Ligue 1 & 2

CSC : Abid : «Voilà pourquoi je ne suis pas parti jouer à l’étranger»

«Amrani a su me remonter le moral.»

Auteur : Khalil L. vendredi 06 juillet 2018 07:06

L’attaquant Mohamed-Lamine Abid est sorti de son silence pour revenir sur les raisons qui ont fait capoter son transfert vers l’un des clubs des pays du Golfe cet été. Pour le meilleur buteur du championnat de Ligue 1 Mobilis la saison dernière, cela s’explique par le destin ainsi que certains obstacles. Il dira d’emblée : «Pour être franc avec vous, je reconnais avoir été très chaud à l’idée d’aller évoluer à l’étranger. D’ailleurs, j’étais en contact très avancé avec plusieurs clubs. Mais cela ne s’est finalement pas fait. D’un côté, c’est le Mektoub. De l’autre, certains obstacles ont compliqué mon transfert à l’étranger. Je ne veux pas trop parler de ce sujet.»
«J’ai connu des jours difficiles en raison du dossier de mon transfert au Golfe»
Abid nous a confié avoir passé des jours difficiles suite à l’échec de son transfert à l’étranger : «J’ai connu des jours difficiles en raison du dossier de mon transfert au Golfe. Mon moral et celui de tous les membres de ma famille était à plat. Je suis vraiment déçu de ne pas avoir réalisé mon rêve. Mais je ne vais pas baisser les bras.»
«Je n’ai pas pu suivre les matchs du Mondial»
Ayant le moral à plat, Abid a avoué n’avoir eu même pas l’envie de regarder les matchs de la Coupe du monde : «Pour votre information, je n’ai même pas pu suivre les matchs du Mondial à la télé. Tout ce que je voulais était de décrocher un contrat professionnel.»
«Je n’ai pas pu partir car la direction du CSC a mis beaucoup de temps pour me remettre ma lettre de libération»
Pour Abid, l’une des raisons de l’échec de son transfert vers le Golfe cet été est sa non-libération par son club du CSC : «Comme tout le monde le sait, il me reste encore une année de contrat avec le CSC. Du coup, je ne suis pas maitre de mon destin. J’ai attendu longtemps pour récupérer ce fameux document qui me permet de changer de club. La direction du CSC n’a pas voulu me libérer sans avoir trouvé mon remplaçant.»
«J’ai bien compris les propos d’Arama»
Dans le même sens toujours, l’attaquant du CSC s’est dit comprendre les propos de Tarek Arama qui ne pouvait pas se passer aussi facilement de ses services sans avoir pour autant trouver son remplaçant : «J’ai eu une discussion avec Arama. Il a été clair avec moi en m’expliquant qu’il ne pouvait pas me libérer sans avoir trouvé mon remplaçant. Malheureusement, la direction n’a pas pu recruter rapidement d’attaquants. J’ai bien compris les propos d’Arama.»
«J’étais en contact très avancé avec Al-Khor, Umm Salal et Qatar SC»
L’attaquant du CSC est revenu sur les offres qu’il avait reçues cet été : «Comme je vous l’ai déjà dit, j’étais en contact avec plusieurs clubs qataris qui voulaient s’attacher mes services, à l’instar d’Al-Khor Sports Club, d’Umm Salal SC et de Qatar Sports Club. J’avais tout conclu avec eux, mais le fait de n’avoir pas eu ma lettre de libération ne m’a pas permis d’aller jouer là-bas.» Et de poursuivre : «Pour ne rien vous cacher, les responsables de ces clubs ont tout fait pour me recruter. Mais cela ne dépendait pas seulement d’eux. Il fallait avoir ma lettre de libération pour pouvoir m’enrôler. Je profite de cette occasion pour remercier ces clubs d’avoir tout tenté pour m’enrôler.»
«Amrani a su me remonter le moral»
N’ayant pas pu décrocher un contrat professionnel à l’étranger, Abid s’est dit malgré tout, déterminé à réaliser une bonne saison avec le CSC : «Je n’avais pas d’autre choix que de rester à Constantine qui est le meilleur choix possible pour moi. Je suis très aimé part le public constantinois. J’ai donc décidé de poursuivre l’aventure avec le Chabab avec comme objectif de réaliser une grande saison inch’Allah.» Et de poursuivre : «Après avoir rejoint le groupe à Hammam Bourguiba, j’ai eu une réunion avec l’entraîneur Abdelkader Amrani. Il a su me remonter le moral. Cela m’a permis de reprendre le travail avec une grande motivation.»
«Tôt ou tard, je réaliserai mon rêve de jouer à l’étranger»
Mohamed-Lamine Abid a insisté sur le fait que ses amis et les membres de sa famille étaient toujours à ses côtés dans ces moments difficiles : «Je remercie mes amis et les membres de ma famille qui sont restés derrière moi et m’ont toujours soutenu. Je remercie aussi mes coéquipiers à l’instar de Benayada, Benchrifa et Belkheir. Ils étaient très contents de me revoir parmi eux. Je vais tout faire pour réaliser une grande saison. Après, tôt ou tard, je réaliserai mon rêve de jouer à l’étranger.»

Publié dans : csc Belkheir Benchrifa Abid

Fil d'actualité



Sondage

Archive

L'Algérie va-t-elle remporter la CAN 2022 et s'offrir un deuxième titre consécutif ?

CAN 2021: Votre pronostic pour le match entre l’Algérie et la Côte d’Ivoire ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 5268 19/01/2022

Archive

Année
  • 2022
  • 2021
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir