Ligue 1 & 2

MCO : Badou ZAKI : «Je n’invente rien pour ce qui est de la discipline»

«Je n’ai aucun problème à instaurer ce régime.»

Auteur : A. L. mardi 10 juillet 2018 06:50

Le coach des Hamraoua, Badou Zaki, affirme que la discipline instaurée au sein du stage de la Turquie répond aux normes internationales des clubs professionnels sans plus. «Ecoutez, quand j’insiste sur  la discipline, ce n’est pas pour jouer au dur car je ne suis pas un dictateur. En vérité, mettre des règles de bases auxquelles il faut se soumettre fait partie du monde du professionnalisme. Ça se passe comme ça dans les grands clubs du monde. Moi, je n’invente rien», dira le coach du Mouloudia.   
«Je n’ai aucun problème à instaurer ce régime»
Le coach du Mouloudia pense que le code de discipline imposé depuis sa prise de fonctions avec le groupe est  bien respecté. «Les joueurs n’ont pas de problème à appliquer les consignes des entraîneurs. Quand les choses sont organisées, le joueur ne se plaindra jamais. Chose qui se trouve ici au stage de la Turquie. Les joueurs donnent l’impression de bien s’adapter à ce mode de fonctionnement», explique-t-il.
«Ici on représente l’Algérie»
A la question de savoir pourquoi avoir donné trop d’importance au moindre détail ici en stage de la Turquie, Badou Zaki réplique : «A Oran, c’était encore le début. Mais ici, je suis à cheval sur certains points pour deux raisons. La première qui est très importante est que le groupe ne représente plus que le MCO. Ce groupe est en train de véhiculer l’image de l’Algérie en Turquie. La seconde est le fait que le stage sera le début d’une concentration totale pour le championnat. Le sérieux commencera dans ce genre de rendez-vous», précise Badou Zaki.  
«Kodjo et Bendjelloul n’auront pas besoin d’un programme spécial»
Pour ce qui est du cas de Kodjo et Bendjelloul qui ont raté déjà deux jours de stage, l’ancien coach du CR Belouizdad ne dramatise pas leur absence : «Pour le moment, leur absence n’est pas aussi catastrophique puisque jusqu’au moment où on parle (hier avant l’entraînement du matin) les deux joueurs n’ont raté qu’une seule séance. Même deux jours de travail en moins ne devrait pas les pénaliser, à condition qu’ils soient avec nous dans les jours à venir car la direction m’a rassuré en me confiant qu’ils vont nous intégrer d’un moment à l’autre. C’est normal qu’ils auront à commencer en solo mais ils finiront par rejoindre le groupe au travail car n’oubliez pas qu’ils ont travaillé avec nous durant toute la semaine à Oran.»
«Khoualed ne m’a pas expliqué les raisons de son départ»
Pour le cas Khoualed qui a résilié son contrat de manière très rapide, le coach estime que le joueur n’aurait pas accepté la concurrence. «Franchement, je ne connais pas les raisons exactes qui ont poussé Khoualed à partir. Pour que tout soit clair, le joueur est venu me demander de partir. Il n’aurait pas apprécié qu’il ne commence pas un match d’application. Pour ce genre de comportement, j’ai donné tout de suite mon accord pour qu’il parte. J’ai besoin de joueurs qui sont dévoués à 100% avec nous», précise Badou.
«Camara sera à 80% avec nous»
Badou Zaki semble avoir encore besoin d’un défenseur central, notamment après le départ de Khoualed. «Oui, j’ai besoin d’un défenseur central. Il se pourrait qu’il s’agisse de Camara qui est acquis presque à 80%. On est également sur les traces d’un autre défenseur guinéen dont je ne me souviens pas du nom. On tranchera dans les jours à venir l’identité de celui qui renforcera la défense», révèle le coach du Mouloudia.
«Je ne dirai pas non à un attaquant de grande classe»
Un attaquant de grande classe ne serait pas de trop dans l’effectif du Mouloudia. «Pour ramener un attaquant moyen, je ne suis pas chaud mais qui est cet entraîneur qui dirait non à un attaquant de grande classe ? Personnellement, je suis pour quelqu’un qui apporte un plus réel à l’équipe. Mais si pour se renforcer seulement en nombre, je me contenterai des éléments que j’ai sous la main», dira Badou Zaki sans donner de noms d’attaquants qu’il souhaite avoir avec lui.
 «L’équipe type ? Je n’aime pas cette expression»
En lui demandant si ce stage lui servira de dégager l’équipe type, Badou Zaki répond  :  «Sincèrement, je n’aime pas trop utiliser cette expression. On est là pour revenir avec une meilleure forme que ce soit sur le plan physique et technique. Dégager une équipe type, c’est aussi éliminer d’autres éléments. Mais pour une saison entière, je pense qu’on aura besoin de tout le monde. Au CRB, j’ai pu relancer des éléments qui étaient presque écartés sportivement de l’équipe. Aujourd’hui, on va faire en sorte de préparer les 25 joueurs qui sont sous notre coupe. Dégager l’équipe type à la veille du match sera une autre paire de manches mais pas maintenant», souligne  le coach du Mouloudia.

Publié dans : mco Badou Zaki Khoualed Bendjelloul Kodjo

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Pensez-vous que Messi va quitter le Barça cet été ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4824 10/08/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir