Ligue 1 & 2

USMA : Nadji : «Je suis en fin de contrat, Hammar ne peut pas me bloquer et ce qu’il fait, c’est juste pour calmer les supporters»

«La concurrence ne m’effraie pas»

Auteur : Adel Cheraki lundi 16 juin 2014 21:13

Après maintes tentatives, ce n’est qu’hier que nous avons pu joindre Rachid Nadji au bout du fil. L’ex-attaquant de l’ES Sétif revient dans cet entretien qu’il nous a accordé sur tout ce que Hassan Hamar a dit à son sujet depuis qu’il a opté pour les Rouge et Noir avant de nous parler des raisons qui l’ont motivé à rejoindre le club champion en titre de l’exercice 2013/2014 et de ses ambitions. Ecoutons-le.
Tout d’abord, dites-nous comment vous passez vos vacances ?
Je suis chez moi. J’essaye de profiter de chaque instant que je passe auprès des miens pour me ressourcer surtout après tout ce que j’ai enduré la saison passée. Une saison qui a été chargée et longue. Maintenant que j’ai eu cette occasion de me reposer, je fais de mon mieux pour savourer chaque moment en attendant de reprendre le chemin des entraînements avant la fin du mois.
Vous allez défendre les couleurs de l’USMA la saison prochaine, qu’avez-vous à nous dire à ce sujet ?
Pour commencer, je dirais que je suis fier et heureux d’avoir rejoint un aussi grand club. Il y a une première approche et dès que j’ai confirmé qu’il y avait bel et bien un réel intérêt de la part des responsables de cette équipe pour m’enrôler, je n’ai pas hésité à dire oui en signant un contrat d’une durée de deux ans dans la foulée. J’ai vécu de bons moments à Sétif. Je tiens à remercier les supporters de ce club pour tout ce qu’ils ont fait pour moi. A présent, j’ai envie de relever de nouveaux défis et je vais faire de mon mieux pour atteindre mes objectifs.
Avant de parler de vos objectifs, dites-nous les raisons qui ont fait que vous acceptez de rejoindre les Rouge et Noir…
La présence du coach Velud m’a beaucoup motivé pour faire un tel choix. Il m’a eu sous sa coupe lorsqu’il était en poste à l’ESS, donc il connaît très bien mon niveau et mes capacités. Il a tenu à m’avoir dans son effectif et c’est ce qui m’a flatté. C’est avec un grand plaisir que je le retrouve, et j’espère que je serai à la hauteur de la confiance placée en moi. Ensuite, il y a eu d’autres raisons. J’habite à Boumerdès et je voulais à tout prix me rapprocher de chez moi. J’ai perdu mon père il y a onze mois. Je suis l’aîné de ma famille et je dois rester près des miens afin de m’assurer qu’ils ne manquent de rien. Cela a pesé dans mon choix. L’USMA, c’est aussi un grand club, et chaque joueur ambitieux rêve de porter le maillot de cette formation. Cette équipe a remporté quatre trophées en deux ans, j’aimerais bien participer aux prochaines consécrations et ajouter d’autres titres à mon palmarès.
Qu’avez-vous à nous dire à propos de la concurrence à laquelle vous serez soumis à l’USMA ?
Elle ne pourra que nous être bénéfique, que ce soit pour moi ou les autres attaquants et même le club, puisque les membres du staff technique pourront compter sur celui qui sera le plus en forme, le plus performant. En tout cas moi, ça ne m’effraie pas. Je suis prêt à me battre pour me faire une place, ensuite il y aura un entraîneur et c’est à lui que le dernier mot revient. L’USMA jouera la saison prochaine sur les trois fronts, il faut donc s’attendre à ce que tous les joueurs aient leur chance. A moi de saisir la mienne lorsqu’elle se présentera.
Quelles sont vos ambitions ?
Je veux réussir une grande saison bien sûr, mais aussi intégrer les rangs de la sélection. Je suis sûr que l’USMA peut m’ouvrir les portes de l’Equipe nationale. Je suis jeune et je ferai de mon mieux pour taper dans l’œil du sélectionneur, ce qui ne pourra se produire qu’en enchaînant les belles performances.
Hassan Hammar, le président de l’ESS, n’a pas hésité à dire que vous êtes toujours sous contrat et que vous n’allez pas pouvoir jouer à l’USMA. Que lui répondez-vous ?
Pour être franc, j’essaye de ne pas donner d’importance à ce qui se dit. Je ne m’informe sur cette affaire que sur les journaux. Moi, je sais que je suis libre et Hammar peut dire ce qu’il veut. Je dispose des documents nécessaires pour prouver que je suis en fin de contrat. Il n’en est pas à sa première, il l’a déjà fait par le passé que ce soit avec Aoudia, Belkaïd et même Lakhdari. S’il réagit ainsi, c’est juste pour calmer les supporters. En ce qui me concerne, je le laisse parler. J’ai la conscience tranquille. Je sais que je jouerai à l’USMA et nulle part ailleurs.
 

 

Publié dans : aoudia hammar nadji Belkaï

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3910 19/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir