Ligue 1 & 2

MCA: Ronney a été prêté à l’ASAM

«Si j’ai l’occasion de marquer au MCA, je n’hésiterai pas à le faire» «Casoni a validé ma venue mais j’ai signé un contrat au Mouloudia»

Auteur : Kamel M., R.A. mardi 21 janvier 2020 10:15

Mis à la disposition de l’équipe réserve, l’attaquant camerounais Wankewai Eva Rooney n’a pas apprécié la décision prise par le staff technique avec le consentement de la direction du club. Une manière de le pousser à la sortie, après avoir refusé certaines offres que le Mouloudia lui a proposées. Le joueur a même saisi son manager afin de trouver une solution au problème, persuadé qu’on veut le pousser à la sortie. Toutefois, la décision du  staff technique et de la direction du club n’est pas hasardeuse, car Ronney, en dépit de toutes les chances qu’il a eues, n’a rien montré sur le terrain et ne pourra rien donner à l’équipe fanion, lui qui a déjà fait quatre clubs en l’espace de deux saisons au niveau de la seconde division du championnat grec. Entretemps, la nouvelle direction du vieux club algérois était toujours à la recherche d’un club preneur pour Ronney, en étant déterminée à trouver une solution au problème sans pour autant revenir sur la décision de le mettre à la disposition de l’équipe réserve. Finalement la direction du Mouloudia a réussi son pari en se mettant d’accord avec l’ASAM qui a accepté de recruter le joueur sous forme de prêt.
Le MCA versera 93 millions de son salaire
En effet, l’ASAM s’est déjà vu proposer le joueur et était intéressée par l’idée de l’enrôler, mais Ronney avait catégoriquement refusé de revoir son salaire à la baisse, lui qui a est rémunéré à raison de 193 millions de centimes par mois. Afin d’éviter de se retrouver dans une impasse, les négociations avec l’ASAM ont été relancées et le Mouloudia se chargera de payer presque la moitié de son salaire, à savoir 93 millions et les M’lilis lui verseront le reste. Le joueur endossera donc le maillot rouge et noir pour une durée de six mois.  
Almas a signé hier sa lettre de prêt
Sitôt informé des nouvelles tractations entre le Mouloudia et l’ASAM, Ronney, sans hésiter aucun instant, a accepté cette proposition, car il vaut mieux pour lui de tenter sa chance avec l’ASAM où il aura à prouver de quoi il est capable, que de rester au Mouloudia avec l’équipe réserve, lorsqu’on sait que la loi plaide en faveur de son employeur.  Hier matin, sa lettre de libération a été signée par le nouveau président du CA, Nacer Almas. Désormais, le cas Ronney est définitivement réglé.  Les deux clubs se sont même mis d’accord sur l’éventualité du rachat du contrat en fin de saison, si le joueur donne satisfaction.
 

 

Tout d’abord Rooney, confirmez-vous votre transfert à l’ASAM sous forme de prêt ?
Effectivement, je confirme mon transfert à Aïn M’lila. Ce sera un prêt de six mois. J’aurai l’occasion de redonner un nouvel élan à ma carrière. J’ai eu d’autres sollicitations mais j’ai été séduit par cette équipe de l’ASAM qui pratique un beau football.
On sait que le Mouloudia prendra en charge une partie de votre salaire...
Je ne veux pas rentrer dans les détails. Une chose est sûre, l’ASAM assure une partie et le Mouloudia l’autre partie.   
Pouvons-nous connaître les raisons de votre échec au Mouloudia ?
Écoutez, lorsqu’on ne vous fait pas jouer, comment voulez-vous marquer ? On met des buts sur le banc de touche. Et pour vous dire la vérité, j’ai eu des problèmes au Mouloudia. Le coach connaissait mes soucis. Il y avait le problème d’argent, je n’étais pas payé. J’ai demandé de ramener une personne proche de moi car j’étais seul ici en Algérie. Il y avait le problème d’appartement. Et avec ça, on attend de moi de réaliser de belles choses sur le terrain. Je n’étais pas mis dans les meilleures conditions. Le coach ne voulait pas me faire jouer car il savait que je n’étais pas bien.
On sait que vous avez refusé de résilier votre bail.
Sur quelle base on veut résilier mon contrat alors qu’on ne me fait pas jouer ? On aurait pu le faire juste avant la fin de l’année après on peut me juger. Mais ça n’a pas été le cas. C’est pour cela que j’ai refusé de résilier mon contrat qui n’a pas été respecté.
Votre aventure s’est arrêtée avec le départ de Casoni ?
C’est vrai que Casoni a validé ma venue. Mais j’ai signé un contrat avec le Mouloudia et non avec Casoni. Dommage qu’il soit parti mais c’est ça la vie d’un entraîneur.
Vous allez retrouver le MCA lors du premier match de la phase retour. Est-ce qu’il y a dans le contrat une clause qui vous interdit de jouer ?  
Je ne pense pas qu’il y ait une clause. Je devrais être de la partie. Et si j’ai l’occasion de mettre un but à Chaâl, je ne vais pas hésiter. C’est ça le professionnalisme.
Pensez-vous que le MCA a la possibilité de gagner le championnat ?
Oui, je pense que le Mouloudia peut gagner le titre. Ce sont de bons gars, ils doivent rester soudés jusqu’à la fin tout en continuant à travailler et je suis persuadé qu’ils seront champions.
Que pouvez-vous dire sur le vestiaire mouloudéen ?  
Je m’entends très bien avec Rebiaï qui a été un frère. Il m’a beaucoup aidé. Pour ce qui est du talent, il y a Benaldjia, Djabou et El Moudène. Je considère Azzi comme le défenseur le plus solide et Frioui très rusé en attaque.
Qu’avez-vous à dire aux Chnaoua ?
On m’a accusé de jouer pour de l’argent. Mais c’est sûr, je suis venu en Algérie pour gagner ma vie. Les Chnaoua sont des passionnés qui aiment leur équipe. C’est fabuleux de pouvoir compter sur un public pareil. Maintenant que les supporters s’énervent, c’est logique car ils attendent des résultats.     
 

Lazizi «Les joueurs se sentaient abandonnés»  

Occupant actuellement le poste de coordinateur de l’équipe, l’ancienne coqueluche du Mouloudia Tarek Lazizi s’est exprimée sur la situation de l’équipe et les prochains rendez-vous qui l’attendent. L’ex-international s’est montré optimiste et ne ménage aucun effort pour se montrer près des joueurs et les rassurer. «Je ne vous cache pas qu’à notre arrivée, nous avons trouvé le groupe avec un moral assez affecté, après les deux défaites successives face au Raja et à l’ESS. J’étais joueur et je sais parfaitement qu’il est difficile sur le plan moral de gérer pareille situation, si on n’est pas soutenu. Comme je le disais donc, les joueurs avaient le moral à plat et ils se sentaient abandonnés du fait qu’aucun responsable du club n’est venu leur parler, sans pour autant du problème administratif auquel était confrontée la direction. Ce sont donc tous ses paramètres qui ont perturbé le groupe. Maintenant, je peux vous dire que les joueurs ont retrouvé confiance, car le discours du président les a rassurés à plus d’un titre et vous pouvez constater qu’il y a une bonne ambiance à l’entrainement, vous pouvez le constatez du visu», dira Lazizi.
«Le message du président a été bien reçu»
Toujours dans le même contexte, le coordinateur du Mouloudia dira : «Cela fait presqu’une semaine que nous sommes là et je sens que le message du président a été bien reçu par les joueurs, car il a abordé tous les sujet lors du discours qui leur a adressé, en étant au courant de tous les problèmes auxquels ils étaient confrontés. Je pense donc qu’avec la nomination du nouveau président qui est M. Almas, les joueurs se sentent à leur aise et je suis satisfait de leur réaction à l’entrainement où j’ai constaté qu’il y a cette envie de réussir.»
«J’ai parlé aux joueurs afin qu’ils prennent conscience et soient à la hauteur du standing du Mouloudia»
Fort de son expérience, Lazizi a aussi parlé aux joueurs individuellement, car il sait pertinemment que le travail psychologique a un rôle important pour le reste du parcours. «En tant qu’ancien joueur, j’ai déjà connu des situations pareilles et je sais bien qu’il faut que le groupe reprenne confiance. J’ai donc parlé aux joueurs individuellement pour qu’ils prennent conscience qu’ils jouent dans un grand club et qu’ils doivent être à la hauteur de son standing. Ils doivent donc se montrer forts sur le plan mental et savoir gérer les moments difficiles. De notre côté, on fera de notre mieux pour les aider, car ce qui nous intéresse le plus, c’est la réussite du Mouloudia», affirme Lazizi.
«J’ai dit aux joueurs que c’est à eux de faire revenir le public»
Toujours dans le même sens, le coordinateur du Mouloudia dira : «A travers les discussion que j’ai eue avec les joueurs, je leur ai fait comprendre que les supporters sont dans leurs droits d’être mécontents, après les mauvais résultats enregistrés, et c’est a eux de les faire revenir dans les tribunes par la réalisation de bonnes performances. Je profite de l’occasion pour dire aux supporters qu’ils doivent soutenir l’équipe, car le Mouloudia est leur club avant tout.»
«Une qualification en Coupe d’Algérie face au WAB»
Abordé au sujet de la reprise de la compétition pour le Mouloudia, à ce sujet Lazizi a affirmé : «La phase retour du championnat sera difficile bien que nous avons un calendrier favorable du fait qu’on jouera beaucoup de matchs à Alger, Je pense toutefois qu’avant la reprise du championnat, nous avons un match de Coupe d’Algérie à disputer face au WAB et une qualification au prochain tour sera notre véritable départ. Après la Coupe d’Algérie, on pourra donc parler du reste du parcours, à commencer par le match de l’ASAM qui se jouera à huis clos, ce qui sera un avantage pour nous.»
«Je travaille bénévolement et je ne m’occupe pas du recrutement»
Quant à la mission qui lui a été confiée, Lazizi a voulu apporter une précision de taille et dira : «Je suis au Mouloudia pour aider le club, sans plus. J’occupe la fonction de coordinateur de manière bénévole et je n’ai signé aucun contrat. Je tiens aussi à vous dire que je ne m’immisce pas du recrutement et je donne juste mon avis.»  
 

 

 

Publié dans : mca Ronney Almas

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que Messi va quitter le Barça cet été ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4721 28/03/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir