Ligue 1 & 2

JSK - Mellal: «J’espère que le CSC respectera l’éthique sportive»

«Nous avons un public incroyable»

Auteur : Saïd D. samedi 25 mai 2019 10:16

C’est un Cherif Mellal heureux et fier de l’excellente saison réalisée par ses joueurs qu’on a eu hier au bout du fil. Une saison qui peut devenir exceptionnelle ce dimanche soir à l’occasion de l’ultime journée du championnat. Une victoire des Canaris face au CA Bordj Bou-Arréridj au stade du 1er-Novembre leur permettraient de remporter leur 15e titre de champion à condition que l’USMA rate sa sortie sur la pelouse de Hamlaoui de Constantine devant le CSC. Et justement, le boss kabyle espère que le club de Cirta jouera ce match à fond et respectera l’éthique sportive, comme il l’a fait jusqu’ici : «C’est clair que notre victoire face au NAHD nous permet de croire encore au titre, notamment avec la contre-performance de l’USMA à domicile face au MC Oran. On est bien partis pour gagner notre 15e titre de champion, mais il faudra d’abord battre le CABBA et surtout, attendre le résultat du match qui opposera le CSC à l’USMA. J’espère vraiment que le CSC respectera l’éthique sportive. Ça va de l’intégrité de notre championnat.»

«Que ses joueurs soient des Hommes !»
Cherif Mellal estime que le CSC s’est toujours bien comporté jusque-là et ses joueurs ont joué le jeu à fond, même si le club n’a plus rien à espérer cette saison. Sa victoire récemment face à la JSK (2-0) et le match nul (0-0) ramené du DRB Tadjenant (le DRBT avec ce résultat rétrograde en Ligue 2 mobilis) témoignent de l’esprit sportif des Constantinois : «J’ai foi en les joueurs du CSC. Je reste persuadé qu’ils joueront à fond ce match face à l’USMA, même si sur un plan comptable, ils n’ont plus rien à espérer. Que les joueurs du CSC soient des Hommes et le plus méritant gagnera le titre au final.»

«Le CSC n’a plus perdu à domicile depuis plus de 2 ans, c’est un motif d’espoir pour nous»
Le président Mellal demeure confiant en les chances de son équipe de remporter le championnat, lui qui estime qu’il est très compliqué de battre le CSC chez lui et devant ses supporters : «Vous savez, ça fait plus de deux ans je crois que le CSC n’a plus perdu à domicile en championnat. C’est une équipe imbattable chez elle et cela constitue tout naturellement un motif d’espoir pour nous. Ça nous donne le droit de rêver.»  
 
«J’ai toujours dit que le championnat allait se jouer jusqu’à l’ultime journée»
Cherif Mellal était parmi les rares à croire que le championnat n’était pas acquis pour l’USMA et que tout allait se décider lors de l’ultime journée : «J’ai toujours dit que le titre de champion allait se jouer jusqu’à la 30e journée et j’ai eu raison au final. J’insistais souvent que l’USMA n’était pas à l’abri d’un échec, même à domicile et cela s’est vérifié face au MCO. Dans le football, il ne faut jamais baisser les bras.»

«J’étais quasiment le seul à croire en les chances de mon équipe»
Alors que l’espoir de remporter le titre s’était quasiment évaporé à la suite de la défaite concédée sur la pelouse du CSC conjuguée à la victoire de l’USMA face à l’O Médéa, le président demeurait toujours confiant : «J’étais quasiment le seul à croire en nos chances jusqu’au bout. Malgré l’amère défaite concédée face au CSC, on n’a pas baissé les bras et l’équipe a continué à travailler. Je le disais à cette période que la JSK finira au moins parmi les 2 premiers au classement et j’ai eu raison à la fin.»

«On est la belle surprise du championnat cette saison»
Avec une masse salariale qui demeure l’une des plus bas de la Ligue 1 mobilis, la JSK est sur le point de créer la grande sensation cette saison et de coiffer au poteau des clubs dont les budgets annuels les dépassent largement : «Je suis quelqu’un qui croit toujours en son projet. D’ailleurs nous sommes la belle surprise du championnat cette saison. On dispose d’une équipe jeune et inexpérimentée. La masse salariale du club est l’une des plus faibles du championnat, mais malgré cela, on continue de lutter jusqu’au bout.»

«On a donné une bonne image de la JSK»
Mellal s’est félicité ensuite du travail accompli par la direction du club depuis sa venue et notamment cette saison : «Je suis venu à la JSK avec l’ambition de réhabiliter son image et lui permettre de viser les titres comme cela se faisait par le passé. Je pense que cette saison, nous avons donné une bonne image de la JSK. Le fair-play a toujours régné au stade de Tizi-Ouzou. Les familles viennent de plus en plus nombreuses au stade. Tout le monde a eu un comportement digne et c’est ce que représente la JSK.»

«On doit se méfier du CABBA»
Concernant ce match crucial que disputera la JSK ce dimanche soir face au CABBA, Mellal tient à prévenir ses joueurs que la tâche ne sera pas facile devant un adversaire qui viendra se produire sans aucune pression, lui qui a validé son maintien en Ligue 1 mobilis lors de la précédente journée : «On doit impérativement se méfier de cette bonne équipe du CABBA. La victoire n’est pas encore acquise. Certes ça sera difficile, d’autant plus que notre adversaire jouera sans pression et n’aura rien à perdre dans ce match.»

«J’ai mis en garde les joueurs»
Et d’enchaîner : «C’est vrai que tout le monde nous voit remporter ce match face au CABBA, mais comme je l’ai dit aux joueurs, la différence, c’est eux qui doivent la faire sur le terrain et nulle part ailleurs. Ça serait commettre une grossière erreur de sous-estimer l’adversaire et croire que ça sera facile de le battre. J’ai tenu en ce sens une réunion avec les joueurs avant l’entame de l’entraînement de jeudi soir et j’ai exigé d’eux les trois points.»

«Voilà pourquoi on a autorisé Fiston à rentrer chez lui»
A la surprise générale, la direction de la JSK a accepté de laisser son attaquant burundais, Fiston Abdul Razak, rejoindre son pays et sa sélection. Du coup, il sera absent de ce fameux match face au CABBA. Mellal s’en explique : «Fiston a été finalement autorisé à rentrer chez lui et à intégrer sa sélection afin de pouvoir établir son visa avec le reste de ses coéquipiers pour le Qatar où l’équipe du Burundi va se préparer pour la CAN et jouera deux matchs amicaux. On ne voulait pas le bloquer, d’autant plus que notre équipe dispose de joueurs aptes à le remplacer.»

«La saison prochaine, nous allons monter une grosse équipe»
En bon gestionnaire, Cherif Mellal a déjà commencé à préparer la prochaine saison avec les autres dirigeants. Il promet que la JSK sera encore meilleure :
«Nous allons monter une grosse équipe la saison prochaine. On a envie de faire de la JSK une équipe forte et solide, comme cela a été le cas par le passé. Ce qui est sûr, c’est qu’on sera meilleurs l’an prochain.»

«Fier d’avoir permis au club de retrouver la LDC»
Cinq ans plus tard, la JSK va retrouver la Ligue des champions africaine. Une compétition que les supporters adorent tout comme le président Mellal visiblement :
«Je suis très fier d’avoir permis à la JSK de retrouver à nouveau la Ligue des champions africaine. Je suis très heureux car un club comme le nôtre doit constamment jouer cette prestigieuse compétition. Nous allons nous préparer idéalement et viser à aller le plus loin possible dans cette compétition.»

«Nous avons un public incroyable»
Cherif Mellal a conclu son intervention en soulignant l’énorme apport des supporters cette saison, en contribuant largement au retour de la JSK au premier plan :
«Permettez-moi de rendre un vibrant hommage à nos merveilleux supporters. Ils ont énormément contribué à la belle saison de la leur. Ils nous ont toujours soutenus et à chaque déplacement, on les a trouvés. Franchement, nous avons un public incroyable.»
 

Publié dans : JSK USMA csc CABBA Cherif Mellal Fiston Abdul Razak

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Qui sera désigné meilleur joueur africain cette année ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4631 12/12/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir