Coupe d'Algérie

CSC 2 - NAHD 1 : Une qualification au forceps

Amrani : «C’était difficile, mais c’est ça le charme de la coupe» Dziri : «On n’a pas à rougir de cette élimination»

Auteur : A.M. et S.K. samedi 30 décembre 2017 06:53

Stade : Hamlaoui – Constantine
Affluence : Nombreuse
Arbitres : Ghorbal, Etchiali, Ayad
Buts : Khiat (10’) NAHD, Belkheir (78’ sp), Zerara (86’ sp) CSC
Avertissements : Sylla (32’), Bencherifa (39’), Zerara (74’ et 88’) CSC
Expulsions : Harrag (81’) NAHD, Zerara (88’) CSC
---------------------------------
CSC : Rahmani, Khadir, Bencherifa, Benayada, Zalani, Zerara, Sylla, Kebaili (Cissé 56’), Abid (Kebbal 90’), Rebbih (Belameiri 65’), Belkheir.
Entraîneur : Amrani
---------------------------------
NAHD : Merbah, Zeghnoun (Chekhrit 61’), Chouiter (Ouaji 83’), Khiat, Allati, Laribi, El Orfi, Addadi (Khacef 70’), Harrag, Brahimi,  Gasmi
Entraîneur : Dziri

 

Le choc des 32es de finales de la coupe d’Algérie qu’a abrité hier après-midi le stade Chahid Hamlaoui de Constantine et qui a mis aux prises le CSC avec le NAHD, est revenu au final au Chabab de Constantine. Les capés de Abdelkader Amrani, menés au score en première mi-temps sur ce but de Khiat, sont revenus dans le dernier quart d’heure, en égalisant avant d’ajouter ce but qualificatif, grâce à deux penaltys inscrits respectivement par Belkheir et Zerara. Une qualification amplement méritée, vu les efforts fournis durant toute la partie et le nombre incalculable d’occasions procurées.

Belkheir a failli tromper Merbah
Le début de la rencontre a été à l’avantage des camarades de Benayada, qui ont essayé de porter le danger dans le camp du Nasria. La première action du match est à mettre à l’actif de Belkheir qui déborde sur le côté droit et d’un joli centre-tir, a failli tromper le gardien Merbah Gaya à la 8’. Mais le keeper du NAHD était là pour capter le cuir.

Khiat donne l’avantage au Nasria
La réaction des Nahdistes a été payante deux minutes plus tard. Puisque sur un corner bien botté par Harrag à la 10’, Khiat sans surveillance au milieu des défenseurs du CSC, saute plus haut que tout le monde et, de la tête, secoue les filets et donne l’avantage aux siens.

Bolide de Chouiter, Rahmani s’interpose
Alors qu’on s’attendait à une réaction des poulains de Abdelkader Amrani, c’est le contraire qui s’est produit. Puisque à la 13’, sur un travail individuel de Chouiter l’ex-joueur de l’US Béni Douala, ce dernier d’un tir puissant des 20 m, a obligé le gardien Chemseddine Rahmani à boxer le cuir, pour éviter au CSC d’encaisser un second but.

Rebbih rate l’égalisation
Les partenaires de Rahmani ont essayé de reprendre le match en main et multiplient les actions, mais les Nahdistes étaient bien en place en annihilant toutes leurs tentatives. Surtout sur cette action de la 29’, suite à ce corner botté par Belkheir, Rebbih, bien placé au deuxième poteau, met la tête, mais un défenseur du NAHD repousse le ballon sur la ligne. Dans le dernier quart d’heure de ce premier half, les coéquipiers de Bencherifa ont multiplié leurs assauts, mais sans qu’ils parviennent à remettre les pendules à l’heure. C’est sur ce résultat d’un but à zéro en faveur du NAHD que s’achève la première mi-temps.

Tir de Belkheir, Merbah à la parade
Au retour des vestiaires, les poulains de Abdelkader Amrani reviennent avec de meilleures intentions, dans le but de remettre les pendules à l’heure. On jouait la 55’, sur un tir puissant de Belkheir Abdenour dans la surface de vérité, mais le gardien Gaya Merbah est à la parade. Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Rebbih de rater un but tout fait (63’), au grand dam des Sanafir qui continuaient à encourager leurs favoris.

Merbah prive Zerara de l’égalisation
Continuant dans leur pressing, les Constantinois se procurent d’autres occasions de but. Cette fois par Toufik Zerara qui se retrouve seul face au gardien Gaya Merbah à la 68’, et qui tire, mais le cuir est dévié en corner. Sur l’action suivante, Abid de la tête voit le ballon passer légèrement à côté du cadre. Le même Abid revient à la charge de la tête, mais sans succès.

Belkheir égalise sur penalty
Ce ne sera que partie remise, puisque la bande à Abdelkader Amrani ne lâche pas prise et parvient à égaliser à la 78’ sur penalty. Abid centre dans la surface, Khiat touche le ballon de la main. Belkheir exécute la sentence et remet les pendules à l’heure à la 78’.

Zerara double la mise et offre la qualif’ au CSC
Encouragés par leurs milliers de supporters entassés dans les gradins du stade Chahid Hamlaoui, les coéquipiers de Sylla persistent et jettent toutes leurs forces dans la bataille, pour ajouter ce deuxième but, celui de la qualification. Leurs efforts ont été récompensés par ce but signé toujours sur penalty suite à une main de Laribi après une action de Abid à la 86’. Zerara se charge d’exécuter la sentence et double la mise au grand bonheur des Sanafir. Le reste de la partie n’a rien changé au score qui reste en faveur du CSC, avec à clé cette qualification aux 16es de finales.
 

Lahlou : «Ce n’est pas facile de tenir tête au CSC»
«Je suis vraiment satisfait du rendement de notre équipe. Nous avons un groupe jeune qui manque un peu d’expérience et de maturité. Malgré cela, nous avons réussi à tenir tête au leader du championnat. Nous étions très proches de la qualification, malheureusement, elle s’est jouée sur de petits détails. Je ne veux pas commenter les décisions de l’arbitre, je préfère le laisser à sa conscience. Nous avons un match très important, la semaine prochaine, à domicile, face à cette même équipe du CSC. La partie s’annonce palpitante. Il faudra donc bien la préparer. Notre objectif est de lutter pour les premières places. Nous avons les moyens de finir le championnat en haut de tableau. Pour cela, il ne faut pas perdre de points à domicile.»

Amrani : «C’était difficile, mais c’est ça le charme de la coupe»
Pour sa part, le driver du CSC s’est contenté de déclarer : «Comme il fallait s’y attendre, le match était difficile à gérer. On a été cueillis à froid. Le but que nous avons concédé a donné plus de confiance aux joueurs de l’équipe adverse. Dieu merci, nous sommes restés concentrés. Mes joueurs ont cru dur comme fer. Les consignes que nous avons données à la pause ont apporté leurs fruits. Certes, c’était difficile, mais c’est ça le charme de la Coupe d’Algérie. Maintenant, que nous avons composté notre billet pour les huitièmes de finale, il faudra se concentrer sur le championnat. Nous sommes l’équipe à battre, la suite du parcours s’annonce très compliquée.»

«Le recrutement ? Je n’ai aucune information à vous donner»
Interrogé sur le mercato du CSC qui tarde à s’agiter, le premier responsable de la barre technique a été très clair dans sa réponse : «Sincèrement, je n’ai aucune information à vous donner. Pour le moment, il n’y a rien de nouveau. C’est le manager général qui s’occupe de ce sujet. Certes, j’ai donné une liste qui contient quelques noms, c’est à Arama de négocier avec ces éléments. Lorsqu’il aura du nouveau, vous serez informé.»
 

Dziri : «On n’a pas à rougir de cette élimination»

Accosté à sa sortie du vestiaire, le coach du Nasria a accepté de nous livrer ses impressions : «Je suis vraiment déçu, on a bien abordé le match, le but qu’on a inscrit en début de première mi-temps nous a permis de gagner plus de confiance. Malheureusement, les choses ont mal tourné en seconde période. Ce n’est pas pour trouver des excuses, mais mes joueurs ont assuré que le premier pénalty était un peu sévère. Je pense qu’on n’a pas à rougir de cette élimination. On a réussi à tenir tête face à l’une des meilleures équipes du championnat. Je pense qu’il faut vite oublier ce match et penser aux prochains rendez-vous. Une semaine nous sépare de la reprise du championnat. Il faudra profiter des jours qui nous séparent de la première journée de la phase retour pour corriger nos lacunes.»
 

 

Publié dans : Sylla Brahimi Zerara Gasmi. Harrag Zalani Kebaili

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le match des Verts ce dimanche face à la Togo ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 7271 21/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir