Interview

Bensebaïni : «J’étais prêt à disputer les JO, mais le dernier mot revient à Gourcuff»

«Courbis et Gourcuff sont derrière ma signature à Rennes»

Auteur : dimanche 17 juillet 2016 13:00

Après une bonne expérience à Montpellier, le défenseur algérien Ramy Bensebaïni a rejoint le Stade Rennais pour quatre saisons. Privé de disputer les JO, le joueur formé au PAC nous a livré ses impressions après ses premiers pas avec les Rouge et Noir, en revenant sur sa relation avec son entraineur Christian Gourcuff, mais aussi ses ambitions en club et en sélection. 

 

Ramy, on imagine que vous êtes heureux de rejoindre le Stade Rennais.
Dieu merci, cela fait trois jours que j’ai débuté les entrainements avec mes nouveaux coéquipiers. L’ambiance est bonne et je suis en train peu à peu de trouver mes marques. 
Est-ce que le fait de retrouver votre compatriote Zeffane et ancien coéquipier Anthony Ribelin a facilité votre intégration dans le groupe ?
Effectivement, c’est toujours bien de trouver des connaissances dans un nouveau groupe. Ils m’ont aidé à me sentir à l’aise et cela dès mes premiers pas au club.
Peut-on connaître comment avez-vous atterri à Rennes ?
Après la fin de mon aventure avec Montpellier, j’ai rejoint l’Equipe nationale, avant d’apprendre que le Stade Rennais désire ma venue. J’ai donc opté pour ce club qui va me donner l’opportunité de poursuivre ma carrière en France.
Certains affirment que c’est Rolland Courbis, votre ancien entraineur à Montpellier, qui est derrière votre transfert ?
Effectivement, il a donné de bons conseils aux dirigeants bretons, sans oublier aussi que l’entraineur en chef, Christian Gourcuff, connaît déjà mes qualités en sélection, et je peux dire que les deux hommes sont derrière ma signature à Rennes.
Concernant Christian Gourcuff, avez-vous senti un changement dans son comportement en club par rapport à son rôle de sélectionneur ?
Il était déjà à l’origine de ma première sélection en EN. Je connais bien sa méthode et j’espère profiter de sa présence au club pour poursuivre ma progression. 

Après une bonne expérience à Montpellier, quels sont vos objectifs désormais avec le club breton ?

Je vais essayer de s’appuyer sur mes qualités mais surtout sur le travail, pour tenter dans un premier temps de gagner ma place de titulaire en club.

Surtout que vous avez une idée assez précise sur le niveau de la Ligue1 française, non ?
J’ai la chance de connaître le niveau du championnat après mon passage à Montpellier et je ferai tout mon possible pour prouver que j’ai ma place ici. 
Sur le plan psychologique, est-ce que c’est différent de passer d’un élément prêté à un joueur sous contrat de longue durée ?
C’est deux cas totalement différents. Le fait d’être prêté est difficile de se projeter vers l’avenir, en n’écartant pas la possibilité de revenir au PAC. En signant un contrat de 4 ans, je vais planifier un plan de carrière à long terme. 
Parlez-nous maintenant de votre présence lors du récent stage bloqué avec la sélection olympique ?
Nous avons effectué un très bon stage durant le mois sacré de Ramadhan. Nous avons passé environ 25 jours ensemble en travaillant avec beaucoup de sérieux, que ce soit avant ou après f’tour. 

Malheureusement vous n’êtes plus autorisé à disputer les JO. Une grosse désillusion, n’est-ce pas ?

J’étais dans un premier temps sans club, mais dès que j’ai signé à Rennes, les dirigeants ont refusé de me libérer vu qu’il ne s’agit pas d’une date FIFA. C’est une grosse déception pour moi, mais il faut accepter cette décision. 
Avez-vous parlé de ce sujet avec votre entraineur ?
J’ai discuté avec lui et je lui ai dit que je suis prêt à 200% à défendre les couleurs de mon pays aux JO. Il a certes compris mon choix, mais tout en m’expliquant qu’il ne peut pas me libérer, surtout qu’il a besoin de travailler avec l’ensemble de son groupe pour préparer la saison prochaine.
Certains ont spéculé que son départ par la petite porte de l’Algérie a influencé sur sa décision ? 
Non, je ne pense pas, car mon coéquipier portugais est lui aussi privé de disputer les JO. En plus, je ne veux pas polémiquer, vu que le dernier mot revient à mon entraineur.
Après avoir raté les JO, on imagine que votre prochain objectif est de disputer la CAN, non ?
Inch’Allah, je vais essayer de bien travailler en club, car ma présence en sélection passe forcément pas de très bonnes prestations avec ma nouvelle équipe. 
Avant la Coupe d’Afrique, quel est votre avis sur la présence de l’Algérie dans le groupe de la mort, lors des éliminatoires de la Coupe du monde ?
Groupe de la mort ? Non, mais c’est eux qui doivent nous craindre, car nous sommes la meilleure nation en Afrique. 
Mais vous devez néanmoins affronter des nations avec un riche vécu, ce qui risque de compliquer votre mission pour valider un billet pour la Russie…
C’est vrai que chaque nation va défendre ses chances à fond, en espérant que c’est le meilleur au final qui va sortir vainqueur. 
Quel est, selon vous, l’adversaire le plus redoutable ?
Je pense le Cameroun, même s’il ne faut pas minimiser le talent du Nigeria.
Les deux premiers matches seront décisifs pour la suite du parcours, non ?
Vous avez raison, car c’est important de gagner à domicile face au Cameroun, tout en essayant de revenir avec un succès de notre déplacement au Nigeria, en envoyant un message fort pour la suite des éliminatoires. 
Avant de finir, un dernier mot pour vos fans…
Je remercie tous mes fans qui m’ont toujours soutenu. Je profite aussi de l’occasion pour leur dire que je n’ai ni de compte Facebook ou Twitter à part Instagram et Snapchat, afin de mettre fin aux spéculations.

Publié dans : equipe d'Algérie Bensebaini

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le Clasico français entre l’OM et le PSG ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3882 22/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir