Equipe d'Algérie

Exclusif: Maxime Spano Rahou : «J'ai reçu ma pré-convocation pour le prochaine stage »

«Mon passeport algérien je l’ai depuis 7 ans»

Auteur : Moumen Aït Kaci Ali jeudi 07 novembre 2019 11:59

Titulaire indiscutable avec Valenciennes FC en Ligue 2 française, Maxime Spano Raho, qui a bouclé ses 25 ans il y a quelques jours, a joué toutes les rencontres de son équipe cette saison en Ligue 2 française. L’ancien capitaine grenoblois affiche son ambition de postuler fièrement à une place en équipe d’Algérie. De mère algérienne, plus exactement de Henaya de Tlemcen, Raho nous rappelle que son choix pour l’Algérie date maintenant de plus de 7 ans, arguant qu’il avait préparé son passeport vert algérien après avoir été convoqué en Équipe nationale olympique avant de déclarer forfait pour cause de blessure. Dans cet entretien accordé au Buteur, Spano, qui fait partie des défenseurs algériens les plus compétitifs en Europe, nous montre sa détermination à vouloir convaincre Belmadi. 

Tout d’abord on a entendu dire que vous aviez reçu une pré-convocation en équipe d’Algérie. Une confirmation ?

 Oui, je viens juste de le savoir au niveau du club,  j'ai reçu une pré convocation 

On croit savoir que votre choix pour l’Algérie est fait depuis longtemps?
Bien sûr, depuis maintenant des années on va dire. J’ai toujours dit que j’avais envie de joueur pour l’Algérie, j’ai même été contacté et convoqué à l’époque pour jouer avec l’Équipe nationale olympique, malheureusement la blessure m’en avait empêché. Maintenant mon seul objectif ou plutôt mon rêve c’est de jouer pour l’Algérie inch’Allah. D'ailleurs,je viens de recevoir ma pré convocation pour le prochain stage 
À Valenciennes, ça se passe comment pour vous ?
Pour moi, je dirai que ça se passe très bien, je suis arrivé cet été en provenance de Grenoble, je me suis vite acclimaté, j’ai joué tous les matchs, et en un laps de temps réduit, je suis devenu un joueur important de l’équipe, c’est pourquoi je n’ai raté aucune minute depuis l’entame de la saison. Pour l’équipe, après avoir bien commencé le championnat, on traverse un passage à vide maintenant, on laisse des points car on a du mal à concrétiser nos actions mais ça devrait aller d’ici quelques matchs.
Depuis le départ de Rafik Halliche en retraite internationale, le coach Belmadi a coché des joueurs dans votre poste, et on a appris qu’il suit vos performances. Une réaction ?
Je sais qu’il y a une place à promouvoir au niveau du poste de défenseur central depuis l’annonce du départ de Halliche en retraite internationale mais je ne peux dire si le coach Belmadi me suit maintenant, c’est sûr que je vais tout faire pour lui montrer que je mérite d’avoir une chance. Je serai patient et je continuerai à travailler avec comme seule idée en tête l’espoir de jouer un jour pour l’Algérie.   
La concurrence existe en sélection, Benlamri, Tahrat, Mandi. Cela ne vous effraie pas ?
Vous citez de grands joueurs qui ont gagné la Coupe d’Afrique. Après, pour commencer, je veux parler de la charnière centrale Mandi-Benlamri qui est très performante. Il y a aussi les défenseurs en place qui sont très bons et performants en clubs. L’année dernière j’ai joué contre Tahrat lorsqu’il était à Lens et je le trouvais très bon. Maintenant, je sais que les choses ne seront pas faciles mais dans mon esprit c’est rejoindre la sélection et petit à petit gravir les échelons, cela passera par mes performances avec mon club aussi.
Vous avez vos papiers algériens ?
Le passeport algérien je l’ai depuis des années maintenant. Cela fait au moins 7ans que je l’ai obtenu ainsi que la nationalité algérienne donc voilà, je suis prêt à rejoindre la sélection à tout moment, inch’Allah
Vous êtes de quelle région d’Algérie ?
Ma mère est de la région de Tlemcen, plus exactement de Henaya.
De la même région que Mahrez qui est pressenti pour le Ballon d’Or africain. Qu’en pensez-vous ?
J’ai suivi la CAN et croyez-moi, Riyad aura été un capitaine exemplaire. Il a bien assumé ses responsabilités pour propulser l’Algérie en finale. C’est un joueur exceptionnel. Il a su répondre présent lorsqu’on avait besoin de son talent à la CAN. Sa nomination pour le Ballon d’Or est méritée et sa consécration ne devrait souffrir d’aucune contestation, bien sûr pour tout ce qu’il a fait cette année à Manchester City et en équipe nationale surtout.
Il y a beaucoup d’échéances qui attendent les Verts à l’avenir, si ça n’est pas pour ce stage, seriez-vous déjà prêt mentalement à rejoindre les Champions d’Afrique ?
J’espère vraiment rejoindre la sélection, je ne sais pas si ce sera pour ce rassemblement mais je serai toujours prêt à répondre présente lors des éliminatoires et n’importe quelle période. Je travaille pour y arriver et je donne tout sur le terrain pour mériter ma convocation, après je ne sais pas quand est-ce que ça viendra. Pour ma part je dirai qu’il faut être patient et ça va venir inch’Allah, si bien entendu je reste performant à Valenciennes.
Vous suivez certainement les performances des Algériens en France, notamment celles d’un certain Islam Slimani…
Ah oui, bien sûr, en tant qu’Algériens on est toujours fiers de voir nos compatriotes briller en France. Après, forcément, ce que réalise Slimani est extraordinaire. Il est tellement important pour le jeu monégasque. Il est à la dernière passe, à la finition, c’est vraiment exceptionnel ce qu’il fait. Je ne suis pas étonné, on connaît tous Islam, donc forcément on est fiers de lui. Il montre qu’en Algérie on a des joueurs de qualité avec un état d’esprit exceptionnel.
Belmadi est aussi passé par Valenciennes, et là il est devenu l’entraîneur national qui a offert à l’Algérie sa deuxième étoile continentale. Un mot peut-être ?
Je sais que Belmadi a marqué son passage ici avec Valenciennes, surtout par son tempérament sans faille, c’est ce qu’on dit de lui mais Djamel est aussi passé par l’Olympique de Marseille, sachant que je suis marseillais, donc voilà, il a eu une belle carrière en tant que joueur et depuis qu’il est arrivé à la tête de la sélection, il a remis les pendules à l’heure avec ce titre de Champion d’Afrique offert au pays. Il a réussi à créer un groupe avec un état d’esprit qu’on lui connaît. Je pense qu’il a marqué l’histoire du football algérien et j’espère que cela continuera pour lui et pour l’Algérie, inch’Allah.
Un dernier mot aux supporteurs des Verts ?
Merci pour tous les messages de soutien que je reçois sur les réseaux sociaux, franchement, recevoir tant de messages d’encouragements de la part de mes compatriotes me fait chaud au cœur. Savoir aussi qu’on me suit en Algérie est une fierté et j’espère un jour leur rendre cela en sélection et sur le terrain.

Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali

Publié dans : Belmadi Benlamri Mandi. Tahrat Maxime Spano Rahou

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Le projet d'un amical en Algérie entre les Verts et l'équipe de France, êtes-vous pour ou contre ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4604 11/11/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir