Ligue 1 & 2

JSK / Sadmi : «J’ai toujours été contre la violence sous toutes ses formes»

«J’ai appelé Rahmouni pour savoir exactement ce qui s’est passé»

Auteur : R.A. vendredi 29 septembre 2017 23:06

Le nouveau président de la JSK, Hamid Sadmi, avec qui nous nous sommes entretenus dans l’après-midi d’hier, a tenu à condamner avec la plus grande fermeté l’agression physique dont a été victime l’entraîneur en chef Mourad Rahmouni, et a affirmé qu’en tant qu’ancien international et dirigeant il ne peut rester indifférent à ce qui s’est passé jeudi matin au stade pendant l’entraînement : «Je suis scandalisé par ce qui s’est passé à l’entraînement de jeudi matin. L’incident est condamnable, et moi personnellement j’ai toujours été contre la violence sous toutes ses formes, verbale ou physique, la violence doit être bannie dans tous nos stades».
«J’ai appelé Rahmouni pour savoir exactement ce qui s’est passé»
En réaction aux déclarations de Rahmouni qui a déploré le fait que Sadmi n’ait pas pris le soin de l’appeler pour demander de ses nouvelles, l’ancien arrière droit de la sélection nationale a déclaré : «Je n’étais pas au stade au moment de ce regrettable incident, j’ai appelé Rahmouni pour connaitre exactement ce qui s’est passé. J’ai demandé de ses nouvelles ainsi que celles de son ami qui l’a accompagné au stade. Toujours est-il, je répète que je condamne ce qui s’est passé».
«Je lui ai aussi conseillé de ne pas se précipiter pour le dépôt de plainte»
Et pour préciser un détail important à ses yeux, Sadmi a ajouté : «Quand j’ai appelé Rahmouni c’est aussi pour lui demander de ne pas se précipiter pour déposer plainte. Je voulais le voir d’abord pour savoir réellement ce qui s’est passé avant de faire quoi que ce soit. J’ai pensé qu’il fallait au moins se mettre autour d’une table pour discuter avant de prendre une quelconque décision».
«Je n’évoquerai l’avenir du staff qu’après avoir rencontré Rahmouni»
Après l’incident de jeudi matin, le départ de Rahmouni de la barre technique est devenu inéluctable. Même si l’intéressé ne l’a pas affirmé clairement, il sait que c’est la fin, surtout que cela fait plusieurs semaines qu’on ne veut plus de lui et de son adjoint Moussouni à la barre technique. Pour Sadmi, aucune décision n’a été prise pour l’instant, il préfère d’abord rencontrer Rahmouni : «Je préfère ne pas évoquer l’avenir du staff technique pour le moment. Je vais rencontrer Rahmouni dans les prochaines heures. Ce n’est qu’après cette entrevue qu’on sera plus clair au sujet de l’avenir du staff technique».
«Je ne savais pas qu’il avait un problème personnel»
Et Sadmi d’ajouter : «En toute sincérité, je suis plus que déçu par ce qui s’est passé au stade, jeudi matin. J’aurais bien aimé que cet incident soit évité dans l’intérêt de l’équipe qui préparait un match important à jouer ce samedi. Moi personnellement je ne savais pas que Rahmouni avait un problème personnel avec ceux qui sont derrière cette agression, que je condamne. Honnêtement, on aurait pu éviter d’en arriver à cette situation».
«Voilà pourquoi Moussouni n’a pas assuré l’entraînement de vendredi»
Voulant avoir son avis sur le fait que Fawzi Moussouni se soit déplacé au stade hier matin sans pour autant diriger l’entraînement de la veille du match du DRBT, le président Sadmi explique : «Effectivement, Moussouni était présent ce matin (hier, Ndlr) au stade. C’est nous qui lui avons demandé de ne pas assurer l’entraînement, et ce, jusqu’à la tenue de la réunion avec le staff technique pour tirer tout ça au clair. L’entraînement a été dirigé par d’autres encadreurs du club».
«J’ai toujours apporté mon soutien au staff technique»
Pour dissiper toute équivoque concernant ce qui se dit sur ses relations avec le staff technique conduit par Rahmouni, le président apporte sa version : «Moi j’ai toujours apporté mon soutien au staff technique même après les derniers résultats négatifs enregistrés par notre équipe. J’ai toujours exprimé mon soutien aux entraineurs en déclarant qu’une équipe qui est en reconstruction a besoin de stabilité et de sérénité».
«Doudane veille sur le groupe»
Pour rassurer quant à l’état psychologique des joueurs qui, sans doute, se trouvent sous une forte pression avant ce match du DRBT, surtout après ce qui s’est passé sous leurs yeux, jeudi matin, le président a assuré : «Il n’y a pas d’impact sur le moral des joueurs, ces derniers se trouvent dans une situation psychologique à même de leur permettre d’arracher une victoire ce samedi. Le manager général Doudane est présent quotidiennement au stade où il veille personnellement sur le groupe, à qui il a transmis le message de la direction aux joueurs. Nous attendons une bonne réaction du groupe, notamment une victoire».
«On doit battre le DRBT»
Parlant du match d’aujourd’hui face au DRBT, le président Sadmi reconnait qu’il est difficile mais son équipe n’a pas d’autre choix que de gagner : «On reste sur une défaite en déplacement, le groupe a tourné la page et a préparé ce match avec l’objectif de gagner les trois points. On doit absolument battre le DRBT pour améliorer notre classement et se relancer dans la course en championnat».
«Les supporters doivent être nombreux et éviter de lancer des fumigènes»
Sadmi n’a pas terminé son intervention sans lancer un appel aux supporters pour leur demander de venir en force soutenir les joueurs tout en évitant des comportements extra- sportifs car le club n’est pas à l’abri d’une autre sanction de huis clos : «Nos supporters doivent venir en force pour aider les joueurs à gagner le match. Toutefois, je leur demande de faire preuve de sportivité et ne pas balancer sur le terrain les fumigènes car c’est la JSK qui sera pénalisée».
 

 

Publié dans : JSK Hamid Sadmi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le Napoli va reporter la Série A cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3884 24/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir