Afrique

CSC 2 - EST 3 : Dur, dur sera le match retour à Radès !

Lavagne : «on ira à Radès pour arracher la qualif’»

Auteur : A. M. dimanche 07 avril 2019 12:32

Stade : Hamlaoui (Constantine)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Grisha, Ahmad Ali, Bediar
Buts : Djabout (49’), Yattou (71’) (CSC) ; Belaili (6’ sp), Coulibaly (47’), Yacoubi (74’) (EST)
Avertissement : Yattou (39’) (CSC)


CSC : Rahmani (Osmani 77’), Benayada, Salhi, Chahrour, Zalani, Bencherifa, Haddad, Yattou, Djabout, Bahamboula (Abid 62’), Belkheir (Belmokhtar 72’)
Entraîneur : Lavagne


EST : Ben Cherifia, Mesikni, Ben Mohamed, Dhaouadi, Yacoubi, Coulibaly, Kom, Chalali, Badri (Beguir 90+2’), Khenissi (Jouini 77’), Belaili (Hamdou Elhouni 59’)
Entraîneur : Chaâbani

 

La manche aller jouée, hier soir, au stade Chahid-Hamlaoui entre le CSC et l’ES Tunis, dans le cadre des quarts de finale de la Ligue des champions d’Afrique, a été à l’avantage du tenant du titre qui s’offre une victoire précieuse sur le score de 3 à 2. Une défaite qui complique la tâche aux poulains de Lavagne avant le match retour, qui aura lieu le 13 avril prochain à Radès, à Tunis. La mission des Sanafir s’annonce d’ores et déjà difficile au retour.
Belaili ouvre la marque sur penalty
Le début de la rencontre était à l’avantage des visiteurs qui n’ont pas tardé à trouver le chemin des filets. A la 4’, Khenissi s’en va seul mais il est fauché dans la surface de vérité par Benayada. L’arbitre égyptien Grisha désigne le point de penalty. Youcef Belaili exécute la sentence avec succès, donnant l’avantage aux Tunisiens. Pour le reste de la première mi-temps, aucun changement au score ne surviendra, malgré les tentatives de Djabout, Bahamboula  et Yattou du côté du CSC, Belaili, Kom et Khenissi du côté de l’ES Tunis.
Coulibaly double la mise
Après la pause citron, alors que les milliers de Sanafir s’attendaient à une réaction de leurs favoris, c’est le contraire qui s’est produit. Le même scénario du premier half, puisque Coulibaly parvient à doubler la mise à la 47’, en surprenant le gardien Rahmani. Mais ce n’est pas fini, car les Constantinois vont réagir vite.
Djabout réduit la marque
Touchés dans leur amour-propre et poussés par les milliers de Sanafir, les coéquipiers de Bencherifa parviennent à réduire la marque. Sur une touche de Benayada, la balle atterrit chez Belkheir qui remet à Djabou. Bien placé dans les 6 yards, d’un tir puissant, il ne laisse aucune chance au gardien Ben Cherifia qui n’a fait que constater les dégâts, à la 49’. Le match est relancé de fort belle manière.
Yattou remet les pendules à l’heure
Les poulains de Lavagne accélèrent et mettent le turbo, dans le  but d’égaliser. Leurs efforts ont été récompensés par un deuxième but à la 71’. Sur un corner bien botté par Benayada, Nassim Yattou surgit au milieu des défenseurs tunisiens et, d’une tête décroisée, remet les pendules à l’heure.
Yacoubi met le CSC KO !
Alors que les Sanafir commençaient à croire en leurs favoris de rajouter ce but de la victoire, encore une fois, les visiteurs parviennent contre toute attente à tripler la mise, à la 74’, d’une jolie tête, ne laissant aucune chance au gardien Rahmani qui quitte d’ailleurs le terrain, après avoir contracté une blessure. Malgré les entrées de Abid et Belmokhtar et les occasions procurées en fin de match, le résultat ne va pas changer. C’est sur ce succès de l’ES Tunis sur le score de 3 à 2, que l’arbitre égyptien Grisha met fin aux débats.
 

Lavagne : «on ira à Radès pour arracher la qualif’»

«C’est rageant de perdre de cette façon, car à 2 à 2, tout était devenu possible. Après notre égalisation, on aurait pu prendre l’avantage. Mais je dirais que l’expérience des joueurs de l’ES Tunis a fait la différence. Pour ce qui est de nos chances pour la qualification, tout est possible et on ne doit pas perdre confiance. Le PSG a gagné à Londres mais Manchester a renversé la vapeur à Paris et s’est qualifié. C’est le cas pour Ajax Amsterdam qui est allé chercher la qualification à Madrid face au Real Madrid. On n’est pas l’Ajax ou Manchester United, mais en football, tout est possible, même si on sait que notre mission sera difficile. J’espère récupérer les joueurs blessés et on ira à Radès pour gagner et se qualifier au dernier carré.»

 

Chaâbani : «On n’est pas encore qualifiés, on doit confirmer au match retour»

«C’était un match palpitant et plaisant entre deux bonnes équipes. On a su comment marquer au bon moment de chaque mi-temps, mais les joueurs du CSC étaient volontaires et ont réussi à revenir dans le match et à égaliser. On a profité des erreurs des défenseurs du CSC pour marquer et rajouter ce troisième but et on aura même pu marquer plus de trois buts. On a, certes, franchi un grand pas pour la qualification, mais on n’est pas encore qualifiés. On doit confirmer au match retour chez nous, car le CSC n’a rien à perdre et jouera toutes ses cartes pour renverser la situation.»

 

Publié dans : Salhi Benayada Coulibaly. Chahrour Dhaouadi Yacoubi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Le projet d'un amical en Algérie entre les Verts et l'équipe de France, êtes-vous pour ou contre ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4585 20/10/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir