Interview

Ferhat : «Je ne décevrai pas Alcaraz et les gens qui ont cru en moi»

«L’USMA est mon club de cœur. J’espère qu’on gagnera la LDC»

Auteur : Moumen Ait Kaci Ali samedi 19 août 2017 21:58

Dans cet entretien accordé au Buteur,  Zinedine Ferhat se dit heureux et fier de retrouver la sélection nationale. Retenu pour la double confrontation contre la Zambie, le meilleur passeur de la Ligue 2 française affiche ses ambitions et rassure qu’il fera tout pour prouver sa convocation en Equipe nationale.

Zinedine, une entame de saison magnifique et un retour en sélection plus qu’attendu, votre réaction ?
Je suis très content surtout que cela faisait bien longtemps que j’attendais cette convocation. Celle-ci est venue au bon moment. Physiquement et mentalement, je me sens bien et cela me donne une bonne dose de confiance avant de rallier le stage des Verts.
Vous avez réalisé votre objectif, revenir en EN après une longue absence, avez-vous pris votre revanche sur le sort ?
Je l’ai dit plusieurs fois, si j’ai choisi d’aller jouer en Europe c’est pour gagner une place en Equipe nationale. Dieu merci, j’ai fait toutes les catégories de jeunes en EN et j’ai bien envie que cela dur en senior. A moi de prouver que je suis capable d’apporter un plus à l’EN. Après, je n’aime pas parler de revanche, je préfère dire le travail a fini par payer, voilà !
Sincèrement, lorsque vous avez rencontré Meddane et Alcaraz, avez-vous songé à un retour aussi hâtif ?
Franchement, dès la prise de contact avec Alcaraz, je sentais qu’il comptait sur tous les joueurs. Il m’a rassuré avec un discours très serein et encourageant. Même si je n’ai pas été choisi pour les matchs du mois de juin, j’ai senti qu’il me voulait dans son effectif.
Ne vous a-t-il pas dit qu’il allait faire appel à vous ?
Non, il ne m’a rien signifié, j’ai juste compris dans son discours que c’est un coach qui s’appuie sur les meilleurs et surtout sur un groupe. Quand il nous a expliqué son projet avec la sélection, Alcaraz n’a jamais dit que je compte sur tel ou tel joueur, il parlait toujours avec un esprit collectif.  Pour ma part, je donnerai tout pour ramener un plus et ne pas décevoir les gens qui m’ont fait confiance.
Et si on revenait à votre départ  avec le Havre, on sent que c’est l’année Ferhat ?
Hamdoulillah, après une saison d’adaptation où j’ai réussi quand même pu me distinguer en finissant meilleur passeur de l’équipe. Cela m’a beaucoup servi, même si j’aurai aimé qu’on accède en Ligue 1. Un objectif que nous avons raté, lors des ultimes journées de la saison écoulée. Cette année, on a bien travaillé durant l’intersaison et nous avons une équipe assez complémentaire. Chose qui nous a permis d’aligner 5 victoires consécutives et bien amorcer la saison.
Belaïli retrouvera la compétition le mois de septembre et pourrait bien signer en Europe, un petit mot ?
Écoutez, j’ai toujours bien parlé de mon ami Youcef Belaïli. Même ici au Havre si vous interrogez mes potes, ils vous diront que j’ai toujours dit du bien de lui que je considère un grand joueur. J’ai parlé de lui aussi au coach, et Hamdoulillah, Youcef revient de suspension et je lui souhaite un grand retour à la compétition. C’est un gentil garçon, et un fils de bonne famille. Pour moi, c’est le meilleur joueur avec qui j’ai joué en Algérie. Je suis sûr que s’il arrive à bien s’adapter, il fera parler de lui en France, Inch’Allah.
Courbis nous a déclaré : «Vous n’avez encore rien vu, Ferhat va étonner, cette année», votre réaction ?
Je salue le coach Courbis, avec qui j’ai eu l’honneur de gagner deux titres. Franchement ses éloges m’honorent, c’est même une grosse fierté. Les gens en France lorsque je leur dit que j’ai gagné deux titres avec Courbis apprécient vite et me parlent avec respect. C’est pour vous dire que Courbis n’est pas n’importe qui ici en France. C’est même une grosse référence, croyez-moi. Donc ses déclarations à mon sujet m’encouragent à travailler et à croire encore en mon potentiel. Après, je sais que je n’ai encore rien fait, je dois garder les pieds sur terre et travailler davantage parce que le monde professionnel est très vaste où on l’on apprend tous les jours.
Revenons à la sélection, comment voyez-vous cette double confrontation contre la Zambie ?
Elle sera décisive pour la suite des éliminatoires de la Coupe du monde-2018. C’est vraiment l’une de nos dernières chances, on doit faire preuve de solidité mentale et surtout une meilleure concentration pour essayer de faire le plein lors de ces deux confrontations contre la Zambie
Croyez-vous toujours à une qualification au Mondial-2018 ?
Sincèrement, oui ! J’y crois vraiment parce que nous avons l’un des meilleurs effectifs et certainement le potentiel le plus pléthorique en Afrique. On a des joueurs qui jouent la Ligue des champions et qui sont des cadres dans leurs clubs respectifs en Europe et avec le travail et le dévouement de tout le groupe, on peut renverser la situation dans notre poule, Inch’Allah.   
Vous suivez toujours les informations de votre ancien club ?
Bien sûr ! L’USMA c’est mon club de cœur. Je sais qu’ils ont fait un bon stage en Turquie et que l’objectif principal est d’aller en finale de la Ligue des Champions. Je souhaite de tout cœur que nos supporteurs soient fiers de leur équipe en fin de saison. Je n’oublierai jamais les Rouges.
La Ligue des champions reste un rêve pour tout Usmiste, croyez-vous que c’est la bonne saison ?
Inch’Allah ! Ils ont fait un très bon recrutement, et avec l’équipe en place et le staff dirigeant et technique, je crois qu’on ne manque de rien pour réaliser cet objectif. Vous savez lorsqu’on compte sur une galerie comme celle de l’USMA, l’impossible devient réalisable, alors je suis optimiste.
Un dernier mot pour conclure ?
Je salue le peuple algérien et tous les fans usmistes, je leur souhaite une belle saison avec les Rouge et Noir et j’avoue que j’ai déjà hâte de commencer le stage pour enfin revivre l’ambiance des Verts qui m’a beaucoup manqué. Je prouverai Inch’Allah que j’ai bien mérité ma convocation.

Publié dans : ferhat Le Havre

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

EN : êtes-vous pour ou contre la mise à l’écart de Mahrez, Slimani et Bentaleb du prochain stage des Verts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3851 21/09/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir