Ligue 1 & 2

Al Muharraq 2-CSC 0 : Le CSC sort par la petite porte

La direction lui a versé son argent… Bahamboula défie les dirigeants et va en France

Auteur : A.M, H.S. mercredi 18 septembre 2019 13:36

Stade : Manama
Affluence : Moyenne
Arbitres : Ahmad Yacoub, Mahmud Tahar, Ahmad Fayçal
Buts : Tiago (45+5’), Thiago Augosto (80’) Al Muharraq
Avertissements : Abdelatif (18’) Al Muharraq, Yattou (62’), Salhi (74’ et 82’), Lamri (90+3’) CSC
Expulsion : Salhi (82’) CSC

Al Muharraq
Jaâfar, Hamza, Hamdan, Tiago Di Brado, Safi, Waleed, Silviston (Rashed 46’), Abdelatif, Nakrani (Ahmedi 72’), Somaa, Everton, Lele (Thiago 61’).
Ent : Pakita

CSC
Meziane, Benayada, Salhi, Zalani, Chahrour, Boudebouda (Amokrane 87’), Lamri, Yattou, Abid, Belkacemi (Aouadj 87), Djabout (Balegh 87’).
Ent : Lavagne

 

Le match retour des 32es de finale de la Coupe arabe, entre Al Muharraq et le CSC, disputé hier au stade de Manama, s’est terminé en faveur de l’équipe du Bahrein, qui a su comment renverser la vapeur, en se qualifiant avec panache aux 16es de finale. Une victoire de 2 à 0 a suffi à cette équipe d’Al Muharraq pour refaire son retard, après la défaite de 3 à 1 au match aller à Hamlaoui. Une qualification amplement méritée pour Al Muharraq, qui élimine le CSC, qui quitte la compétition par la petite porte.

Everton avertit le CSC
Le début du match a été palpitant du côté de l’équipe d’Al Muharraq. Puisque Everton a failli ouvrir la marque à la 2’ en ratant de peu le cadre. Un avertissement pour le CSC dès le coup d’envoi.

Quel ratage de Yattou !
Les Constantinois continuent leur pressing et se procurent une occasion en or à la 17’. En effet, sur un centre en retrait de Benayada, Yattou surgit dans la surface de vérité et, de la tête, met le ballon à côté du cadre de quelques centimètres. Un but tout fait raté par le milieu de terrain du CSC.

Meziane retarde l’échéance
Les poulains de Pakita ont essayé de porter le danger dans le camp du CSC. D’ailleurs sur un travail individuel d’Everton, ce dernier sur un centre-tir, oblige le gardien Lyès Meziane à étaler toute sa classe, pour repousser le cuir et éviter à son équipe un but tout fait à la 29’.  Al Muharraq s’est procuré une autre occasion à la 37’ sur un coup franc des 30 mètres par Ismail Abdelatif, mais le ballon est passé à côté du cadre.

Tiago ouvre la marque pour Al Muharraq
On jouait le temps additionnel de la première mi-temps et sur une erreur de la défense du CSC, Ismail Abdelatif chipe le cuir et sert Tiago qui ne trouve aucune difficulté à secouer les filets et surprendre le gardien Lyès Meziane (45+5’). C’est sur ce petit avantage que le premier half s’est achevé en faveur d’Al Muharraq du Bahrein.

Everton loupe le 2e but
Après la pause-citron, l’équipe locale est revenue sur le terrain avec la nette ambition de marquer le 2e but, qui lui permettra de valider sa qualification. En effet à la 48’, sur un débordement du côté gauche, Everton se présente seul face au gardien Meziane, mais il croise trop son tir et manque le cadre, au grand dam de leurs supporters.

Abid rate l’égalisation
On joue l’heure de jeu, les Sanafir sont proches de l’égalisation. Suite à un joli centre de Benayada au deuxième poteau, Mohamed Amine Abid était bien placé et, de la tête, envoie le cuir en dehors du cadre à la surprise générale.

Le rentrant Thiago Augosto double la mise
Les poulains de Pakita ont multiplié leurs assauts et leurs offensives dans le but d’ajouter ce second but synonyme de qualification. Leurs efforts ont été récompensés par cette réalisation signée par le rentrant Thiago Augosto à la 80’ d’un tir à ras de terre, qui ne laisse aucune chance au gardien Meziane.

 

La direction lui a versé son argent…
Bahamboula défie les dirigeants et va en France
L’attaquant congolais Dylan Bahamboula continue de défier la direction du CSC, en quittant le sol algérien, pour s’envoler vers la France. Après trois mises en demeure adressées à la direction pour être payé, Bahamboula a saisi par la suite le TAS international de la FIFA. Bahamboula a refusé de s’entraîner avec l’équipe réserve, lorsque le coach ne l’a pas retenu face au CABBA. Il lui a envoyé même le programme de préparation, mais le joueur n’en a fait qu’à sa tête. Pourtant la direction lui a versé son argent comme les autres joueurs. Du moment que Bahamboula est décidé de ne pas revenir, comme en témoigne cette sortie inattendue de quitter Constantine pour la France, reste à savoir quel sera son sort. Mais ce qui est certain, les parties qui ont manipulé le joueur ne veulent pas du bien ni au joueur ni au CSC.
 

Publié dans : Al Muharraq 2-CSC 0

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Pensez-vous que Messi va quitter le Barça cet été ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4860 21/09/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir