Ligue 1 & 2

JSK/ Chay : «Je quitte par solidarité avec Sadmi, je n’ai pas apprécié la ...»

«Si vous ne me trouvez pas à la reprise, sachez que ça a été un plaisir pour moi de travailler avec vous»

Auteur : Lyès A. jeudi 02 novembre 2017 23:14

Depuis l’annonce du départ du désormais ex-président de la JSK Hamid Sadmi, beaucoup se sont interrogés sur l’avenir de l’entraîneur Jean-Yves Chay. En effet, avec le retrait de Sadmi des affaires du club, on s’attendait à une réaction de l’entraîneur français que Sadmi a convaincu de revenir diriger les commandes techniques de la formation du Djurdjura. Après le match de l’USB, Chay a clairement dit qu’il apportait son soutien indéfectible à l’ancien international, témoignant de sa grande volonté de redresser la situation au club. La démission de Sadmi n’a pas laissé Chay indifférent, ce dernier a exprimé son intention de partir. Même s’il ne l’a pas encore annoncée officiellement, préférant attendre d’abord de rencontrer Sadmi, néanmoins il aurait dit aux joueurs hier qu’il se peut bien qu’il ne soit pas là ce samedi soir, à l’occasion de la reprise de l’entraînement. Chay est revenu début du mois d’octobre dernier, plus précisément le jour du match qui avait opposé la JSK à la formation de l’USMBA à Bel-Abbès. Il a décidé de se retirer de son poste d’entraîneur en chef par solidarité avec Sadmi qui l’a ramené en remplacement de Rahmouni et Moussouni. Lors de son installation, Chay avait exprimé le souhait d’être secondé par deux anciens joueurs qu’il avait eus sous sa coupe lors de son dernier passage à la JSK, notamment Samir Djouder et Hamlaoui. Depuis son retour à Tizi, Chay a dirigé en tout et pour tout trois rencontres respectivement contre l’USMH, le MCA et l’USB. Il a réalisé une seule victoire, un match nul et une défaite.

Il devait rencontrer Sadmi hier soir 
L’entraîneur Chay n’a pas l’intention de poursuivre son aventure avec les Canaris. Son message adressé aux joueurs hier à la fin de l’entraînement est le moins que l’on puisse dire clair et il aurait beaucoup réfléchi, avant de prendre la décision de rentrer chez lui. En effet, Chay avait prévu de rencontrer hier soir l’ancien président Sadmi pour l’informer de sa décision. On ignore pour l’instant la réaction de Sadmi mais selon des indiscrétions, Chay a pris la décision et ne sera pas présent samedi pour la reprise de l’entraînement. La préparation de la prochaine sortie en déplacement à Sétif sera probablement assurée par Djouder et Kherroubi que le directoire pourrait une nouvelle fois rappeler en «pompiers» pour assurer l’intérim.

Qui dirigera le match contre l’ESS ?
Avec le départ de Chay dont le séjour à Tizi n’est qu’à son premier mois, voilà que la JSK se retrouve encore une fois sans entraîneur en chef. L’instabilité de la barre technique n’en finit pas et tous les supporters s’inquiètent de l’avenir de l’équipe cette saison. L’on ignore pour l’instant si Chay acceptera la proposition des membres du directoire de rester au moins jusqu’au match de l’ESS mais s’il insiste à partir, l’équipe se retrouvera encore sans entraîneur en chef. Qui dirigera le match prochain face à l’ESS ? Mais tout porte à croire que la direction fera appel à Kherroubi pour assurer l’intérim.

«Si vous ne me trouvez pas à la reprise, sachez que ça a été un plaisir pour moi de travailler avec vous»
S’adressant aux joueurs hier à la fin de l’entraînement matinal, Chay n’a pas annoncé officiellement son départ de la barre technique, il s’est juste contenté de prononcer quelques mots qui renseignent sur sa volonté de partir après le départ du président Sadmi avec qui il a trouvé un accord pour revenir diriger la barre technique. «Je tiens à vous dire qu’il se pourrait que je ne sois pas là lors la reprise de l’entraînement de ce samedi. Sachez que ça a été pour moi un grand plaisir de travailler avec des jeunes comme vous. Ce soir (hier, ndlr), j’aurai un tête-à-tête avec Sadmi et on discutera d’un certain nombre de points liés à mon avenir et si je suis appelé à rentrer chez moi, je vous demande de continuer votre travail et de redoubler d’efforts pour améliorer les résultats du club et bien entendu réaliser de meilleures performances lors de vos prochains matchs.» 

«Je compte sur vous pour redresser la situation»
Visiblement touché par l’idée de ne pas pouvoir poursuivre son aventure, surtout après le départ de l’homme en qui il avait placé sa confiance totale, Chay a demandé aux joueurs de faire abstraction de toutes ces perturbations et de se concentrer uniquement sur leur travail sur le terrain et faire tout leur possible pour améliorer les résultats du club. «Vous devez vous tenir loin de toutes ces perturbations et penser à améliorer vos performances. Je sais que vous êtes animés d’une grande volonté pour réussir un parcours meilleur que celui de la saison passée et j’ai confiance en vous. J’espère que le club retrouvera bientôt sa santé et reviendra sur les scènes nationale et internationale. Concentrez-vous sur le prochain match, faites votre possible pour rentrer avec un bon résultat pour faire plaisir à vos milliers de supporters.»

«Je quitte par solidarité avec Sadmi, je n’ai pas apprécié la manière avec laquelle il a été traité !»

Joint par nos soins dans la soirée d’hier, le désormais ex-coach de la JSK, Jean-Yves Chay, a confirmé son départ de la barre technique tout en précisant qu’il quitte ses fonctions par solidarité et amitié avec Sadmi qui l’a fait revenir à la JSK. Chay regrette toutefois de n’avoir pas eu la chance de concrétiser le projet sportif qui lui tenait à cœur, lui et Sadmi. 

On croit savoir que vous avez pris la décision de quitter la barre technique de la JSK, le confirmez-vous ?
Effectivement, je ne poursuivrai pas ma mission à la barre technique de la JSK, c’est une décision que j’ai prise par solidarité avec mon ami Hamid Sadmi qui a décidé de se retirer de son poste de président, après tout ce qu’il a vécu après le match nul concédé face à l’USB. Personnellement, j’ai été touché par le traitement qui lui a été réservé. 
Avez-vous rencontré Sadmi pour l’informer de votre départ ?
J’ai voulu d’abord, avant de trancher sur ma décision de partir, savoir s’il a vraiment l’intention de se retirer de son poste de président. Comme j’ai vu qu’il a décidé de ne plus rester à la tête du club, j’ai fait autant pour rentrer chez moi. C’est dommage parce qu’on a vraiment préparé un projet intéressant pour le club, les gens n’ont pas été patients avec lui. 
Est-ce que vous avez rencontré les responsables pour les informer de votre décision ?
Je le ferai dans les prochaines heures. En tout cas, c’est pour moi une décision mûrement réfléchie, je rentre chez moi avec une grande frustration de n’avoir pas pu mettre en œuvre mon projet sportif avec la JSK. Moi et Sadmi sommes liés par de fortes relations d’amitié depuis de longues années. Je ne peux pas continuer sans lui surtout que c’est lui qui m’a fait venir. 
Ce matin à l’entraînement (hier ; ndlr), vous avez tenu une réunion avec les joueurs pour les informer de votre décision…
C’était une façon de les préparer psychologiquement pour la première séance d’exercices de samedi prochain sans moi. Je ne vous cache pas que ça a été pour moi difficile de leur annoncer la nouvelle, je leur ai plutôt demandé de continuer leur travail comme il se doit afin de redresser la situation, ce sont les acteurs qui ont la charge de faire revenir la JSK au plus haut niveau. 
Peut-être aussi la situation financière critique que vit le club a fait que vous appréhendiez beaucoup la suite, n’est-ce pas ?
C’est vrai que le club vit une crise financière mais ce n’est pas pour ça que je me suis retiré. Je peux témoigner que Sadmi a tout fait, il s’est démené pour améliorer la situation du mieux qu’il pouvait. Les gens ne lui ont pas donné le temps d’améliorer la situation du club. Cela fait à peine deux mois depuis qu’il a été élu à la tête du directoire du club. Les gens devaient lui accorder du temps pour régler les choses, pas tout à la fois.  
Beaucoup pensent que c’est aussi en raison de l’effectif limité que vous avez entre les mains qui a fait que vous ne pensez pas réussir dans votre mission ?
Non, pas du tout, j’ai toujours dit que la JSK possède un effectif jeune plein de qualités. Les joueurs ont beaucoup de talent, ils nécessitent certes beaucoup de travail mais je suis persuadé qu’ils finiront par retrouver leur véritable niveau. J’ai saisi l’opportunité de la réunion tenue avec eux pour les encourager à poursuivre leur parcours et j’espère qu’ils bénéficieront du soutien de tout le monde. 
Des regrets après cette décision ?
Oui, beaucoup de regrets surtout de ne pas avoir pu aller au bout de notre projet sportif, Sadmi et moi. Je rentre en France avec une grande frustration mais je souhaite à la JSK de retrouver très vite sa vitesse de croisière. 
 

Publié dans : JSK Chay

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3908 17/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir