer dans ma carrière»

«Je progresse tous les jours avec Pioli, tactiquement, c’est costaud»

La star algérienne du Milan AC Ismael Bennacer se livre en exclusivité au Buteur pour évoquer sa saison exceptionnelle réalisée avec son club. L’ex-joueur d’Arsenal FC et d’Empoli revient pour la première fois sur sa réaction concernant l’intérêt des grands clubs européens à l’image du PSG, Real et Manchester City. Bennacer nous parle de son premier but en Serie A et évoque avec beaucoup d’émotion le sacre gagné avec la sélection, il y a un an en Egypte. Entretien.

Un an après ce sacre gagné en Egypte, on imagine que les souvenirs sont toujours vivants dans votre tête…

Bien sûr, un an presque jour pour jour après cette CAN gagnée, je pense que c’est un souvenir vivant car, à vrai dire, un moment comme ça, on y pense pendant toute l’année. C’est passé tellement vite, Soubhane Allah. Après en regardant les vidéos des matchs joués en Egypte ou celles de notre retour en Algérie, les commentaires des supporteurs sur les réseaux sociaux, c’est franchement formidable.

 Quels sont les instants les plus marquants pour vous durant cette CAN ?

Dans un événement comme ça, on a garde tout mais je dirai l’explosion de joie après chaque victoire gagnée en Egypte. Que ce soit au Caire ou au stade du 5-Juillet lorsque je revois les images de notre sacre sur mon téléphone, ça me fait vraiment des frissons. Revoir les vidéos avec les cris des commentateurs et du publie algérien, ce n’est que du bonheur, c’est vraiment inoubliable et voilà on est champions d’Afrique et on espère, Inch’Allah, y rester le plus longtemps possible.

Avant cette CAN, vous étiez remplaçant et tout d’un coup vous êtes titulaire, meilleur joueur du tournoi, et l’un des artisans de ce sacre final, vous pensez à tout cela ?

Ah oui bien sûr. Après, je n’ai jamais baissé les bras, le travail et la patience finissent par payer. Maintenant le plus dur, c’est de confirmer et rester constant dans une sélection championne d’Afrique. Cela fait maintenant trois ans que je suis avec la sélection de manière régulière on va dire, et j’attendais avec impatience mon tour et ma chance, on va dire et voilà, Belmadi m’a donné cette chance et, Hamdoulillah, je l’ai bien saisie. Après, ce qui s’est passé, c’est le résultat de beaucoup de travail mais je le redis encore une fois, le meilleur est à venir.

Justement, c’était toujours votre réponse, à chacune de vos performances, vous répondiez : « Vous n’avez encore rien vu », d’où provient cette motivation ?

Oui, dans le foot, on se remet toujours en question et, Hamdoulillah, j’ai encore une énorme marge de progression, je suis convaincu que je peux faire encore mieux à l’avenir, Inch’Allah. Je sais que je dois encore prouver sur le terrain pour progresser davantage. J’apprendrai tous les jours jusqu’à la fin de ma carrière.

Du coup, vous êtes sur votre lancée, votre popularité égale celle de votre ami Mahrez chez les fans des Verts, comment vous recevez tout cela ?

C’est une fierté ! Cela me responsabilise et me pousse à donner encore plus pour rendre fiers les gens qui me soutiennent. Ma réussite est en grande partie grâce à eux, c’est ma force. Je me donne toujours à fond pour ne pas les décevoir.

Cela vous fait quoi de constater l’engouement du public algérien lorsque vous voyez le nombre de réactions sur vos différents comptes sur les réseaux sociaux ?

Franchement, c’est énorme ! A chaque fois que je poste une publication sur mes comptes, je constate avec énormément de plaisir et de fierté que c’est mon peuple qui est le plus représentatif dans les commentaires. Je suis plus qu’heureux, c’est pour eux que je dois continuer à rester performant. D’ailleurs, j’ai hâte de retrouver la sélection pour les revoir, le prochain rassemblement, c’est pour quand ?

Normalement, c’est pour le mois de novembre mais ça peut être prolongé jusqu’au mois de mars…

Très bien, franchement, nous avons hâte de se retrouver en famille. Cela fait longtemps qu’on ne s’est pas revus même si on est toujours en contact par téléphone. On vient aux nouvelles et on échange les encouragements.

Justement, on parle beaucoup de cet amalgame réussi par Belmadi entre les locaux et les émigrés entre guillemets, on a remarqué cela sur les live sur Instagram…

Oui, on forme un seul groupe, on vit très bien ensemble, il faut arrêter de parler de ces choses-là, car cela n’arrange pas notre Equipe nationale. Soyez en sûr, locaux et émigrés, on forme une seule famille.

Après votre premier but à Milan cette année, on imagine votre joie et vous avez certainement regardé combien de fois elle était revue la vidéo de votre but.

C’est un palier à passer, c’est encore être plus décisif pour aider l’équipe en marquant des buts. Je fais bien le travail défensif en récupérant des ballons et en amorçant les contres mais je dois aussi progresser dans ce registre-là, c’est-à-dire être souvent présent devant, c’est le prochain cap qu’il va falloir passer dans ma carrière. Après pour revenir au but contre Bologne, je l’ai attendu très longtemps, ça me fait énormément plaisir et je suis très content.

Et si on revenait à ce but, vous prenez l’espace et vous arrivez à transpercer la défense de Bologne pour ajuster le gardien, c’est des choses que vous maitrisez, on vous a vu contre le Nigeria en demi-finale…

Effectivement, je sais que je peux bien le faire mais vous le savez, les consignes du coach sont importantes. J’avoue que je suis très à l’aise dans le schéma de jeu de Pioli.  Je dois accompagner mes actions et comme j’ai dit, cela fait partie de ma progression. Je dois prendre ma chance, tenter des coups et penser un petit peu plus à moi mais cela ne doit pas se faire au détriment du collectif.

Malgré tout ce qui se dit au tour de vous, on vous annonce un peu partout, mais vous arrivez à rester imperturbable, en étant le meilleur Milanais depuis la reprise du championnat, comment vous faites ?

Vous savez, porter ce maillot aux sept étoiles est une grosse fierté. Ça vous donne une fierté énorme de voir le numéro 7 sur une épaule qui représente le nombre des Ligues de champion. C’est très lourd comme responsabilité donc on est tenus de ne pas faillir à ses engagements. C’est pour vous dire que j’évolue dans un prestigieux club mondial. Pour moi évoluer dans ce club est une énorme fierté. Pour cette saison, je dirai qu’on est bien revenus, on est en train d’atteindre notre objectif et je suis très heureux d’avoir contribué à ces performances du Milan cette année.

Certains annoncent que vous avez un faible pour Paris, d’autres parlent au nom de vos proches pour dire que vous avez choisi votre future destination, qu’en est-il de tout cela ?

 Je ne sais pas même ce qui se dit parce que je ne me m’intéresse pas trop. Mon seul objectif est de finir la saison en force avec Milan. Du coup, je travaille sereinement, il reste encore quelques matchs à finir et il va falloir se concentrer sur la fin de saison, en suite on verra ce qui va se passer.

La prolongation de Pioli fera du bien surtout que le Milan jouera l’Europe la saison prochaine…

C’est un très bon entraineur qui me fait progresser. On est sur une série de matchs sans défaite et cela augmente encore notre capital confiance. On a un très bon coach avec qui j’évolue beaucoup tactiquement.

Un dernier mot peut-être pour vous adresser au peuple algérien ?

J’ai envie de leur dire encore une fois, vous êtes ma force. Je veux aussi dire que si on  est champion d’Afrique, c’est grâce aux supporteurs algériens, c’est eux qui nous ont donné la force. Voilà tout ce qu’on fait est pour eux. Je veux aussi dire à mes compatriotes de continuer  à respecter les consignes sanitaires et rester toujours solidaires. Franchement, l’élan de solidarité qu’on a pu voir à travers le monde entier démontre la générosité de notre peuple. On doit tous contribuer et donner le maximum pour leur procurer de l’aide et de la joie sur le plan sportif, nous en tant que joueurs de l’Equipe nationale.

Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans : Ismael Bennacer

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Pensez-vous que Messi va quitter le Barça cet été ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4822 08/08/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir