Afrique

Zamalek 1 - NAHD 1 : Des Sang et Or héroïques…

Ighil : «On a patienté jusqu’à l’ultime minute de la rencontre pour égaliser»

Auteur : Rachid C. jeudi 14 février 2019 15:54

Stade : Bordj El Arab, Alexandrie.
Arbitres : Daniel Lariba, Ibyl Baba, Souriou Fitsouane.
Affluence : Moyenne.
Buts : Boutayeb (14’) Zamalek ; Yaya (90’) NAHD

ZAMALEK : Mahmoud Gueneche, Mahmoud Alaa, Mahmoud Hamdi, Abdallah Gomaa, Hamdi Ennagaz, Tarek Hamed, Fergani Essassi, Youcef Obama, Brahim Hassen (Hamid Ahdad 77’), Kahraba (Mohamed Antar 88’), Khaled Boutayeb.
Entr : Gross.

NAHD : Merbah, Allati, Khacef, Tougai, Khiat, Ouertani, Herrag (El Orfi 65’), Chouiter (Yaiche 65’), Yousfi (Dib 82’), Yaya, Gasmi.
Entr : Ighil.

-----------------------

Dans un match compliqué, les joueurs du NAHD sont parvenus à préserver leur invincibilité et ont réussi à arracher un précieux nul à Alexandrie. En effet, les coéquipiers de Tougai ont tenu tête aux joueurs du Zamalek en leur imposant le nul. Malgré leurs lacunes défensives, les Husseindéens ont pu renverser la vapeur et arracher un précieux point en toute fin de rencontre. L’aventure des Sang et Or est dans la bonne voie et encore plus excitante…

Les Sang et Or bien en place
Les deux équipes sont rentrées directement dans le vif du sujet en évitant de passer par le traditionnel round d’observation. Malgré la pression exercée d’entrée de jeu par les joueurs de Zamalek et leurs supporters, les protégés de Meziane Ighil ont gardé leur concentration et ont bien entamé la rencontre. Ils étaient bien en place et ont bel et bien appliqué les consignes du staff technique. Avec un double rideau défensif, les Husseindéens ont empêché les Egyptiens de créer le danger et monter beaucoup plus haut. Le premier rideau, constitué de Herrag, Yousfi et Ouertani, a bien tenu son rôle. Le second, composé des défenseurs, est  resté bien équilibré. D’ailleurs, cette bonne organisation a failli permettre aux Nahdistes d’ouvrir la marque à la 8’ si Chouiter s’était bien appliqué et n’avait pas raté le cadre.

Première alerte, première fissure
A partir de la 10’, les Egyptiens vont tenter de harceler sérieusement leur adversaire du jour et aller chercher la faille. A la 14’, hésitation de la part des défenseurs, Hamdi Ennagaz chipe le ballon à Khacef et passe à Khaled Boutayeb. Ce dernier, décalé dans la surface de réparation, contrôle et frappe à ras de terre et loge le cuir dans les filets de Merbah. Un but survenu contre le cours du jeu, qui chamboule les calculs des Husseindéens.

Obama rate le KO
Cette ouverture du score va donner du tonus aux joueurs de Zamalek qui vont continuer leur pression devant des Husseindéens perturbés. 18’, Kahraba profite d’une bourde de Yaya et sert idéalement Youcef Obama, seul au point de penalty, mais ce dernier rate complètement le cadre vendangeant une excellente opportunité de mettre le NAHD KO.

Allati et Yousfi trop courts
Le jeu va rester concentré au milieu avec quelques assauts de part et d’autre. Chaque équipe tente de profiter de la moindre faille pour secouer les filets. A la 29’, après un bon travail collectif du NAHD, Yousfi adresse un centre impeccable pour Allati, mais ce dernier, très court, rate la dernière touche. Les Husseindéens s’en mordent les doigts mais continuent à croire à l’égalisation. A la 32’, coup franc bien exécuté par Herrag, Yousfi profite d’une mésentente entre le gardien et son défenseur, mais mal inspiré il rate son retourné et permet au keeper égyptien de s’emparer facilement du cuir.

Essassi déboussolé
Vers la fin de la première mi-temps, les protégés de Gross auraient pu aggraver la marque et rejoindre les vestiaires en ayant fait le break. Suite à une déconcentration des Nahdistes, Mahmoud Alaa centre dans le paquet, Fergani Essassi monte plus haut que tout le monde, mais n’ajuste pas sa tête et rate de peu le poteau droit de Merbah, 45’+1’.

Circulez, il n’y a rien à voir !
De retour des vestiaires, les deux entraineurs ont maintenu leur feuille de route et ont préféré garder les mêmes atouts et le même schéma tactique. Pratiquement, il n’y avait rien à signaler durant les 30 premières minutes de la seconde mi-temps où les joueurs des deux équipes n’ont rien fait pour changer le score. Le rendement des deux équipes a été marqué par un jeu brouillon et nul n’a osé à faire la différence. C’était vraiment ennuyeux…

Merbah en deux temps
Ighil et Gross vont tenter de varier leur dispositif mais sans changement. Seulement, les coéquipiers de Kahraba se sont montrés plus entreprenants et ont tenté de sceller le sort de la rencontre. A la 73’, centre de Youcef Obama, Fergani Essassi remet de la tête pour Khaled Boutayeb. Ce dernier, dans les six mètres, voit son tir capté en deux temps par Merbah. A la 85’, travail collectif des Egyptiens, Fergani Essassi pour Youcef Obama qui bute sur Merbah, encore en deux temps arrive à capter le ballon.

Yaya comme un poison !
On jouait la 90’ et le quatrième arbitre s’apprêtait à brandir le tableau pour afficher le temps additionnel avant que l’on enregistre un silence glacial dans les tribunes. Profitant d’une balle morte, la nouvelle recrue husseindéenne, Fouzi Yaya, en véritable opportuniste, assomme les Egyptiens. L’ex-Béjaoui trouve la faille en deux temps et libère ses coéquipiers devant des joueurs du Zamalek entièrement abattus. Du coup, les Husseindéens rentrent au pays avec un précieux point qui vaudra son pesant d’or lors du décompte final…               
----------------------

Ighil : «On a patienté jusqu’à l’ultime minute de la rencontre pour égaliser»
«C’était un match équilibré. On savait que l’équipe locale allait nous imposer son rythme. On a patienté jusqu’à l’ultime minute de la rencontre pour égaliser. On savait à l’avance que nous n’aurons pas trop d’occasions. Dieu merci, nous avons concrétisé l’une de nos rares occasions. Vous savez, lorsque vous jouez à l’extérieur, vous êtes obligé de subir le poids de la rencontre. La chance était de notre côté et le parcours s’annonce beaucoup plus laborieux. Le match retour sera aussi compliqué que celui d’aujourd’hui.»

«Seuls les résultats motivent le groupe»
«Le NAHD est premier du groupe avec quatre points, une telle performance vous donne du tonus et de la motivation. Seuls les résultats motivent le groupe. Aujourd’hui, on a manqué de vivacité, la succession des matches du championnat et de coupe nous ont épuisés. On joue pratiquement deux à trois matchs par semaines, nous étions contraints de faire appel à certains jeunes, comme Tougai.»

-----------------------

Gross : «Un nul amer»
«Je suis très déçu de cette contre-performance. C’est un nul amer, en dépit de notre domination. Mes joueurs ont eu beaucoup d’occasions, ils sont parvenus à dominer en longueur et en largeur leur adversaire. Malheureusement, on a buté sur un excellent gardien du NAHD. Il nous a privés d’une victoire certaine avec un score qui aurait pu largement être lourd.»

«Notre adversaire a été réaliste»
«On a bien joué en première mi-temps avec à la clé un but d’avance. Nous étions très bien en place, avant de fournir une autre prestation en seconde période. Malheureusement, nous avons très mal géré la deuxième mi-temps. L’adversaire a été beaucoup plus réaliste et a profité d’une action morte pour remettre les pendules à l’heure. A présent, il faut oublier cette contre-performance et penser à l’avenir.»

 

 

Publié dans : Yaya Merbah Yousfi Allati Essassi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Qui sera désigné meilleur joueur africain cette année ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4629 10/12/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir