Ligue 1 & 2

USMA/ Soustara en chute libre: Les joueurs et Haddad insultés

Otto Pfister : «On a payé cash nos erreurs.»

Auteur : M. Zerrouk samedi 16 mai 2015 22:19


Stade : Bologhine 
Affluence : moyenne 
Arbitres : Amalou, Bounoua, Azerine 
Avertissements : Meftah (31’) (USMA) ; Benali (33’) Mebarakou (50’) (MOB)
But : Beldjilali (27’) (USMA) ; Zerdab (70’) (MOB)

USMA : Zemmamouche, Meftah, Bedbouda (Andria 77’), Laïfaoui, Abdelaoui, Koudri, Bouchema, Beldjilali (Fahem 77’), Ferhat, Benmoussa, Nadji (Baïteche 84’)
Entraîneur : Otto Pfister

MOB : Rahmani, Aguid, Benali, Mebarakou (Mouhli 58’), Messaoudi, Sédibé, Salhi (Chettal 63’), Zerdab (N’Diaye 78’), Yaya, Rahal, Hamzaoui 
Entraîneur : Amrani 

Le 4e rendez-vous entre l’USMA et le MOB, qui s’est déroulé hier au stade de Bologhine, n’a pas connu de vainqueur. Il s’est terminé sur un score nul, un but par tout. Un résultat qui convient plus aux Béjaouis, en leur qualité de visiteurs, alors que les Usmistes concèdent un autre faux pas, après plusieurs matchs sans la moindre victoire à domicile. Pour en revenir à la rencontre et zapper ce traditionnel round d’observation, les visiteurs ont mis à contribution le gardien de but de l’USMA, Zemmamouche, à deux reprises durant les dix premières minutes. Et la première menace n’a pas tardé à se faire, puisqu’à la 5’, Yaya sur le côté droit lance un ballon du côté opposé où se trouve son camarde Benmaoussa, mais sa tête passe à côté. Par la suite, c’est l’attaquant Rahal qui poursuit les hostilités en manquant de peu l’ouverture du score, à la 7’, après avoir mis un défenseur dans le vent avant d’enchaîner avec un tir croisé qui passe légèrement à fleur du gardien usmiste. Les Usmistes prendront les choses en main dès cette occasion et s’offrent une opportunité d’ouvrir la marque, à la 18’, puisque cette fois, c’est Benmoussa qui cadre mal son tir, suite à une passe à ras-de-terre de Meftah qui prend de vitesse la défense du MOB. Dominateurs, les camarades de Ferhat ont fini par trouvé le chemin des filets, à la 22’, par l’intermédiaire du maestro Kadour Beldjilali qui, d’un coup des 20 mètres, arrivé à battre le gardien Rahmani qui n’a vu que du vent sur cette balle qui se loge en pleine lucarne. Benmoussa sur le flanc gauche effectue un centre-tir, Ferhat reprend le ballon instantanément, mais Rahmani s’interpose cette fois et capte la balle. Chez les visiteurs, on notera une réaction très timide signée Zerdab, à la 31’, qui a vu son coup franc capté sans la moindre difficulté par le gardien Zemmamocueh. Piqués au vif, les Béjaouis réagissent et vont avoir une autre occasion en or, par l’intermédiaire du remuant Zerdab qui d’un tir supuissant a failli remettre les pendules à l’heure. Les poulains d’Amrani, qui sont revenus dans ce match,  créent une multitude d’occasions, mais se montrent maladroits dans le dernier geste. C’est la dernière occasion de ce premier half, équilibré. Après la pause, les Mobistes reprennent les commandes. La domination territoriale du MOB durant le premier quart d’heure de cette seconde mi-temps a été couronnée par un but égalisateur par l’entremise de Hamzaoui qui a profité d’une mal entente de deux défenseurs de l’USMA afin de mettre en danger le gardien Zemmamouche qui n’a rien pu faire devant ce tir qui se loge au fond des filets.  Impuissants, les Usmistes n’ont pu réellement mettre en danger cette équipe visiteuse, usant de tirs lointains qui n’ont pas fait mouche, surtout que Nadji était esseulé au milieu de la défense. L’USMA a eu beau essayer d’ajouter un second but, mais les Béjaouis ont bien verrouillé derrière, réduisant tous les espaces. Et sur ce score d’un but par tout que s’est achevé cette rencontre. Un nul qui arrange plutôt l’équipe du MOB qui a pu se racheter de son dernier faux pas face au MCO à domicile, alors que l’USMA pousuit sa chute libre. 
 

Otto Pfister : «On a payé cash nos erreurs» 
«C’est un résultat décevant, qui nous n’arrange pas bien sûr, mais on s’attendait à ce que ce match soit aussi disputé et aussi difficile pour les deux équipes. Nous avons manqué d’efficacité, on s’est procurés au moins cinq bonnes occasions mais on n’a pas su les concrétiser. Même les coups de pieds arrêtés, qui étaient notre point fort, ne nous ont pas souris. On a payé cash la seule erreur qu’on a commise en défense. Il faut savoir, toutefois, qu’on est tombés sur une bonne équipe du MOB qui ne nous a pas facilité la tâche.»
Il était en colère contre Amalou 
A la 18’, Ferhat, l’attaquant usmiste, a été très sévèrement taclé par un défenseur du MOB. Une scène qui a semé un peu la panique au sein du banc usmiste, particulièrement chez Pfister qui a demandé à l’arbitre de sortir le carton jaune contre le joueur béjaoui. Le coach usmistes n’a pu maîtriser ses nerfs lorsque l’arbitre a brandi le carton jaune à Meftah à la 31’. 

_______________ 

Les supporters béjaouis interdits d’accès au stade
Selon les supporters ayant fait le déplacement à Alger, le climat dans lequel s'est déroulée la partie était loin d'être comparé à celui contre le MCO, la semaine dernière. Des incidents qui ne font guère honneur au football national, puisque le peu de supporters béjaouis qui ont décidé de faire plus de 250 kilomètres pour suivre la partie d’hier, ont été suppliés de faire demi-tour par les policiers et certains Usmistes qui leur en ont refusé l’accès, en leur interdisant d’assister au patch de leur équipe favorite. 

------------------- 

Les joueurs et Haddad insultés 
ll Même si nous n'avons enregistré aucun dépassement matériel, on a vu, hier, des supporters très en colère envers les joueurs en les accusant de ne pas mouiller le maillot, aucun d’eux n'a été épargné par des insultes, même les jeunes qui n'ont participé qu'à quelques rencontres de l'équipe fanion. Le président Haddad en a eu aussi pour son grade et était le plus ciblé par les Usmistes. 

Publié dans : USMA MOB zemmamouche meftah Benali Mebarakou Rahmani Bedbouda Aguid

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3913 22/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir