Ligue 1 & 2

JSK 0 - USB 0 : Les fans demandent le départ de Sadmi

«La manipulation est venue de l’intérieur !»

Auteur : L. A.-A. A. vendredi 27 octobre 2017 22:12

Apparemment, rien ne va à la JSK ! Malgré la destitution de Hannachi, le club nage toujours dans une crise profonde. Non seulement les caisses sont vides mais les résultats ne suivent pas. Nommé président le 7 septembre dernier, Hamid Sadmi avait promis de régler la situation et de rendre l’équipe comme elle l’a toujours été. Il est vrai qu’il lui fallait du temps mais à la JSK, on ne peut pas attendre éternellement. Ayant compté sur l’aide des Italiens, ces derniers et au moment où nous mettons sous presse, n’ont toujours pas trouvé un terrain d’entente avec la JSK, puisque aucune signature de contrat n’est prévue. De ce fait, le comité de supporters avait provoqué dans la semaine une réunion avec le conseil de surveillance en présence de Sadmi. L’objectif était de demander à la nouvelle direction de trouver des sponsors, ouvrir le capital et donner une autre dimension à l’équipe. Mais le semi-échec enregistré à domicile face à l’USB était la goutte qui a fait déborder le vase. Les supporters, très mécontents de la situation, n’ont pas hésité la moindre seconde à demander le départ de Hamid Sadmi qui, selon eux, n’est pas l’homme de la situation. Un comportement qui a fait mal à l’actuel président, qui estime qu’il n’est en place que depuis deux mois et qu’il n’a pas la baguette magique pour régler tous les problèmes en un laps de temps très court.
 

«La manipulation est venue de l’intérieur !»

Il y a deux mois, l’arrivée de Hamid Sadmi à la tête de la JSK a été carrément fêtée. Tout le monde voyait en lui l’homme qui incarne le mieux le changement, lui qui a été baigné dans la «sauce JSK » depuis son enfance. Ancien joueur, capitaine et dirigeant, il avait la tête de l’emploi, pour reprendre l’expression consacrée. «Le défi était énorme, mais il ne m’effraie pas car je tiens ma motivation de mon amour pour la JSK et mon envie de lui redonner ses lettres de noblesse», a déclaré alors Hamid Sadmi. Moins de deux mois après, certains cercles s’activent dans les coulisses pour le destituer, sous prétexte qu’il n’a pas ramené de projet. «Mais je sais d’où ça vient !», a-t-il dit de prime à bord. «La manipulation est venue de l’intérieur !», assène-t-il. «Je ne veux pas polémiquer avec quiconque car cela ne servira à rien. Mais il faudrait que les gens sachent qu’il y a manipulation. Sinon, comment peut-on me demander des comptes alors que cela ne fait que deux mois que je suis en poste», regrette Hamid Sadmi.
«Je suis venu avec un programme tracé, je refuse de dévier de ma ligne»
Naturellement affecté par le traitement que lui a infligé une frange de supporters, Hamid Sadmi ne vacille pas pour autant. «Je suis venu avec un programme. Nous avons tracé une ligne et je refuse de dévier. Moi, je navigue à vue. Je ne veux en aucun cas me laisser embarquer dans terrain flou ou louche. Ce sera contraire à mes principes et ma ligne de conduite», explique Hamid Sadmi.
«J’ai réglé des affaires vieilles de plusieurs mois»
Pour ceux qui l’attaquent pour son bilan, Hamid Sadmi a rappelé que depuis sa venue, il était «affairé à régler des affaires vieilles  de 14-15 mois. Il y a des problèmes restés en suspens pendant des mois que j’ai réussi avec l’aide de mes connaissances de régler en un temps record. Je rappelle à ceux qui me critiquent qu’ils n’ont rien pu résoudre. Je ne suis pas même pas au niveau zéro pour le moment, tellement il y a des dossiers restés suspendus à traiter. On ne peut pas mettre de l’ordre en un mois. C’est impossible. Après, c’est facile d’attaquer les gens. C’est gratuit aussi. Mais il faudrait que tout le monde sache que je ne veux en aucun cas polémiquer parce que cela n’est pas dans l’intérêt de la JSK. Le club a plus besoin de sérénité en ce moment.»
«Pendant toute la semaine, on a tout fait pour nous perturber»
Hamid Sadmi a regretté que cette «affaire» ait influé négativement sur l’équipe. «Je suis déçu parce que l’équipe avait besoin d’être soutenue, encouragée ce vendredi. Depuis plusieurs mois, les joueurs évoluent sous une grosse pression. On voulait par dessus tout évacuer toute cette pression négative, afin d’asseoir un climat propice pour que l’équipe puisse évoluer sur sa réelle valeur. Malheureusement, pendant toute la semaine, on a tout fait pour nous perturber. La JSK n’a pas besoin d’autres problèmes. Les gens doivent faire preuve de sagesse et de patience. Ils savent au fond d’eux que le changement n’intervient pas en deux mois. Il faut du temps pour tout. Alors, patience !»
«Jugez-moi dans quelques mois»
A chaque fois qu’il est appelé à s’exprimer, Hamid Sadmi rappelle que «cela ne fait que deux mois que je suis en poste. Des choses ont été faites. Nous avons réussi à remettre de l’ordre au sein du club. Nous avons installé un staff compétent constitué dans sa majorité d’enfants du club. Les résultats vont venir  avec le temps. Il faut rester patient. Moi je dis à ces gens qui veulent nous casser : jugez-moi dans quelques mois. J’ai foi en mon projet. Nous avons plusieurs dossiers. La situation va se débloquer au fur et à mesure.»
«La JSK Ur d tettnuz ur d trahen !»
Au sujet de son projet avec les Italiens, Hamid Sadmi a assuré que le projet existe bel et bien et qu’il est toujours d’actualité. «Les gens disent que c’est du vent, mais il tient toujours. La preuve, les Italiens étaient présents ce vendredi à Tizi-Ouzou et ont réitéré leur souhait de collaborer avec nous. Les gens doivent comprendre qu’un projet d’une telle importance ne peut pas être bouclé en quelques jours. Nous nous sommes entendus pour créer une société commerciale. Ils vont apporter beaucoup dans le domaine du marketing et du commercial. Je ne vais quand même pas brader la JSK. Comme le dit bien un adage de chez nous : «La JSK Ur d tettnuz ur d trahen !»
 

 

 

Publié dans : Sadmi JSK-USB

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3916 25/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir