Ligue 1 & 2

Nuit sang et or à Hussein Dey

Ould Zemerli : «Mission accomplie» Khellaf : «Comblé et heureux pour nos supporters»

Auteur : Youcef M. samedi 17 mai 2014 23:41

Vendredi dernier, Hussein Dey aura vécu une des nuits les plus animées de son existence. Les habitants de la ville et ses environs sont descendus dans la rue, juste après le coup de sifflet final pour crier leur joie. Jamais de mémoire de Husseindéens, la ville n’a connu une telle liesse populaire. Et comment ne pas être fou de joie après tout ce qu’a enduré le club avec une saison mi-figue, mi-raisin. Malgré certains moments laborieux, joueurs, staffs technique et dirigeants ainsi que les supporters ont jubilé. Ils étaient des dizaines, voire des centaines de milliers à prendre d’assaut les principales artères de la ville pour chanter la gloire du NAHD. Dans cette ambiance, deux couleurs sont brandies vers le ciel : le sang et or. Ces mêmes couleurs que portaient Hamza Aliouane et ses camarades face à l’OM quelques heures avant. Une heure après que les «festivités» eurent débuté à Hussein Dey, voilà qu’arrive la procession de voitures des supporters qui se sont rués vers toute la capitale pour fêter leur retour parmi les «grands». Hussein Dey s’enflamme de nouveau. Les artères principales sont noires de monde. Au son du saxophone, les inconditionnels font le tour de la ville, salués à leur passage par les familles du haut des balcons. Cette folle ambiance va durer jusqu’au petit matin et ce n’est qu’aux premières lueurs de l’aube que les supporters, épuisés mais ô combien heureux, sont rentrés chez eux avant de se donner rendez-vous pour la soirée de samedi et d’après et ainsi de suite…
Arrivée triomphale
Les habitants d’Hussein Dey ont réservé un accueil triomphal aux joueurs du NAHD qui sont arrivés à 20h45 en provenance du 20-Août. Lafarge et Tripoli ont été envahis par des centaines de supporters, venus accueillir leurs héros. Allali et consorts ont éprouvé toutes les peines du monde pour prendre la route. D’ailleurs, certains parmi les jeunes joueurs ont fondu en larmes devant une telle ambiance. Entourés d’une nuée de supporters en délire, les joueurs ont éprouvé les difficultés pour avancer. Certains, qui se sont mis à chanter avec leurs supporters, ont fondu en larmes à leur tour.
Le Repère, lieu de rencontre
Un long cortège a pris la route en destination d’Hussein Dey pour faire la fête. Les joueurs, l’encadrement de l’équipe ainsi que les fans sang et or se sont donné rendez- vous au Repère. L’arrivée de Benyahia, Boussaïd et autres Allali a fait vibrée Hussein Dey. Prier de prononcer un discours devant les milliers de supporters, les deux premiers cités diront : «Nous avons promis l’accession, et nous l’avons atteint. Cette consécration est dédiée à tous les Husseindéens. On vous remercie pour votre soutien.»
Bachir Ould Zemerli, l’artisan de l’accession
Le président Mahfoud Ould Zemerli, le président de section Kamel Saoudi, le manager Mohamed Houali, le secrétaire général Samir Athamna et tous les membres dirigeants du NAHD ont bien accompli leur mission tout au long de la saison. Ils étaient aux petits soins avec l’équipe et ont bien protégé les joueurs. Seulement, il y avait l’homme fort d’Hussein Dey, qui avait mis à la disposition du club tous les moyens humains et financiers pour atteindre l’accession. Il s’agit de Bachir Ould Zemerli, ou l’homme de l’ombre. Très indiscret, le premier bayeur de fonds du NAHD est resté loin des feux de rampe tout en accomplissant convenablement son travail. Il a injecté une dizaine de milliards de centimes pour rénover le complexe de Bensiam, assurer les différents stages de préparation de l’équipe et assainir la situation financière du club. Il a été au service du Nasria tout au long de la saison sans attendre l’aide de qui que ce soit. Il a refusé les accompagnes de certains opportunistes qui voulaient profiter du retour du Nasria au premier plan pour se refaire une virginité. Ils étaient présents lors du dernier choc contre Médéa et sont venus s’installer à la première loge. Bachir Ould Zemerli demeure le premier artisan de cette accession. Un modèle de gestion à suivre…
 

Khellaf : «Comblé et heureux pour nos supporters»
«Dieu merci, nous avons été bien récompensés. Les joueurs ont tenu à cette accession et les supporters nous ont énormément aidés. Je suis comblé et heureux pour tous les Husseindéens. Je remercie tous ceux qui nous ont soutenus depuis l’intersaison. J’espère qu’on réussira une saison honorable en Ligue 1 Mobilis.»

Boussaïd : «Objectif atteint même si certains ne nous ont pas fait confiance»
«C’est le fruit d’une longue haleine. Nous avons travaillé et cravacher dur pour atteindre cet objectif. Il y a eu des hauts et des bas mais nous avons tenu à arracher l’accession. Objectif atteint même si certains ne nous ont pas fait confiance. Notre début raté aurait pu nous coûter cher. On est heureux et comblés d’avoir offert l’accession à notre très fidèle public.»

Benyahia : «L’accession a effacé mon absence»
«Je n’arrive pas à exprimer ma joie et mon bonheur. Cette ambiance et cette consécration, tant attendue, ont dû effacer mon absence. Même si je n’ai pas pris part à ce match à cause de ma suspension, j’ai le sentiment du devoir accompli. Nous avons bien mérité l’accession et je la dédie à tous les quartiers du Nasria, de Lafarge à Oued Ouchaïeh en passant par Laglacière, Leveilley, cité Maya et l’ensemble des fiefs du club. Nos supporters méritent amplement cette consécration.»

Alliche : «Je suis aux anges et surtout content pour les supporters»
«Je suis venu au stade pour partager cette joie avec les fidèles supporters du NAHD. Ils méritent tout le bien du monde. Je suis venu spécialement pour eux seulement. Je suis aux anges et très content pour ce formidable public.»

Aliouane : «Hommage à mon défunt père et je la dédie à ma chère mère»
«Ma joie est indescriptible. Nous avons mérité cette accession après nos sacrifices. Cela n’a pas été facile et nous avons dû attendre la dernière journée pour l’arracher. Nous sommes soulagés et heureux à la fois. J’ai une pensée à mon défunt père et je dédie cette accession à ma chère mère et à tous les supporters.»

Athmna : «Savourons comme il se doit cette consécration»
«Ouf ! On est de retour parmi les grands ! Le NAHD est un club qui ne meurt jamais et qui mérite une place au sommet. Nous sommes soulagés et très contents de ce qu’ont réalisé les joueurs. On doit bien savourer cette consécration ô combien méritée. Personnellement, je compte profiter de ces moments de joie avant de prendre un petit congé.»

Hafid : «A chaque fois que je fais mon come-back, le Nasria accède»
«Les joueurs ont tenu à l’accession et n’ont pas baissé les bras malgré toutes les difficultés rencontrées au cours du championnat. En dépit du mauvais arbitrage qui nous a privés de victoire lors du match contre l’ASMO, nous étions déterminés à battre Médéa et faire plaisir à nos supporters. Je suis fier de ce que nous avons réalisé. Personnellement, à chaque fois que je fais mon come-back, le Nasria accède. Apparemment, je suis porte-bonheur du NAHD.»

Ould Zemerli : «Mission accomplie»

Vous avez dit dernièrement dans ces mêmes colonnes que vous alliez répondre sur le terrain, c’est chose faite. Quel est votre sentiment ?
C’est le sentiment d’un homme heureux qui a contribué à la joie de dizaines de milliers de personnes. Je suis très content après ce succès qui nous permettra de retrouver l’élite après une saison pénible. Nous avons répondu sur le terrain en arrachant un succès qui nous propulsera directement vers la Ligue 1 Mobilis. Désormais, c’est chose faite. Nous sommes de retour parmi les grands. C’est fabuleux ce qui nous arrive, c’est vraiment fantastique d’être là et de voir cette ville en folie nous accueillir comme des héros. Vraiment se sont des moments historiques pour le club et pour les joueurs ainsi que l’encadrement technique, médical et administratif. Je suis à la fois heureux et fier.
Mais cela n’a pas été aussi facile, notamment après la réduction du score en début de la deuxième période…
C’était un match difficile contre un adversaire direct. Dieu merci, les joueurs ont bien entamé la rencontre et ont pu inscrire deux buts qui ont coupé les jambes de notre adversaire. C’était le scénario idéal pour notre équipe. Ensuite, vue la pression et l’enjeu, les joueurs ont bien résisté et pu préserver le score jusqu’au coup de sifflet final. Nous sommes soulagés et nous n’avons qu’à savourer cette accession.
Comment comptez-vous aborder la suite et préparer ainsi la saison prochaine parmi l’élite ?
Croyez-moi, je veux profiter au maximum de cette période de joie et de bonheur. Je veux bien savourer le fruit de toute une année de sacrifices. On va d’abord penser à la fête qu’on doit organiser. Ensuite, on aura un court moment de répit pour récupérer nos forces. Mais entre temps, on entamera les préparatifs pour la saison prochaine. Pour le moment, on n’a rien décidé de qui que ce soit. On va laisser passer cette euphorie et surtout savourer notre accession avant de penser à autre chose.
 

Publié dans : Nahd Khellaf

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3912 21/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir