Afrique

NAHD 0 - Zamalek 0 : Le NAHD quitte la Coupe de la CAF, les armes à la main

Gross : «C’était un match difficile»

Auteur : Rachid Cheraki lundi 18 mars 2019 11:48

Stade : 5-Juillet (Alger)
Affluence : moyenne
Arbitres : MaguetteNdiaye (Sénégal), Elvis Guy (Cameroun), Seydou Tiama (Burkina Fasso)
Avertissements : Laribi (17’) NAHD ;  Sassi (59’), Ahaddad (65’) Zamalek

NBAHD : Merbah Gaya,Touggaï, Yousfi, Chouiter (Yaïche 46’ puis Mouaki 69’), Ouartani, Allati, Rayah (Harrag 46’), Khacef, Laribi, Yaya, Ntankeu
Entraîneur : Ighil Meziane


ZAMALEK : Abderrahim, Elsaïd, Ibrahim, Naguez, Sassi, Ahadad (Kahraba 75’), Fayed, Salah, Ahmed Sayed (Zizou 89’), Atia, Boutaïd
Entraîneur : Christian Gross

Au coup d’envoi de ce choc entre le Zamalek et le NAHD, le perdant avait vraiment beaucoup à perdre. Les choses étaient on ne peut plus simples. Les Egyptiens menaient la danse dans ce groupe à un petit point de leur adversaire du jour et des Angolais de l’AtléticoPetroleos. La mission des Sang et Or était compliquée. Elle le sera encore plus après la cascade de blessures qui handicapera un effectif déjà réduit à une peau de chagrin. Au final, le NAHD a quitté l’épreuve, non sans avoir combattu.
1’, Khacef annonce la couleur
Les choses ne vont pas traîner et dès la première minute, Khacef héritera d’un ballon dans la surface. Son tir rasera le poteau d’Abderrahim. On se rendra compte que le scénario qui était envisagé se matérialisera sur le terrain. L’équipe du Zamālek s’est regroupée autour de son gardien et elle a tenté de faire échec aux rushs des Algérois. A la 8’, Ntankeu mettra le feu dans la défense égyptienne et sa lourde frappe sera difficilement sortie par Abderrahim.  La réplique du Zamalek à la 13’ se fera par Atia qui se fera prendre dans le piège du hors-jeu. La réplique se fera une minute plus tard par Yaya dont le centre ne trouvera pas preneur.
20’, quel sauvetage de Laribi  !
Les joueurs du Zamalek montreront qu’ils étaient redoutables à la 20’. Sassi effectuera une longue course sur son couloir avant d’adresser un centre au cordeau. Laribi empêchera Boutaïed de reprendre, suite à un tacle glissé.
Le temps fort du Zamalek
Les Egyptiens vendangeront une belle occasion à la 23’. Naguez effectuera un long centre, qui éliminera Merbah et ses défenseurs. La reprise de la tête de Hamdi rasera le poteau. Les joueurs du NAHD éprouveront beaucoup de peine à gérer ce temps fort du Zamalek. Les animateurs égyptiens prendront le jeu à leur compte et gêneront énormément les récupérateurs du NAHD.
On se rendra coup pour coup
Ntankeu sonnera la révolte en amorçant une course dans le camp adverse, mais il ne sera pas soutenu. Après cette action, le latéral du Zamālek Naguez sera stoppé in extremis par Touggaï. Les cinq dernières minutes de la première période seront très disputées. Les joueurs du NAHD réclameront un penalty suite à une faute sur Ntankeu.
41’, quelle parade d’Abderrahim  !
Suite à un coup franc de Yousfi, Naguez a failli tromper son gardien qui exécutera un arrêt miracle pour sauver son but. Ce sera la toute dernière alerte de cette première période. La pause surviendra sur un score sans buts. Les joueurs du NAHD entameront les débats en trombe et Harrag qui venait de faire son entrée sur le terrain, ne fera pas le meilleur choix sur un coup franc bien placé. Harrag, Yaya et Ntankeu tenteront de déséquilibrer, en vain, le bloc défensif égyptien.
Balancer de longs ballons, n’est pas jouer !
Durant une bonne dizaine de minutes, les joueurs sang et or enverront de longs ballons, qui feront le bonheur des athlétiques défenseurs égyptiens. Ce seront Harrag et Yaïche qui donneront le ton en usant de passes courtes, dans le camp du Zamalek. A la 58’, le même Yaïche verra sa reprise raser le poteau d’Abdrerrahim.
61’, Harrag aurait pu…
 La solution aurait pu venir sur coup franc. Celui magistralement botté par Harrag à la 61’ aurait pu débloquer la situation. Ntankeu, isolé à la pointe de l’attaque, ne bénéficiera pas de ballons négociables.
Les visiteurs se montreront menaçants à la 70’. Sassi servira idéalement Ahaddad qui ne trouvera pas le cadre.
Coup dur pour le NAHD, Laribi et Yaïche sur une jambe
Coup sur coup deux joueurs du NAHD se blesseront alors qu’il ne restait qu’un seul changement disponible pour Ighil. Après plusieurs minutes, ce sera finalement Yaïche qui cèdera sa place à Mouaki. Perturbés, les joueurs d’Hussein Dey subiront quelque peu les assauts égyptiens.
La bataille des tranchées
Ces derniers se libéreront quelque peu et ils amorceront des rushs, sans conséquence au score. A partir de cet instant, le jeu se cantonnera au milieu du terrain où la bataille pour la conquête du ballon fera rage. Très peu d’occasions donc de part et d’autre jusqu’à la 81’. Harrag servira Yaya dont la frappe rasera la transversale du portier du Zamalek.
Une fin de match de folie
Les occasions se succéderont surtout du côté du NAHD dont les joueurs ont tout tenté pour faire la différence. Après plusieurs tentatives, Ntankeu ne cadrera pas sa reprise de la tête suite à un centre de Harrag. Les contres se succéderont et les quatre minutes de temps additionnel seront palpitantes. Abderrahim s’opposera avec brio à une reprise de Ntankeu. Les Egyptiens auraient pu réaliser le hold-up parfait si Zizou avait cadré sa frappe, suite à un service de Kahraba. Les choses en resteront là et les efforts des joueurs du NAHD n'ont pas été récompensés. Il faut dire qu'ils ont dominé une équipe du Zamalek qui fait figure d'épouvantail en Afrique. D’un autre côté, plusieurs éléments étaient défavorables au NAHD. Les dirigeants ont cependant appris qu’on ne peut viser les sommets africains avec un effectif des plus réduits, même si le talent est bel et bien présent.

------------------

Gross : «C’était un match difficile»
«Nous avons eu affaire à une bonne équipe du NAHD. Il faut dire que c’était un match difficile face à un adversaire qui n’avait rien à perdre et qui a tout donné pour arracher la qualification. Nous avons bien tenu la première mi-temps avant de souffrir en seconde période. L’essentiel est d’avoir arraché ce point qualificatif au prochain tour. C’est un bon point de pris.»

 

Publié dans : Yaya Laribi Ntankeu Khacef Gross

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Qui sera désigné meilleur joueur africain cette année ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4632 14/12/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir