Ligue 1 & 2

MCA : Bouali : «Tout le monde a jugé Fabre sans l’avoir vu jouer»

«J’aimerais avoir Bachiri et Metref pour la finale»

Auteur : T.Che vendredi 04 avril 2014 17:52

A la fin de cette première séance de travail, on s’est rapprochés de Fouad Bouali, lequel s’est montré disponible et très aimable comme à son habitude. C’est dans le grand hall de l’hôtel Renaissance que nous avons longuement discuté avec le coach mouloudéen, qui a reçu les félicitations de certains résidents qui lui ont souhaité au passage de brandir le Sain Graal le 1er mai prochain. «Ce stage servira surtout pour solidifier et raffermir le groupe. Vous avez constaté de vous-même la très bonne ambiance qui règne au sein du groupe. Nous avons tous les moyens à notre disposition pour faire un excellent travail. Concernant la finale de Coupe d’Algérie, je peux vous dire qu’aucun joueur n’a assuré sa place. Il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’équipe qui jouera face à la JSK, car d’ici-là, beaucoup de choses peuvent arriver», a-t-il dit.
«Chacun doit suer, car les places seront chères à décrocher»
Voulant avoir plus de détail sur ce rendez-vous face au club kabyle qui accapare l’esprit de tous les Chnaoua et amateurs de la balle ronde, il ajoutera : «Vous savez, je suis quelqu’un qui prend en compte le travail de la semaine qui précède le match. Si celui qui joue met les bouchés doubles et dépasse en intensité le joueur remplaçant, fort logiquement, je reconduis le même élément. C’est toujours les éléments les plus en forme du moment qui sont alignés. A partir de là, chacun sait qu’il doit s’arracher, car les places seront chères à décrocher.»
«C’est que j’aimerais avoir Bachiri et Metref pour la finale»
Questionné sur le cas de Bachiri et Metref qui multiplient les efforts pour être prêts le jour j, Bouali nous dira : «Pour être opérationnel, Bachiri et Metref doivent passer par plusieurs étapes, sinon on risque de s’exposer à une rechute fatale. Leur retour est tributaire de leur réaction, car chaque métabolisme réagi différemment. Mais c’est sûr que j’aimerais bien les avoir pour la finale. Ainsi, j’aurai un grand choix le 1er mai. Vous savez, un entraîneur préfère de loin avoir un banc de touche bien garni qu’un banc pauvre sans solution de rechange.»
«On va se battre pour terminer la saison sur le podium»
Concernant le championnat, Bouali entend bien se donner à fond en jouant pleinement ses chances pour terminer la saison sur le podium : «Croyez-nous, on va se battre pour terminer la saison sur le podium. Nous avons deux matchs de championnat contre le CABBA et l’USMH que nous tâcherons de négocier parfaitement pour garder nos chances intactes.»
«Aucun joueur ne doit se préserver pour la coupe»
A la question s’il ne redoutait pas que certains joueurs puissent se préserver pour la finale, quitte à ne pas se donner à 100% face au CABBA et l’USMH, Bouali a une réponse somme toute logique : «Aucun joueur ne doit se préserver pour la coupe, car d’ici là, on ne peut jurer de rien. Et puis, lorsqu’on joue sans engagement, c’est à ce moment qu’on s’expose aux blessures car dans le foot il faut se donner à fond sur le terrain.»
«Tout le monde a jugé Fabre sans l’avoir vu jouer»
Interrogé sur le retour en force de Djemili, Bouali a tout de suite fait la transition avec le cas Michael Fabre, qui constitue une grande énigme au Mouloudia : «C’est sûr que Djemili a su refaire surface contre Chéraga, ce qui dénote de son état d’esprit et de son caractère de battant. Pour ce qui est de Fabre, tout le monde a jugé ce gardien de but sans même le voir jouer.»
«Possédant un CV impressionnant, Fabre n’a pas eu la chance qu’il méritait»
Poursuivant sa plaidoirie sur Fabre qui intrigue tous les observateurs, Bouali nous a confié : «Je vous avoue que lorsqu’on jette un coup d’oeil sur le CV de Fabre, on ne peut rester insensibles. Quelqu’un qui a joué plus de 300 matchs en Ligue 2 française et qui a porté les couleurs d’un club comme Lens, forcément il a de grosses qualités. Moi, je pense que Fabre n’a pas eu la chance qu’il méritait. Il s’est blessé à un moment charnière, durant le stage en Espagne et cela lui a été préjudiciable.»
«C’est la pression du public qui a fait perdre à nos attaquants leur sens du but»
Constatant que les attaquants du Mouloudia pétaient la forme durant ce stage alors qu’ils affichent un manque de réalisme flagrant en match officiel, Bouali a une interprétation toute simple pour expliquer cette traversée du désert : «Vous avez vu de vos propres yeux la forme dans laquelle se trouve nos joueurs et surtout nos attaquants à l’entraînement et lors des matchs amicaux, mais dès qu’ils se trouvent devant leur public, ils perdent tout leur moyen à cause de cette pression terrible exercée par les supporters.»
«Parfois certains joueurs refusent de faire des appels de balles pour éviter de se faire insulter»
«Lors des matchs, il y a des joueurs sur le terrain qui refusent parfois de faire des appels de balles, par crainte de mal faire et d’attirer les insultes et la furia des supporters. C’est malheureux de le dire, mais c’est la réalité.»
«C’est bien que Bouguèche ait retrouvé le chemin des filets»
«L’une des satisfactions de la demi-finale est Bouguèche qui a retrouvé le chemin des filets. Et cela est très bon pour le groupe, d’autant plus que nous avons inscrit nos deux buts sur des phases de jeu et non sur balles arrêtées.»
«Sans stade ni terrain d’entraînement, le Mouloudia n’est pas un grand club»
«Vous savez, le Mouloudia est grand club par son histoire. Mais sans stade ni terrain d’entraînement, le MCA ne peut prétendre être un grand comme c’est le cas chez nos voisins tunisiens et marocains.»
«Un membre du staff de la JSK
a eu un comportement anti-sportif en jetant le ballon sur le terrain»
En conclusion, Bouali n’a pas manqué de revenir sur le Clasico face à la JSK, pas pour refaire le match mais pour relater un fait qui est passé inaperçu et qu’il considère comme une faute grave : «Lors du match face à la JSK, beaucoup n’ont pas remarqué qu’un membre du staff technique avait jeté volontairement le ballon sur le terrain pour arrêter une action de jeu. Personnellement, si l’un de mon staff se comportait de la sorte même lors d’un rendez-vous important, il sera renvoyé illico presto.»
 

 

Publié dans : mca bouali

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3908 17/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir