Ligue 1 & 2

USMA - Dziri: «C’est l’expérience du Wydad qui a fait la différence»

«Ce nul n’est pas si catastrophique que ça»

Auteur : A. C. mardi 03 décembre 2019 14:04

Quelques jours avant le départ de l’équipe en Angola, en prévision de la seconde journée de la phase de poules de la Ligue des champions face à la formation du Petro de Luanda, le premier responsable du staff technique, Billel Dziri, s’est exprimé sur les conditions de préparation de ce match. Le coach est bien évidemment revenu sur ce semi-échec face au Wydad de Casablanca soldé sur un score de parité d’un but partout.

«Il y a des joueurs qui disputent pour la première fois la LDC» 
Revenant sur les raisons de ce résultat face au WAC, Dziri a estimé que c’est le manque d’expérience qui a joué un mauvais tour à son équipe : «Je tiens à dire que nous sommes passés à côté d’un succès. Nous étions bien rentrés dans le match mais cela n’a pas été suffisant. Encaisser un but dans les dernières minutes de la rencontre est difficile à digérer. Mais il faut accepter la situation telle qu’elle est. Je dirai aussi que ce qui a fait la différence sur le terrain, c’est l’expérience des joueurs adverses. Nous avons des éléments qui en sont à leur première Ligue des champions. C’est donc assez compliqué pour eux. C’est une chose qu’on comprend parfaitement et il ne sert à rien de s’impatienter.» 

«Ce nul n’est pas si catastrophique que ça» 
Par la suite, le coach des Rouge et Noir a tenté de positiver les choses : «Avec du recul, je dirai que ce nul n’est pas si catastrophique que ça. Nous avons affronté un très bon adversaire. N’oublions pas que le Wydad a remporté récemment la Ligue des champions. D’ailleurs, pas plus tard que la précédente édition, le WAC avait animé la finale face à l’Espérance de Tunis. C’est vous dire que cette équipe est vraiment d’un niveau relevé avec des joueurs habitués à jouer cette compétition, contrairement à mes joueurs. Il faut être réaliste parfois. C’est ce qui me pousse à penser que ce nul n’est pas un mauvais résultat.» 

«Voilà pourquoi
j’ai aligné Benhamouda» 

Revenant sur le match, Dziri a parlé du changement effectué en première période après la blessure de Benkhelifa : «Après la blessure de Benkhelifa, j’étais dans l’obligation de consommer un premier changement. J’ai décidé d’aligner Benhamouda afin de ne pas reculer derrière. C’était la seule manière de pousser mes joueurs à avoir la possession du ballon au milieu du terrain. C’est à partir de clà que mon choix s’est portée sur Benhamouda.»

«On n’a pas eu de chance 
en attaque» 

Interrogé sur le manque d’efficacité en attaque, Dziri n’a pas caché le fait que ses joueurs aient manqué l’occasion de rajouter ce second but qui les aurait mis à l’abri : «C’est vrai qu’un second but nous aurait définitivement mis à l’abri d’une mésaventure. D’ailleurs, les joueurs étaient conscients qu’il fallait ajouter un second but. Un seul but ne suffit pas lorsqu’on affronte une équipe de qualité comme le Wydad. Mais mes joueurs ont fait de leur mieux en attaque. Je pense que nous n’avons pas eu de chance face au but. Pourtant, ce n’est pas les occasions qui ont manqué dans ce match.»

«La blessure de Benkhelifa a été le tournant» 
Evoquant cette blessure inattendue de Benkhelifa, le coach ajoutera : «Comme je l’ai déclaré à la fin de la rencontre, la blessure de Benkhelifa nous a beaucoup perturbés. C’est un joueur important au sein de notre équipe, surtout au milieu du terrain. De plus, c’est là où notre adversaire était le plus présent. Je reste convaincu que la blessure de Benkhelifa a été le tournant du match. Mais bon, nous devons à présent penser à la suite du parcours car ce qui nous attend est encore plus important, à commencer par la prochaine rencontre.» 

«Nous devons trouver des solutions à Luanda» 
Dziri a rajouté dans la foulée : «Il est vrai que nous n’avons pas suffisamment de temps pour préparer la prochaine rencontre, mais nous devons trouver des solutions. Il y aura quelques absents pour ce voyage en Angola, c’est la raison pour laquelle il est important de rester concentrés. En tous les cas, je sais que ce sera une autre paire de manches lors de ce déplacement et nous allons tenter de faire une bien meilleure prestation.» 

«Il est clair que les absences vont nous perturber» 
Interrogé au sujet de l’absence de Benkhelifa et d’Ellafi, Dziri Bilel nous précisera : «Il est clair que leur absence s’en fera ressentir. Ce sont deux joueurs importants au sein de notre effectif. Ce sera très compliqué de jouer sans eux mais nous n’avons pas d’autre choix. Même si cela va me perturber, nous devons trouver des solutions en alignant les meilleurs à leurs postes. Je vous affirme que les solutions existent. Nous avons un choix assez large au milieu et en attaque. On essayera de trouver la bonne formule.» 

«Ce sera aussi difficile que face au Wydad !» 
S’exprimant par la suite sur cette seconde journée de Ligue des champions, Dziri a estimé : «Il est clair que le fait de jouer en déplacement compliquera davantage notre mission. Je reste convaincu que ce sera aussi difficile que notre précédent face au WAC. Mais ce n’est pas ça qui nous empêchera de viser les 3 points de la victoire. Les joueurs sont décidés à aller au bout et revenir au pays avec un résultat positif. Une victoire va nous relancer au classement. C’est ce qu’on essayera de faire.» 

«On a les moyens de gagner» 
Avant d’ajouter dans la foulée : «Nous avons les moyens de revenir avec la victoire en poche. Jusque-là, nous nous sommes parfaitement bien débrouillés. Je fais allusion bien évidemment aux éliminatoires lorsque nous sommes revenus avec deux succès en déplacement au Niger et au Kenya. C’est pour vous dire que ce n’est pas notre premier match en déplacement en Ligue des champions. Nous allons donc faire de notre mieux pour décrocher les 3 points.» 

«On ne pouvait pas aller plus tôt en Angola» 
En dernier lieu, le premier responsable du staff technique usmiste a conclu : «Il est vrai qu’on aurait aimé nous déplacer en Angola plus tôt. Sauf qu’il y a un sérieux problème dans les réservations. Le souci ne se pose pas pour le vol du départ mais pour celui du retour. Si on opte pour un vol du début de semaine, on sera condamnés à passer une semaine avant de pouvoir revenir à Alger. Cela ne nous arrange pas. C’est le seul vol disponible et intéressant que nous avons trouvé. C’est pour cela que nous allons faire ce voyage mercredi.»
 

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Le projet d'un amical en Algérie entre les Verts et l'équipe de France, êtes-vous pour ou contre ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4663 20/01/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir