Ligue 1 & 2

JSK : Mellal : «J’étais confiant, je savais qu’avec moi la JSK allait revenir»

Il évoque le choix de Dumas : «Nous avons fait le bon choix, il correspond parfaitement à ce qu’on recherchait»

Auteur : Saïd D. dimanche 30 septembre 2018 06:14

S’il y a une personne qui est  contente du grand retour de la JSK, c’est certainement le président Chérif Mellal. Au début, personne n’avait cru en son projet puisque plusieurs personnes ont essayé de lui mettre les bâtons dans les roues. Mais solide mentalement qu’il est, il n’avait pas eu peur de se lancer dans un grand chantier, celui de redorer le blason de la JSK. Il n’a pas hésité à libérer 18 joueurs dont la majorité étaient des cadres   pour donner la chance aux jeunes à l’image de Tizi Bouali, Aït Abdeslam, Tafni, Renaï et Oukaci. Aujourd’hui, après huit journées de championnat, et même si personne n’attendait cette performance, la JSK est bel et bien à la première place avec 18 points. Lors de la conférence de presse, nous avons interrogé Chérif Mellal sur ce grand retour de la JSK. Très heureux, il dira : «Lorsque j’étais venu, je savais que la mission n’allait pas être facile. Cependant, je ne me suis à aucun moment découragé. J’avais une mission, celle de sauver le club de la relégation. Par la suite, nous avons établi une feuille de route pour préparer la nouvelle saison. Au fond de moi, j’étais confiant. Je sais qu’en football, seul le travail paye. Donc, j’ai tout mis en œuvre pour y arriver. Aujourd’hui, les résultats sont là mais on ne doit pas s’arrêter, il faut rester sur la lancée.»

«Je n’ai jamais vendu de rêve, j’ai toujours été réaliste»
En ce qui est des objectifs tracés par le club en cette nouvelle saison, le président Mellal a été clair dans ses propos. Il estime qu’il n’a jamais vendu de rêve aux supporters. C’est une période transitoire et l’objectif de l’équipe est d’assurer rapidement le maintien : «Je suis un homme de parole et je n’ai jamais vendu de rêves aux supporters. J’ai toujours été réaliste avec eux. C’est une période transitoire, on ne peut pas gagner tous les titres alors que nous sommes en reconstruction. Il faut y aller doucement et aller au bout de nos rêves.»

«Notre départ en force nous a permis de gagner la confiance des supporters»
Le président Mellal, avant le début de saison, a joué la carte de confiance en se rendant aux villages pratiquement chaque jour pour sensibiliser les supporters et les inviter à soutenir la «nouvelle» JSK. Son pari a été gagnant puisque le stade ne  désemplit pas à chaque journée de championnat. A ce sujet, il dira : «On sait tous que la force de la JSK réside dans ses supporters. Et c’est pour cela que nous nous sommes rendus aux villages pour leur exposer notre projet et les sensibiliser. Et notre départ les a mis en confiance. Voilà une vraie victoire.»

«Notre politique est basée sur la discipline»
Alors que la majorité des clubs se disputaient les meilleurs joueurs du championnat, le président Mellal insistait à dire que la JSK ne pourra compter que sur ses enfants si elle souhaite vraiment revenir en force. D’ailleurs, c’est ce qu’il a dit hier : «Nous avons des joueurs assoiffés de titres. On n’avait pas besoin des « stars » pour réussir notre projet. Nous avons des jeunes qui veulent prouver et réussir. Je suis certain que d’ici quelques années, on aura notre mot à dire.»

«Les bons résultats sont les fruits d’un travail de fond»
Par rapport aux victoires réalisées depuis le début de la compétition, Mellal ajoute : «Nous avons réalisé de très bons joueurs parce que nous avons cru en nos moyens. Nous avons travaillé avec acharnement durant la préparation. Ce n’est que le fruit d’un grand travail. La saison vient de commencer, il ne faut pas s’enflammer.»

 

Les deux prochaines rencontres face à l’OM et le DRBT : «On les respecte énormément, ce sont deux gros matchs qu’on doit bien
préparer»

 La JSK jouera à deux reprises à Tizi Ouzou en accueillant l’OM, le 5 octobre, et le DRBT, quatre jours plus tard. Interrogé sur ces deux chaudes parties, le président kabyle ajoute : «Pour le moment, on savoure notre victoire. Les joueurs vont reprendre demain (aujourd’hui, ndlr) le chemin de l’entraînement. Ils auront suffisamment de temps pour préparer les rencontres. On respecte nos adversaires qui renferment de très bons joueurs. Les matchs s’annoncent très difficiles, on doit donc faire très attention. Notre objectif est de rester sur la lancée et préserver le plus longtemps possible notre invincibilité.»

«Il faut gérer match par match, le championnat est encore long»
En huit rencontres, la JSK n’a encore concédé aucune défaite. Une performance inattendue notamment après la libération des cadres la saison passée. Mais d’après le président Mellal, les sacrifices portent souvent leurs fruits : «Nous avons sacrifié pour en arriver là. Cependant, un long chemin nous attend, il ne faut pas s’enflammer. Cette saison, nous avons un objectif, celui d’assurer notre maintien le plus rapidement possible. Autre chose, ce sera un bonus pour nous.»  

 

Il revient sur le mach de Sétif : «Nous avons été maltraités, n’allons pas nous taire»

L’objet de la conférence de presse animée hier conjointement par Mellal et Iboud, c’est de revenir aussi sur les incidents ayant émaillé la rencontre ESS-JSK durant laquelle plusieurs supporters de la JSK ont été évacués vers l’hôpital après avoir été agressés par les supporters sétifiens. Evoquant ce match et avec beaucoup de regret, Mellal dira : «C’est vraiment grave ce qui s’est passé à Sétif. Nous avons été maltraités. Nous n’allons pas nous taire car on ne doit pas laisser ce genre de comportement passer aussi facilement. Le match se joue sur un terrain, je me demande pourquoi on n’accepte pas la défaite. Je me demande aussi que faisait Hammar sur la main courante alors qu’il devait s’asseoir dans la tribune officielle. Il a toujours été près des arbitres. Ce n’est pas faisable.»

«Une enquête doit être ouverte rapidement»
Toujours dans le même contexte, le premier responsable de la JSK a déclaré qu’une enquête doit être ouverte pour dénoncer les vrais coupables de ces incidents : «Il faut ouvrir une enquête car on ne doit pas se taire. Nos supporters ont vécu l’enfer alors qu’ils se sont déplacés pour soutenir leur équipe. Nous avons eu un comportement exemplaire avant, durant et après la rencontre. On a donné une leçon de sportivité.»

«Le retour de la JSK dérange»
C’est ce que les supporters pensent aussi, le retour de la JSK dérange. Mellal, n’a pas hésité à le dire hier : «Le retour de la JSK dérange. Nous avons travaillé pour en arriver là. Ce que je peux dire, c’est que les matchs se jouent sur un terrain. Lorsqu’on gagne c’est fabuleux lorsqu’on perd on doit applaudir le vainqueur. Le football est un plaisir et loisir. On doit apprendre des clubs européens.»

«A Tizi Ouzou, toutes les équipes seront chaleureusement accueillies»
Et pour prouver sa sportivité, Mellal a annoncé hier à l’issue de la conférence de presse que tous les adversaires de la JSK à Tizi Ouzou seront chaleureusement accueillis et auront un bon nombre de place pour pouvoir venir en masse : «Nous avons pris la décision d’accorder beaucoup de places aux supporters visiteurs  pour qu’ils puissent soutenir leur équipe. Le football se joue sur le terrain, alors on ne va pas priver les supporters d’accompagner leur équipe. Toutes les équipes auront un accueil royal chez nous.»

 


Il évoque le choix de Dumas : «Nous avons fait le bon choix, il correspond parfaitement à ce qu’on recherchait»
L’autre personne sur qui le projet de Mellal a été basé, c’est le coach français, Franck Dumas. Ce dernier, qui a accepté de diriger la JSK en début de saison, réalise des résultats exceptionnels. Et d’après le président kabyle, le choix de Dumas a été judicieux : «Dès que je suis venu, j’ai directement fait appel aux anciens joueurs à l’image d’Iboud et Menad. Je voulais m’entourer de ceux qui aiment la JSK. Par la suite, nous avons décidé d’engager Dumas, un technicien qui aime travailler avec les jeunes. Croyez-moi, il ne m’a jamais demandé de renfort. Il était prêt à travailler avec 19 joueurs. Aujourd’hui, le résultat est là. Il a carte blanche, c’est lui le seul décideur.»


Le retour des sponsors : «Plusieurs gros sponsors se disputent la JSK, d’autres contrats seront signés incessamment»
L’autre défi relevé par la nouvelle direction de la JSK, c’est le retour des sponsors. Et d’après Mellal, de grandes entreprises se disputent la JSK : «Plusieurs gros sponsors se disputent la JSK. D’autres contrats importants seront signés incessamment. Nous sommes en train de faire  notre possible pour mettre en place notre projet sportif et économique.»

Publié dans : JSK Mellal Dumas.

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Sans Ronaldo, le Real Madrid peut-il remporter un titre cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4262 12/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir