Interview

Selmoune : «J’ai porté les couleurs des deux clubs, mais je supporterai la JSK en finale !»

«Les balles arrêtées de Hachoud sont dangereuses, même deux gardiens ne peuvent rien faire lorsqu’ils sont bien tirées»

Auteur : Saïd Djoudi dimanche 27 avril 2014 22:12

 

«En le voyant jouer, Ebossé me fait régaler»

«Supporters de la JSK, encouragez Madi, c’est un joueur pétri de qualités !»

«Benlamri est un vrai meneur de groupe»

«A notre époque, les équipes venaient à Tizi pour limiter les dégâts»

«Hannachi a raison de dire que Sonatrach, c'est l'argent du peuple !»

«Difficile pour la JSK de rivaliser avec le MCA et l’USMA sur le plan financier»

 

Les jours passent et la finale de la Coupe d’Algérie approche. A Tizi Ouzou, on ne parle que de cette rencontre historique entre deux ténors du football algérien. Et comme nos fidèles lecteurs se sont habitués à une couverture assez spéciale pour cet événement, nous leur proposons cet entretien avec l’ancien solide et longiligne défenseur, Sofiane Selmoune. Ayant vécu les meilleurs moments de sa carrière à la JSK, l’axial kabyle, sans la moindre hésitation, nous a révélé qu’il sera de tout cœur avec les Jaune et Vert, le 1er Mai prochain. Selon lui, Albert Ebossé sera la clé de cette chaude et importante rencontre. Entretien !

Bonsoir Sofiane, quelles sont vos nouvelles ?

Je vais bien, merci ! Je m’occupe de mon commerce, donc un peu déconnecté du football.

Vous vous faites très discret depuis quelque temps. Vous évitez les médias ou vous préférez rester éloigné du football ?

Non, je n’évite pas trop les médias. Certes, je n’aime pas trop m’exprimer mais quand on me sollicite, je réponds présent sans la moindre hésitation. D’ailleurs, je suis totalement à votre disposition.

Vous suivez toujours le championnat d’Algérie ou consacrez-vous tout votre temps à votre commerce ?

Sincèrement, je ne suis pas trop le championnat national. Ça m’arrive de regarder quelques matchs de l’USMA, la JSK, du MCA et même de l’USMH. Seulement, ce n’est plus comme avant. Le niveau a baissé et les joueurs actuels sont beaucoup différents de ceux de notre époque.

Ne comptez-vous pas revenir dans le football ?

Pour le moment, je n’y pense pas. J’ai coaché pendant deux ans l’OMR, avant de rejoindre l’ESM Koléa. Cette saison, on ma donné les Espoirs du RCK mais je n’ai pas pu continuer. J’ai bossé avec eux trois mois seulement, avant de me retirer. Le problème dans ces petits clubs est toujours d’ordre financier. Les jeunes ne touchent pratiquement aucun sou. Le joueur a quand même besoin de s’offrir des vêtements, des sorties… Dommage, ce n’est plus le cas. J’ai vécu ce scénario avec Koléa, c’était une mauvaise expérience. Ils négligent royalement les joueurs. Et comme je ne pouvais plus cautionner cette mascarade, j’ai préféré partir. Pour répondre à votre question, si un jour une offre intéressante se présente à moi et avec un président qui veut vraiment travailler, je serai d’accord pour revenir dans le monde du football.

Vous avez brillé sous le maillot de la JSK à une certaine époque. Que pouvez-vous nous dire sur cette équipe qui revient en force cette saison ?

L’ossature à la JSK n’est plus la même. Toutefois, il faut dire que c’est difficile pour le président Hannachi de gérer seul un club aussi  prestigieux lorsqu’on voit que le Mouloudia est sponsorisé par Sonatrach et que l’USMA est dirigée par les Haddad. Ainsi, il faut dire aussi que les joueurs actuels sont différents de ceux de notre époque. Je me souviens qu’on ne touchait pas des sommes faramineuses. On se contentait des primes de match seulement. Aujourd’hui, le joueur exige un contrat blindé, avant d’accepter de parapher son contrat. Ils sont intelligents, chapeau !

Vous partagez l’avis de ceux qui disent que la JSK ne fait plus peur ces dernières années…

A notre époque, les équipes perdaient déjà les trois points, avant même le coup d’envoi de la rencontre. Ils se rendaient à Tizi Ouzou pour limiter les dégâts, car on pliait nos matchs en première mi-temps. Vous savez, la formation qui parvenait à nous accrocher chez nous ne trouvait pas le sommeil une semaine durant.

Quelle relation entretenez-vous avec la JSK actuellement ?

Sincèrement, aucune ! Je n’ai jamais été invité à assister à un match. En 2011, la JSK avait joué la finale de la Coupe d’Algérie face à l’USMH, mais personne ne m’avait invité. J’aurais aimé y assister...

L’Algérie vibre au rythme de la finale de la Coupe d’Algérie entre le Mouloudia et la JSK. En tant qu’un ancien joueur, vous avez déjà connu ces beaux moments lors de la finale de championnat en 1999 disputé au stade Ahmed-Zabana. Selon vous, la JSK avait elle été sabotée par l’arbitrage ? Y avait-il vraiment penalty pour votre équipe ?

 

C’était un match normal entre deux équipes qui se connaissent parfaitement bien et qui affichaient une très grande forme. Je ne pense pas que l’arbitrage ait été la cause de notre défaite. Le match s’était joué sur une erreur. Notre gardien avait lâché le ballon au mauvais moment. Ça arrive. Rahmouni, bien placé, a mis le cuir au fond des filets. On a trop parlé de l’arbitrage, mais le directeur du jeu avait essayé par tous les moyens de calmer les esprits et gérer convenablement la finale. Il aurait même souhaité que le match se joue aux tirs au but, pour éviter les critiques.

15 ans plus tard, les deux équipes se retrouvent en finale de la Coupe d’Algérie, la première dans l’histoire. Qui remportera cette fameuse coupe, selon vous ?

L’histoire se répète et ce genre de rencontre peut avoir lieu une fois dans la vie. Cette finale s’annonce vraiment difficile, car il s’agit d’une partie entre deux équipes spécialistes de coupe. Certes, j’ai joué dans les deux clubs mais les plus beaux moments de ma carrière, je les ai vécus à la JSK. Donc, je supporterai les Jaune et Vert. Je souhaite que la JSK remporte la finale de la Coupe d’Algérie.

Votre pronostic pour cette finale ?

Deux buts à un en faveur de la JSK.

Qui inscrira les deux buts des Canaris ?

Pour le premier but, il  surviendra sur une balle arrêtée tandis que l’attaquant Albert Ebossé inscrira le second. Côté Mouloudia, c’est Hachoud qui réduira la marque.

Vous nous avez parlé d’Ebossé et Hachoud. Que pensez-vous de ces deux éléments ?

En le voyant jouer, Ebossé me fait régaler. C’est un joueur doué, pétri de qualités. Il n’a peur de rien et il est vraiment efficace devant les buts. La JSK doit axer son jeu sur lui, car il est vraiment puissant. Concernant Hachoud, c’est un vrai spécialiste des balles arrêtées. Il loupe rarement le cadre. Il sera l’atout majeur du Mouloudia. Certes, la JSK a un grand gardien, à savoir Malik Asselah, mais si Hachoud botte un joli tir cadré, ce sera difficile pour Asselah de le capter. D’ailleurs, même deux gardiens alignés ensemble auront des difficultés à s’emparer du ballon. Je voudrais ajouter quelque chose…

 

Allez-y…

 

La JSK compte dans ses rangs un joueur talentueux. Il s’agit de Madi. Je l’ai déjà vu joué, il est vraiment bon. D’ici quelques temps, il sera une vraie pièce maîtresse. C’est dommage, il ne sera pas présent lors de la finale, pour cause de blessure. Toutefois, même Benlamri est vraiment solide. Il sait diriger ses coéquipiers sur le terrain. C’est un bon communicateur.

 

Quelles seront les clés de cette finale ?

 

Les clés de cette finale sont Ebossé et Hachoud. Il faut dire aussi que les deux équipes doivent débuter le match à cent à l’heure. Créer des occasions motivera les 22 joueurs à donner encore plus pour parvenir à ouvrir le score et prendre l’avantage. Ce sera un match exceptionnel. La JSK, avec  Aït Djoudi et Hamened, deux hommes qui possèdent beaucoup d’expérience, est bien placée pour l’emporter. Ils doivent éloigner la pression des joueurs et les motiver pour qu’ils soient au top le jour J.

 

Selon vous, comment prépare-t-on une telle finale ?

 

Une finale se prépare dans les meilleures conditions. Les joueurs doivent se donner à fond pour ne rien regretter. Il faut y croire et ne jamais baisser les bras. Ce genre de match se joue sur un détail. Donc, les joueurs doivent penser à tout, avant que ce soit trop tard.

 

Les supporters de la JSK préparent d’ores et déjà le déplacement à Blida. Qu’avez-vous à leur dire ?

 

Les supporters doivent soutenir à fond leur équipe qui a plus que jamais besoin de ses encouragements. J’espère que la partie ne sortira pas de son cadre sportif. Les relations entre le Mouloudia et la JSK ont toujours été excellentes.

 

Récemment, les supporters du Mouloudia n’ont pas trop apprécié les déclarations du président Hannachi à propos de Sonatrach. Qu’en pensez-vous ?

 

Le président Hannachi connaît parfaitement bien le football. Excepté Kaci-Saïd qui est le manager du MCA, les autres sont des fonctionnaires de Sonatrach qui ne connaissent rien au foot. Pour revenir au président Hannachi,  sachez qu’il n’a pas eu tort de dire que Sonatrach, c’est l’argent du peuple. 

 

Avant de conclure, êtes-vous toujours en contact avec les joueurs de votre époque ?

Oui, je suis pratiquement en contact avec Driouèche, Zafour, Maghraoui, Gaouaoui et même Benhamlat. J’étais aussi très proche de Boubrit qui vit actuellement aux USA.

 

 

 

Publié dans : JSK Selmoune

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3914 23/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir