Nostalgie

Nostalgie : JET 2 - Dynamo de Harare 0 : Bonjour Zamalek !

Ziwotko : «Je savais qu’on allait gagner»

Auteur : samedi 29 mars 2014 21:41

Vendredi 21 septembre 1984                      
Stade : 1er -Novembre
Affluence : record
Arbitrage : Ali Benaceur (Tunisie)
But : Benlahcen (13’), Aouis ( 83’)
JET : Amara, Sadmi, Bouzar, Nait Yahia, Adghigh, Baris, Benlahcen, Fergani, Menad,Bahbouh, K.
Adbeslam.
Remplacants : Kadri, Atek, Larbés wAouis remplace K. Abdeslam et Bouiche remplace Adghigh
Entraîneur : Zywotko
Dynamo de Harare : Dube, Mutasa, Katzya, Jere, Marimo, Mutano, Mandogora
Muchemeyi, M’Paria, Moses Chonga, Kemba Chonga
Remplacants : Charles, Mori Nguei, Munemo, Tawatawa
Ent : Obedya Sarupinda et Suday Marimo

Les larmes de dépit versées généreusement par Menad en fin de partie témoignent assez de la  hargne qui a animé la JET lors de ce match retour pour le compte des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des clubs champions. Menad qui manque un penalty à la 80’ qui allait modifier fondamentalement le cours de la rencontre, a vécu le reste de la partie la rage au cœur. Bahbouh pouvait bien en dire autant, lui qui a manqué une occasion en or à la 40’ lorsqu’il se présenta seul face à Dube, et rate ainsi une opportunité de porter le score à deux buts à zéro. En fait, l’homme le plus heureux est sans conteste le «vieux» Aouis qui mena les choses à plus de raison. En tout état de cause, cette rencontre était d’un niveau quelconque en raison de son enjeu. Seul le résultat comptait aux yeux de la JET au détriment de la manière. Les camardes de Fergani avaient deux buts de retard à remonter pour revenir à égalité avec le Dynamo de Harare qui l’avait emporté au match aller sur le score de deux buts à zéro. Pour le représentant du Zimbabwe, cette avance de deux longueurs acquise sur leur terrain constituait un capital à sauvegarder. Leur objectif sur le terrain était de gêner l’adversaire et l’empêcher de jouer. Face à un tel adversaire, la JET n’a été intelligente que durant une vingtaine de minutes, celles qui ont suivi le coup d’envoi. Durant ce laps de temps, les protégés de Ziwotko ont joué comme il fallait pour désarçonner ce «géant» d’en face, lourd et inexpérimenté. La JET  opérant par des passes courtes, rapides et basses, déboussolait son adversaire qui de son côté faisait tout pour attirer les locaux dans son piége du jeu aérien qui lui convient tant. Et la JET n’a pas manqué de tomber dans la combine après avoir réussi à ouvrir la marque à la 13’ par Benlahcen. D’ailleurs Bahbouh à la 40’ et Menad à la 60’ ont été victimes de cet état de nervosité, créé par l’enjeu de la rencontre où le temps passait très vite pour leur équipe. Au demeurant, et lorsque l’objectif et de taille, il est souvent difficile de demander aux joueurs de faire du beau travail et de gagner à la fois. Toutefois il faillait compter sur Aouis qui, deux minutes après sa rentrée, réceptionne une passe de Sadmi et marque le but qui permet à la JET de décrocher le droit de disputer la série des tirs aux buts. La JET l’emporte sur le score de 3 à 2 et c’est Bouiche qui réussit à transformer le cinquième penalty dans une grande joie pour la JET, qui affrontera au dernier carré le Zamalek.
---------------------------------------

Ils ont dit après le match
Ziwotko : «Je savais qu’on allait gagner»
«Nous avons sérieusement travaillé pour ce match et personnellement je savais qu’on allait gagner, car les joueurs étaient motivés et mobilisés pour la victoire. En ce qui concerne l’adversaire, je dirais qu’il a joué sur le résultat du match aller. Pour ce match notre stratégie était claire et maintenant que nous sommes qualifiés, nous allons nous remettre à travailler pour le championnat.»
---------------------------------------
Khlaef (entraîneur de l’EN) :«La JSK avait la possibilité de
se qualifier avant les tirs au but»
«Cette rencontre a prévalu par son suspense. La JET avait la possibilité de se qualifier avant la série de penalties, mais le football c’est le football. Je rends hommage aux joueurs qui ont lutté jusqu’au bout et qui ont réussi cette qualification.»
---------------------------------------
Benkaci (président de la JET) : «Nous méritons la qualifications»
«Je suis content de la qualifications que nous méritons. Nous pensons maintenant à la perspective, car tous les matchs qui nous restent à jouer sont difficiles.»

 

Publié dans : JSK JET

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3915 24/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir