Ligue 1 & 2

JSK : Menad : «L’imposante marche a prouvé que la Kabylie en a ras le bol du bricolage !»

«L’équipe a montré un visage médiocre face au CSC. Qu’on arrête de mentir aux supporters !»

Auteur : B. B. lundi 01 juin 2015 21:31

Au lendemain de l’imposante marche des supporters de la JSK et à laquelle a appelé le comité de sauvegarde composé d’anciens joueurs et dirigeant du club mythique de la Kabylie, l’ex-canonnier du jumbo-jet, Djamel Menad est revenu sur l’événement qu’il a qualifié de réussite totale mais surtout a tenu en son nom et au nom du comité de sauvegarde dont il est membre de répondre au président Hannachi qui a minimisé l’affluence la réduisant selon les propos qu’il a accordés à ses proche de 400 personnes seulement. Sur le plateau de l’émission 100% Foot diffusée dimanche soir sur la chaîne El Heddaf TV, Menad a déclaré ceci : «Sincèrement au début je ne croyais pas que la marche allait drainer autant de supporters. Ils sont venus en force répondant à l’appel du comité de sauvegarde mais surtout pour exprimer leur mécontentement concernant la situation de la JSK. La présence d’une telle foule prouve que le climat est délétère et au lieu d’assumer, le président Hannachi est allé minimiser le nombre en déclarant qu’il y avait 400 personnes, moi je dis qu’il a oublié sciemment le 0, il voulait dire 4 000. Cette foule nombreuse est une bonne réponse à Hannachi qui croit toujours qu’il n’y a pas d’hommes en Kabylie.»  
«La JSK a besoin d’un sang neuf et d’une reconstruction de fond»
L’ex-baroudeur de la JSK des années 80 n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger la gestion de Hannachi, pas seulement pour l’exercice qui vient tout juste de se terminer mais depuis plusieurs années. Selon ses propos, la JSK qui a été dans le passé un club qui dominait sur l’échelle nationale et continentale a besoin de changements de fond et à tous les niveaux. La JSK a besoin d’un nouveau souffle, de nouveaux joueurs de qualité capables de tirer le club vers le haut. «Bien évidemment les supporters présents samedi dernier à la marche du comité de sauvegarde ont exigé le départ du président de la JSK actuel Mohand Cherif Hannachi. C’est une vérité qu’on ne peut occulter. La JSK a besoin d’un sang neuf. Je tiens à vous confier que j’ai obtenu des informations de l’intérieur du club qui font très mal au cœur. À l’intérieur c’est le vide total, la JSK est comme un château vide, très fragile.»
«Ce sont les supporters qui auront le dernier mot»
Selon Menad, les anciens joueurs et dirigeants de la JSK venus également en force à l’instar des Cerbah, Iboud, Sadmi, Termoul, Meghrissi pour ne citer que ceux-là étaient présents pour accomplir leur devoir qu’est de sauver la JSK. Toutefois, Menad a bien expliqué que le rôle des supporters est aussi important car le dernier mot leur revient pour pousser Hannachi à la porte de sortie. «Je considère que nous en tant qu’anciens joueurs touchés dans notre amour propre par tout ce qui se passe à la JSK sommes venus pour dénoncer la situation catastrophique. Il n’en demeure pas moins que les supporters que nous avons appelés pour venir nombreux à la marche ont aussi un grand rôle à jouer. Ce sont eux qui peuvent déloger le commandant (Hannachi) et c’est la raison pour laquelle nous leur avons demandé de venir en force.»
«Oui, on a pensé à l’après-Hannachi»
Et au moment où tout le monde évoque l’après-Hannachi et l’avenir du club le plus titré du pays, surtout que dans l’entourage du président on essaye de faire croire aux gens que les anciens n’ont aucun projet et que leur but est juste de déloger Hannachi de son poste, Menad a tenu à réagir en déclarant. «Oui, nous avons pensé à l’après-Hannachi. Dans toutes les réunions tenues depuis le début, cette question est soulevée à chaque fois. Ce que les gens oublient c’est que Hannachi gèrent avec amateurisme et il n’y a rien de professionnel. Cette gestion, tout le monde peut l’assumer. En Kabylie il y a des industriels et opérateurs économiques qui peuvent donner un grand plus à ce club, mais le problème c’est qu’il refuse l’ouverture du capital.»
«Hannachi refuse l’ouverture du capital parce qu’il a peur d’être évincé»
Et à propos des industriels, Menad a enchaîné : «Je sais qu’il y a des personnes capables de devenir actionnaire majoritaire. Ils ont les moyens financiers qui peuvent permettre à la JSK de se reconstruire sur des bases solides et avec des dirigeants compétents. Or la réalité tout le monde la connaî, Hannachi refuse catégoriquement l’ouverture du capital car il sait que des gens plus riches et qui ont des moyens énormes vont venir acheter la majorité des actions et à ce moment-là il sera automatiquement évincé, et c’est ce qu’il refuse de faire, malheureusement.»
«Nous appelons les industriels de la région à se manifester. La JSK leur appartient aussi»
Pour Menad, l’équation est très simple, les industriels de la région sont nombreux et ils ne doivent pas laisser le terrain aux opportunistes de s’accaparer des biens de la JSK sans passer par une ouverture du capital du club conforme et légale. Selon lui, beaucoup de personnes peuvent injecter des moyens et investir dans ce club et lui permettre de rebondir. Il a profité de son intervention dimanche soir pour les relancer en déclarant ceci : «J’appelle les industriels et les opérateurs économiques de la région qui ont des moyens pour investir à la JSK de se manifester. Le club leur appartient aussi et ils ont le droit de venir acheter les actions. C’est pour cela que dans notre feuille de route, nous insistons sur l’ouverture du capital conformément à la réglementation.»
«Il y a mauvaise gestion et toute personne peut s’appuyer sur des sponsors»
Critiquant le mode de gestion de la JSK sous la présidence de Hannachi, Menad l’a qualifiée de mauvaise gestion, voir amateur. Selon lui, la JSK devient malheureusement un club quelconque et si dans le passé elle a été un exemple aujourd’hui l’équipe joue pour assurer son maintien. «Il n’y a aucune gestion claire et saine dans ce club. Je le dis et je le répète, nous ne sommes pas là pour parler de sa personne mais de sa manière de gérer. Tout le monde aujourd’hui peut gérer un club comme il le fait, il attend les subventions de l’état, recrute des joueurs moyens et joue pour le maintien. Moi-même je suis en mesure de gérer de cette façon. Malheureusement ce n’est pas le mode de gestion que nous voulons à la JSK, on veut un club fort qui domine et une gestion professionnelle avec des hommes compétents.»
«L’équipe a montré un visage médiocre face au CSC. Qu’on arrête de mentir aux supporters !»
Et pour revenir à la dernière sortie de la JSK en championnat à Constantine où l’équipe kabyle a essuyé une cinglante défaite (3-1), Menad a révélé ceci : «L’équipe a montré un visage médiocre. La défaite est lourde et elle aurait pu être plus lourde encore. Tant mieux d’ailleurs que la journée précédente, la JSK a gagné et sauvé sa saison. qu’on arrête de mentir aux supporters et dire que la JSK a réalisé une bonne sortie à Constantine et que l’essentiel est d’avoir assuré le maintien. C’est triste de voir le club parler que du maintien, un club dont la tradition est de gagner des titres.»
 

Publié dans : Menad iboud Sadmi Cerbah Termoul Meghrissi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3913 22/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir