Equipe d'Algérie

Belmadi-Cissé, un destin parallèle pour un objectif commun

Saâdi : «Voici pourquoi Belmadi a réussi tactiquement»

Auteur : Abdelatif A. vendredi 19 juillet 2019 12:20

Nés à un jour d’intervalle, le 25 mars 1976 pour Djamel Belmadi et le 24 mars 1976 pour Aliou Cissé, les deux sélectionneurs ont connu un parcours similaire durant leur carrière, que ce soit celle de joueur ou d’entraîneur. En plus de leurs dates de naissance, il faut dire qu’il y a pas mal de points en commun entre les deux techniciens. Djamel Belmadi et Aliou Cissé ont tous les deux porté les couleurs de leurs sélections respectives comme joueurs. Aujourd’hui, ils ont la chance de se retrouver sur le banc comme sectionneurs et ils ont surtout la chance de brandir cette Coupe d’Afrique des nations. Sur ce point, Belmadi et Cissé estiment que c’est une grande fierté pour eux de driver la sélection et d’atteindre la finale de la CAN. De l’avis de l’ensemble des observateurs, l’autre point commun entre les deux sélections est d’avoir su porter le groupe au plus haut. Se retrouver aujourd’hui en finale de la CAN n’est certainement pas le fruit du hasard. Leur force se trouve dans le discours qu’ils utilisent avec les joueurs. Chacun a su apporter sa touche, même si c’est Belmadi qui reste le plus surprenant dans la gestion du groupe, vu qu’il est sélectionneur depuis 10 mois seulement au moment où Cissé se dirige vers sa 5e année à la tête des Lions de la Téranga.
Champigny-sur-Marne, la ville qui les a vus grandir
Le point commun frappant est que Belmadi et Cissé ont tous les deux grandi dans la même ville, Champigny-Sur-Marne. Belmadi a grandi depuis sa naissance dans le quartier Le Bois-l’Abbé, au nord de la ville. C’est là aussi qu’il a fait ses débuts en football. Quant à Cissé, il a quitté le Sénégal très jeune vers l’âge de 9 ans pour venir s’installer à Champigny-Sur-Marne, plus précisément dans la rue Musselburgh. Même s’ils ont grandi dans la même ville, Belmadi et Cissé ne se sont jamais croisés. C’est à l’âge de 12 ans que Belmadi quitte son village pour rejoindre l’AS Sucy-en-Brie alors qu’Aliou Cissé a rejoint Viry-Châtillon puis Joinville à 12 ans également. Et c’est à partir de là que les deux sélectionneurs ont joué dans les grands clubs, le PSG, l’OM et Manchester City pour Belmadi et le PSG également et LOSC Lille pour Cissé.
L’amour du pays
Malgré leur jeune âge, Belmadi et Cissé ont rapidement affiché leur intention de jouer pour leurs pays. Belmadi a rapidement opté pour l’Algérie au moment où Cissé a toujours déclaré que son cœur battait pour le Sénégal. Ce choix du cœur a été un choix identitaire pour l’ensemble des émigrés de Champigny-Sur-Marne. Belmadi et Cissé sont considérés comme un modèle de réussite des enfants émigrés dans cette ville. La certitude est que Champigny-Sur-Marne sera la première gagnante ce soir car quel que soit le vainqueur entre l’Algérie et le Sénégal, la ville est déjà fière de ses enfants.
«C’est exceptionnel pour nous deux de nous retrouver en finale de la CAN»
Lors du point de presse d’hier matin, les deux sélectionneurs ne se sont pas empêchés de parler de leur enfance mais surtout de ce destin qui les a réunis en finale de la CAN.
 «C’est vraiment exceptionnel pour nous deux de nous retrouver en finale de la CAN. Nous, issus de la même ville Champigny-Sur-Marne. Je pense que c’est sans doute la première fois que ça arrive que deux entraîneurs issus de la même ville d’origine se croisent à ce stade de la compétition. En tous les cas, on souhaite à l’un et l’autre le meilleur.»

---------------------------------

- Djamel Belmadi
Personnalité : Dès son jeune âge, Djamel Belmadi avait ce caractère discipliné. Ses anciens camarades de classe le qualifient comme un bon élève, calme et discipliné. C’est principalement ses parents qui avaient cette rigueur. Un caractère que Djamel a su garder lors de sa carrière comme joueur. Avec de l’âge et l’expérience, il devient alors cet entraîneur qui inculque cette discipline et la rigueur dans le jeu à ses joueurs. Tout comme ça a été le cas là où il a travaillé, Belmadi a su transmettre cette grinta à ses joueurs. C’est d’ailleurs la chose qui a manqué à notre sélection depuis le dernier Mondial de 2014, soit depuis le départ de Halilhodzic. De l’avis de l’ensemble des observateurs, l’une des forces de Belmadi est incontestablement son discours avec ses joueurs.

Parcours : Le parcours de Djamel Belmadi est riche en perspectives, que ce soit comme joueur ou entraîneur. Après avoir joué pour le PSG, le FC Martigues, l’OM et l’AS Cannes, Belmadi a tenté une petite expérience au Celta Vigo avant de revenir à l’OM puis Manchester City. Il a ensuite joué au Qatar, avant de faire un passage de 2 ans à Southampton puis Valenciennes où il a terminé sa carrière. Par la suite c’est au Qatar que Belmadi a débuté sa carrière d’entraîneur, avant de prendre en main la sélection où il a été champion d’Asie. Arrivé par la suite au mois d’août dernier à la tête de la sélection algérienne, Belmadi a su bâtir un groupe en très peu de temps, chose que son prédécesseur n’a pas pu faire.


Le parcours de Djamel Belmadi est riche en perspectives, que ce soit comme joueur ou entraîneur. Après avoir joué pour le PSG, le FC Martigues, l’OM et l’AS Cannes, Belmadi a tenté une petite expérience au Celta Vigo avant de revenir à l’OM puis Manchester City. Il a ensuite joué au Qatar, avant de faire un passage de 2 ans à Southampton puis Valenciennes où il a terminé sa carrière. Par la suite c’est au Qatar que Belmadi a débuté sa carrière d’entraîneur, avant de prendre en main la sélection où il a été champion d’Asie. Arrivé par la suite au mois d’août dernier à la tête de la sélection algérienne, Belmadi a su bâtir un groupe en très peu de temps, chose que son prédécesseur n’a pas pu faire.

Philosophie : Depuis l’entame de la CAN, le sélectionneur Djamel Belmadi nous a habitués à une philosophie dans le jeu bien propre à lui. En tant qu’ancien milieu de terrain, Djamel Belmadi a souvent opté pour des dispositifs purement offensifs. Il faut dire aussi que la qualité des joueurs algériens en attaque a facilité la tâche au coach. Si on prend compte les derniers résultats enregistrés depuis l’entame de la CAN, il s’avère que le coach a utilisé souvent des dispositifs différents en fonction des adversaires. Une philosophie qui a bien fonctionné jusque-ici puisque l’Algérie a marqué 12 buts et encaissé 2 dont 1 sur penalty, ce qui lui a valu la meilleure attaque et la meilleure défense de la compétition jusque-là. C’est dire que Belmadi ne changera absolument rien à sa stratégie de jeu. Il est fort probable qu’on assiste ce soir à une équipe qui attaque dès les premières minutes de jeu dans l’espoir de trouver la faille en première période comme ça a souvent été le cas.

---------------------

Aliou Cissé
Personnalité : Arrivé à l’âge de 9 ans en France, Aliou Cissé a eu quelques difficultés avec ses débuts à l’école. Il lui a fallu plus de temps pour s’adapter aux études. Mais cela n’a diminué en rien à sa détermination. Très discret et calme, Aliou Cissé a pu intégrer rapidement le centre de formation au Red Star Champigny. C’est là où il a pu s’accrocher pour s’imposer dans le milieu du football, c’est ce qui lui donne cette personnalité de gagneur. Souvent, les choses n’ont pas été faciles pour cet enfant de banlieue. Cissé est qualifié par ses proches comme un homme très intelligent qui ne laisse rien au hasard. Il anticipe et accorde de l’importance aux plus petits détails. Il reste aussi un homme très proche de ses joueurs.

Parcours : Comme joueur, Aliou Cissé a porté le maillot de différents clubs français, à l’image de Lille, Sedan, le PSG ou encore Montpellier et Nîmes. Il a aussi joué en Angleterre à Birmingham et Portsmouth. Mais c’est en sélection aussi qu’il a le plus brillé lors de la Coupe d’Afrique disputée comme capitaine en 2002. Un bon souvenir mais quelque peu entaché par ce penalty raté en finale face au Cameroun. Aliou Cissé a fait savoir qu’il attend cette Coupe d’Afrique depuis plus de 20 ans et qu’il souhaite la gagner comme sélectionneur. Pour rappel, Cissé a intégré directement les sélections jeunes du Sénégal depuis 2012, avant de finir à la tête des Lions de la Téranga depuis 2015.  

Philosophie : Aux yeux des observateurs, Cissé a souvent opté pour la même stratégie, le 4-2-3-1 ou le 4-1-4-1. Sauf que le jeu de la sélection du Sénégal est souvent le même, à savoir défendre en bloc puis monter en puissance grâce aux latéraux, à commencer par Mané. Pour certains, si Cissé n’a pas eu l’occasion d’utiliser plusieurs variantes dans le jeu, c’est parce que son équipe a développé ce style depuis un moment déjà. C’est pour cette raison que les observateurs estiment que la sélection du Sénégal n’a plus rien à cacher. Suivant la physiologie du sélectionneur sénégalais, on ne risque pas de voir une équipe du Sénégal menaçante dès les premières minutes de jeu. Les camarades de Mané devraient opter pour la prudence dès l’entame de ce match, tout en essayant de procéder par les contres.

--------------------------------

Saâdi : «Voici pourquoi Belmadi a réussi tactiquement»
L’ancien entraîneur champion d’Afrique avec l’Algérie en 1990, Noureddine Saâdi, nous a livré son analyse sur le jeu de la sélection nationale ainsi que celle du Sénégal. Il nous a fait savoir qu’il partage la même vision que Belmadi dans la manière avec laquelle il a géré son équipe. «Comme je l’ai déjà dit, Belmadi a su adapter plusieurs systèmes de jeu en fonction des adversaires, chose que Cissé n’a pas encore fait dans son équipe. Nous avons aussi la capacité de faire monter le ballon sous différentes formes. Je sais que les joueurs vont rapidement s’adapter au choix du coach lors de cette finale car Belmadi a pu mettre en place plusieurs variantes dans le jeu. Belmadi a réussi sur ce point car il se base principalement sur la capacité de chaque joueur, avant de mettre en place sa stratégie de jeu. Par ailleurs, je ne pense pas que Cissé va changer de stratégie, lui qui nous a habitués pratiquement à un seul style de jeu. En tous les cas, je dis que vu ce que Belmadi nous a démontré depuis le début de la CAN, je reste très optimiste pour que l’Algérie décroche sa seconde étoile.»
 

 

 

  

Publié dans : algerie sénégal Saâdi djamel belmadi Aliou Cissé

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Mahrez mérite-t-il de remporter le Ballon d'Or africain après son parcours lors de la CAN ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4531 18/08/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir