Afrique

USMA 0 - Al Masry 1 : Les Usmistes n’ont pas fait le poids

Serrar : «Notre équipe était absente sur le terrain»

Auteur : M. Z. lundi 24 septembre 2018 08:01

Stade : 8-Mai-1945 (Sétif)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Djochwa Bondo, Arsinto Maringol, Soro Fatson
Avertissements : Benkhemassa (74’) (USMA) ; Shawki (20’), Koffi (70’) (Al Masry)
But : Wadi (34') (Al Masry)


USMA : Zemmamouche, Meftah (Ardji 71’), Chafai, Benyahia, Benmoussa, Chita, Benkhemassa, Benguit, Bouderbal (Mahious 53’), Meziane, Ibara
Entraîneur : Thierry Froger


Al Masry : Messaoud, Mostefa Ali, Abdel Mawgod, Koffi, Shatta, Shawki, Amr Moussa, Islam Eissa, Wadi, Grendo, Gomaa (Jebrin 79’)
Entraîneur : Hossam Hassan

 

Grosse désillusion pour les Rouge et Noir de l’USM Alger qui échoué hier en quarts de finale de la Coupe de la CAF. Face à une solide équipe égyptienne d’Al Masry, les Usmistes n’ont pas fait le poids en commettant plusieurs erreurs qui leur ont coûté trop cher. Poussés par leurs milliers de supporters, les Rouge et Noir ont buté sur une défense d’Al Masry très bien organisée. Les hommes de Thierry Froger ont voulu dès le coup d’envoi de ce match imposer leur rythme de jeu, en vain, puisque les Egyptiens ont réussi à empêcher les Rouge et Noir de faire le jeu. Après un premier round d’observation, les Usmistes se sont créés la première occasion de ce match à la 12’ de jeu, suite à un coup franc bien booté par Benmoussa, mais la tête d’Ibara est passée au-dessus de la barre transversale de la cage du gardien Messaoud. Trois minutes plus tard, l’attaquant congolais a récidivé, mais sa frappe est passée, une nouvelle fois, au-dessus de la barre transversale de la cage du gardien égyptien. Après avoir laissé passer l’orage, les hommes de Hossam Hassan ont procédé par des contres qui ont failli faire mouche. À la 27’ de jeu, Wadi était tout proche d’ouvrir le score pour Al Masry, après s’être infiltré dans la surface de réparation usmiste, mais sa frappe a terminé sa trajectoire sur la poitrine du défenseur Benyahia. Quatre minutes plus tard, Islam Eissa a tenté de surprendre Zemmamouche d’un centre-tir, mais sa balle a été captée par le portier usmiste.

34’, Wadi surprend les Algérois
À la 34’, les Egyptiens sont parvenus à trouver le chemin des filets du gardien de but Zemmamouche. Suite à une erreur défensive, Grendo sert parfaitement Wadi. Ce dernier, bien placé au second poteau, parvient facilement à ouvrir le score. Ce but a compliqué davantage la mission des hommes de Froger, appelés à cet instant de la partie à marquer trois buts pour se qualifier. Ibara a raté une occasion d’égaliser à la 36’ de jeu lorsque sa tête est passée légèrement à côté de la cage du gardien égyptien. Les Rouge et Noir ont raté deux autres occasions en cette fin de la première mi-temps. La première à la 39’ de jeu par Benyahia qui a complètement manqué sa reprise. La seconde occasion manquée est intervenue à la 42’ de jeu par Meftah dont la tête n’a pas trouvé le cadre du gardien Messaoud.

Ils sont tombés dans le piège de la précipitation
De retour des vestiaires, les Usmistes ont joué leur va-tout, dans l’espoir de revenir dans le match. Toutefois, la mission s’annonçait d’ores et déjà très compliquée, face à une équipe égyptienne très bien organisée sur le terrain. Les Rouge et Noir se sont pourtant créés quelques occasions de but, mais sans parvenir à inquiéter le gardien Messaoud. A la 48’ de jeu, Meftah a tenté d’égaliser sur coup franc direct, mais sa balle est passée largement au-dessus de la barre transversale de la cage du gardien usmiste. À la 62’ de jeu, Meziane s’infiltre sur son côté droit, avant de placer une lourde frappe contrée par le gardien Messaoud. Quelques minutes plus tard, Islam Eissa a failli ajouter un second but pour Al Masry lorsqu’il a repris le cuir d’une jolie reprise, mais sa balle a été interceptée par le gardien Zemmamouche. Dans les ultimes minutes de la rencontre, les Usmistes se sont procuré quelques occasions par Mahious et Chita, mais sans succès. Au final, les Egyptiens, comme à l’aller, s’imposent à Sétif sur le score d’un but à zéro.
 

Serrar : «Notre équipe était absente sur le terrain»

Le directeur général de l’USM Alger, Abdelhakim Serrar, était très déçu par l’élimination de son équipe hier en quarts de finale de la Coupe de la CAF face à Al Masry Port-Saïd. Il faut dire que depuis son arrivée à l’USMA, Serrar a fait de cette Coupe de la CAF le principal objectif de l’USMA. Hier, et à l’issue de la rencontre, il a reconnu que son équipe était absente du terrain face à une formation égyptienne d’Al Masry très bien organisée : «C’est une défaite amère, car nous avions tout fait pour aller loin dans cette compétition africaine. Malheureusement, nous avons échoué en quarts de finale de la Coupe de la CAF contre Al Masry. Notre équipe était absente sur le terrain, puisque nous n’avons pas réussi à trouver la faille pour renverser la situation.»

«Il ne faut pas détruire tout ce que nous avons bâti»
Malgré cette élimination, Serrar a insisté sur un point : «L’USMA demeure un grand club même s’il a échoué aujourd’hui en quart de finale de la Coupe de la CAF. Maintenant, on doit rester derrière ce club et le soutenir. Il ne faut pas détruire tout ce que nous avons bâti. Le parcours est encore long et nous avons encore nos chances dans les autres compétitions auxquelles le club est engagé.»

 

Hossam Hassan : «Ce fut le match le plus difficile de ma carrière d’entraîneur»
«Nous avons éliminé ce soir un adversaire qui nous a créé beaucoup de problèmes. Le mérite de cette qualification pour les demi-finales de la Coupe de la CAF revient aux joueurs. Nous avons su gérer la rencontre. J’avoue que ce match est le plus difficile de ma carrière d’entraîneur.»

Froger : «C’est la dernière touche qui nous a fait défaut»
«Je voudrais tout d’abord féliciter l’équipe d’Al Masry pour sa qualifi’ pour les demi-finales de la Coupe de la CAF. Je remercie aussi mes joueurs pour tous les efforts qu’ils ont consentis tout au long de la partie. Pour ce qui est de la rencontre, je sentais que nous allions nous qualifier après le rendement de l’équipe lors du match aller disputé à Port-Saïd. Nous avons abordé le match de ce soir avec l’intention de gagner. Malheureusement, c’est la dernière touche qui nous a fait défaut.»

 

Publié dans : Benmoussa Chafaï Benyahia Abdel Mawgod Koffi Shatta.

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Classé 6ème, Mohamed Salah aurait-il mérité d'être dans le top 5 du Ballon D'or 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4296 16/12/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir