Ligue 1 & 2

RCA-MCA, Aujourd’hui à 15h : Battre le RCA et mettre fin à la malédiction de Brakni

Gherbi : «Nous devons rattraper les points perdus contre Sétif» Kacem : «Que je joue en meneur de jeu ou relayeur, le plus important est de gagner»

Auteur : T.Che samedi 15 mars 2014 13:39

Après un début de phase retour très prometteur qui avait vu le Mouloudia réussir presque un sans-faute, un grain de sable est venu enrayer la machine. La défaite face à l’USMA avait replongé le Doyen dans une crise qui prendra fin une semaine plus tard avec le succès décroché en terres chélifiennes grâce à une banderille plantée par Aksas. Plus que jamais relancés dans la course à la Ligue des champions, les Algérois vont très vite déchanter en se faisant tenir en échec par l’ESS à Bologhine. C’est Hachoud qui sauvera la mise en évitant à son équipe bien des désagréments. Résultat des courses, le Mouloudia se retrouve out de la course à la C1. Désormais, il ne reste que la troisième place pour accrocher un billet qualificatif pour la Coupe de la CAF. Et cela passe bien évidemment par un bon résultat face à l’Arbâa qui partira avec les faveurs des pronostics. Battus 2-0 lors du match aller à Bologhine, les hommes de Chérif El Ouazzani ont envie de réussir un coup double : battre le Mouloudia pour se rapprocher du podium et prendre leur revanche sur les Vert et Rouge. Pour les camarades de Bouguèche, l’équation est toute simple : tout faire afin d’écarter un concurrent direct et mettre fin par la même occasion à cette malédiction de Brakni. Battu lors de la dernière apparition dans cette enceinte par l’USMB sur le score sans appel de 3 à 0, c’était lors de l’exercice 2000-2001, le vieux club algérois n’avait plus foulé la pelouse de ce stade qui a été éclipsé par Mustapha-Tchaker devenu le jardin fétiche des Verts.
Au match aller, le MCA avait mis fin à 18 mois de disette à Bologhine
Tenu en échec lors du match aller par l’ASO à Bologhine (0-0) puis battu par les Ententistes (2-1) au 8-Mai-45, le Mouloudia version Alain Geiger n’avait plus gagné le moindre match de championnat depuis le 14 septembre 2013. En effet, la victoire acquise face au Chabab de Belouizdad au 5-Juillet constituait le dernier coup d’éclat du vieux club algérois en Ligue 1. Une traversée du désert qui avait duré trente cinq jours et qui faisait désordre dans un club qui a investi des milliards pour truster les trophées au niveau national puis continental. La venue du RCA à Bologhine n’est pas du tout faite pour rassurer tous les Chnaoua car le Mouloudia devait ce soir-là dépasser son blocage et le complexe qu’il nourrissait à Omar-Hamadi face à un adversaire qui a réussi son accession historique dans cette même enceinte. Alain Geiger qui avait déclaré à ses joueurs que battre le RCA devenait une question de vie ou de mort dénote la pression qui pesait sur les épaules du technicien suisse qui jouait lui aussi gros lors de ce rendez-vous. Finalement, un doublé de Hachoud sur penalty puis sur une frappe qui ressemble à celle de Antar Yahia face à l’Egypte avaient permis au MCA de renouer avec le succès à Bologhine. Un coup de génie signé Hachoud qui avait mis alors fin à 18 mois de disette du MCA au stade Omar-Hamadi.
Hachoud et Djemili avaient été les bourreaux du nouveau promu
Personne du côté mouloudéen ne pourra oublier cette folle soirée où le MCA avait infligé une défaite significative à l’Arbâa par 2 à 0. Abderrahmane Hachoud avait ouvert les hostilités sur penalty avant de doubler la mise d’une frappe limpide dans un angle fermé. Houari Djemili qui était en état de grâce allait par la suite repousser un penalty de Harrouche qui aurait pu changer la donne. Après cette bouffée d’oxygène, le MCA enchaînera par une autre victoire cette fois-ci contre la JSK toujours à Bologhine. Depuis c’est le mano à mano avec les Canaris dans cette course effrénée pour la Coupe de la CAF. Une victoire cet après-midi conjuguée à un faux pas de la JSK au 8-Mai-45 mettrait le Doyen dans une configuration très confortable et favorable pour la suite des événements.
---------

Les déclarations des joueurs au fil de la semaine
Même s’ils vont évoluer ce week-end avec une épée Damoclès sur la tête, les hommes de Bouali sont très conscients de l’importance de la tâche. Face à un adversaire qui affiche un optimisme béat, les Mouloudéens eux aussi annoncent la couleur. Pour eux, il n’y a que la victoire qui serait le remède à tous les maux. Nous avons fait un petit tour d’horizon en relatant les déclarations de certains éléments qui ont été faites à l’issue du match contre l’Entente de Sétif.
Gherbi : «Nous devons rattraper les points perdus contre Sétif»
 De retour au premier plan depuis ce match référence contre l’ASO, son ancien club, Sabri Gherbi est devenu un élément incontournable dans l’échiquier de Bouali. Le retour en force de Gherbi a semé le doute dans l’esprit du coach mouloudéen qui n’aura que l’embarras du choix pour composer sa partition. Connu pour sa hargne de vaincre, Gherbi nous avait confié à l’issue du match contre les Ententistes : «Certes, nous restons sur un semi-échec contre Sétif dans des conditions que tout le monde connaît. Pour nous, l’équation est toute simple : nous devons nous battre avec nos tripes pour rattraper les points perdus face à Sétif. De ce fait, nous irons à Blida en conquérants comme nous l’avons fait lors de nos derniers déplacements.»
Kacem : «Que je joue en meneur de jeu ou relayeur, le plus important est de gagner»
Mehdi Kacem n’est jamais aussi performant que lorsqu’il se produit au poste de milieu relayeur. Seulement, les conjonctures actuelles ont poussé Bouali à le faire monter d’un cran sur le terrain. Une situation qui n’a pas été du goût du Franco-Algérien qui s’est ravisé par la suite en faisant passer l’intérêt collectif sur celui des individus : «On sait que ce match ne va pas être une partie de plaisir. Rares sont les équipes qui ont réussi de belles performances à Brakni contre cette coriace équipe de l’Arbâa. En ce qui me concerne, que je joue comme milieu relayeur ou comme meneur de jeu, le plus important est qu’on gagne et qu’on enchaîne les victoires.»
Djemili : «Nous avons les armes et les arguments pour contrer cette équipe de l’Arbâa»
Maillon fort de cette équipe mouloudéenne, Houari Djemili a confirmé tout au long de la saison qu’on pouvait compter sur lui, ce qui n’était pas une mince affaire après le départ de Chaouchi. L’ex-gardien du Widad, qui avait contribué grandement au succès de son équipe lors du match aller à Bologhine avec le penalty stoppé de Harrouche, refuse de donner du crédit au fait que Brakni est une citadelle maudite pour le vieux club algérois : «Personnellement, je n’ai aucun problème à jouer à Brakni qui est un stade comme tous les autres. Il y aura certes de la pression mais cela, nous y avons pris l’habitude avec nos matches de coupe à Hadjout et à Oum El Bouaghi. Nous devons puiser notre force de cette chaude ambiance qui caractérise ce stade si spécial pour essayer de sortir victorieux. Nous devons nous focaliser uniquement sur notre match sans se soucier des éléments extérieurs car nous avons les armes et les arguments pour contrer cette équipe de l’Arbâa qui reste redoutable, que ce soit à domicile ou à l’extérieur.»
Daoud : «On doit mettre les bouchées doubles car nous sommes l’équipe à battre»
Le milieu récupérateur Farid Daoud est en train, au fil des matches, de gagner ses galons de cadre. Le natif de Beni Zemenzer se dit apte à répondre présent pour cette affiche qui s’annonce explosive : «On sait qu’on mettra les bouchées doubles car nous sommes l’équipe à battre par excellence. Tout le monde veut s’offrir le scalp du Mouloudia. A nous d’être très vigilants et très combatifs pour sortir indemnes de ce court mais périlleux déplacement. En ce qui me concerne, le coach sait qu’il pourra toujours compter sur moi.»
--------

Avec 12 buts inscrits en championnat, le trio Zeghdane-Hachoud-Aksas pour faire plier l’Arbâa dans son jardin de Brakni
 Si le Mouloudia se bat actuellement pour une place sur le podium et nourrit de gros espoirs en Coupe d’Algérie, c’est grâce en particulier à l’arrière-garde mouloudéenne. Sans refaire toute la saison, il n’y a qu’à se remémorer les deniers matches des Vert et Rouge avec cette victoire obtenue contre le Chabab de Belouizdad dans l’antre du 20-Août grâce à Toufik Zeghdane. Amine Aksas prendra le relais contre l’ASO avec un succès obtenu en terres chélifiennes grâce une tête rageuse de l’enfant du Ruisseau. Et pour que la boucle soit bouclée, Abderrahmane Hachoud dans son rôle d’artificier numéro s’est lui aussi mis en évidence en égalisant dans le temps additionnel face à l’Entente de Sétif. Au total, les trois éléments comptabilisent 12 buts en championnat faisant de ce trio le plus prolifique de la Ligue 1 Mobilis. Aucune autre équipe ne peut se targuer de posséder une défense aussi performante que celle du Mouloudia. Cet après-midi, le coach Fouad Bouali comptera une nouvelle fois sur son arrière-garde pour allumer la mèche et mettre à genoux le RCA intraitable dans son jardin de Brakni.

Publié dans : algerie ligue 1 mca

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3911 20/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir