Ligue 1 & 2

ESS : Madoui part, Zorgane lui succède

Zorgane : «Prêt à relever le défi»

Auteur : S.B, Khalil L. dimanche 17 décembre 2017 22:04

C’est officiel, le technicien sétifien Kheireddine Madoui n’est plus l’entraineur du club depuis samedi soir. Une soirée durant laquelle il a été décidé de laisser le coach partir, et qui sera remplacé par son adjoint, Malik Zorgane. Il faut savoir que malgré les insistances du boss ententiste Hammar qui avait annoncé en marge du match face à l’USMBA que son ami allait rester tout en affirmant qu’il allait être présent lors du stage hivernal, prévu en Espagne, finalement c’est le contraire qui s’est produit.
Madoui accompagne l’équipe à Oran, mais sans trop de conviction
Par ailleurs, et comme annoncé dans l’édition précédente, le technicien de l’Entente avait bel et bien accompagné son équipe à Oran, précisément à l’hôtel El Mouahidine après la défaite face à Bel Abbès, où résidait la composante en prévision de son départ en Espagne prévu aussi hier. Une présence qui a faussé la route à tout le monde croyant que ce dernier allait réellement rester comme l’avait annoncé le premier responsable, mais Madoui hésitait encore au point de perdre sa conviction de poursuivre son aventure, suite à quelques coups de fils avant de prendre définitivement sa décision de quitter le club.
Les contacts de l’Etoile l’ont poussé à prendre une décision définitive
Selon les informations qui sont à notre niveau, on a appris que Madoui aurait renoué le contact avec les responsables de l’Etoile du Sahel pour confirmer leurs intentions, après la rencontre de championnat lui qui avait demandé un temps de réflexion aux Tunisiens avant de décider une fois pour toutes. Les responsables tunisiens auraient affirmé à ce dernier que leur souhait serait toujours en cours et auraient demandé à Madoui de les rejoindre hier pour finaliser les pourparlers.
Il a avisé Hammar par téléphone
Une fois rassuré par les dirigeants tunisiens, l’entraineur Madoui a fini par prendre son téléphone pour aviser son président de sa décision au moment où il était à l’hôtel El Mouahidine. Madoui, nous dit-on, se serait montré clair avec Hammar, lui affirmant au passage que sa décision était irrévocable de quitter l’Entente, ce qui a été difficilement digéré par le boss.
Il a fait ses adieux aux différents staffs et aux joueurs
Une fois avoir entériné sa décision de quitter le navire ententiste avec son président, le coach Madoui a profité de la présence de quelques joueurs dans l’hôtel El Mouahidine pour leur annoncer la nouvelle, ainsi que les membres des différents staffs qui ont travaillé avec lui, pour ensuite demander des excuses à tout ce beau monde, avant de quitter les lieux. Outre son annonce de quitter le club, et comme la survie d’un entraineur à la tête de la barre technique est liée aux résultats, il se trouve que la dernière défaite face à l’USMBA a précipité le départ de ce dernier, c’est du moins ce qui aurait été dit entre Madoui et Hammar. Autrement dit, Madoui avait senti qu’il était temps de partir, pour assurer du sang neuf dans l’équipe qui avait besoin de changements plus qu’autre chose.
Zorgane a tout fait pour le dissuader
Et comme Madoui est derrière la venue de Malik Zorgane à la barre technique de l’ESS, il se trouve que l’ex-numéro 8 de l’Entente n’est pas resté les bras croisés, puisque ce dernier a tenté à son tour de pousser les membres du staff techniques, médical et autres, ainsi que les joueurs de dissuader Madoui de partir. Une tentative très amicale qui n’a finalement pas porté ses fruits, puisque Madoui avait bel et bien pris sa décision de rallier la Tunisie.
Il était attendu à Tunis pour conclure
Une fois supplié de rester, le coach Madoui s’est dirigé vers sa chambre où il a passé sa nuit, pour se réveiller très tôt et prendre le vol d’Oran vers Alger, prévu à 6h 30 du matin en direction de l’aéroport Houari-Boumediène. Une fois à Alger, et après quelques heures d’attente, l’ex-libéro de charme de l’ESS et du CRB était attendu à Tunis par les dirigeants de l’Etoile pour entériner les pourparlers avec le club tunisien, où il était prévu d’assister au match entre l’ESS (Tunisie) et le Club Africain. 
Le président nomme  Zorgane à sa place 
Une fois que le président Hassan Hammar convaincu du départ de son entraineur Madoui vers la Tunisie, ce dernier n’a pas trop perdu de temps en désignant Malik Zorgane pour lui succéder à la tête de la barre technique du club avant-hier soir. Les deux hommes se sont entendus sur toutes les modalités.
 « Madoui a insisté à partir, Zorgane va le remplacer »
Pour en savoir plus sur ce qui s’est passé, le président Hammar dira : « Je me suis entendu avec Madoui pour qu’il continue après la rencontre face à l’USMBA, mais il était convaincu de partir, et nos tentatives de le persuader étaient vaines. Il nous a fait savoir qu’il ne pouvait plus ramener le plus, d’où notre décision de désigner Malik Zorgane à sa place, et avec qui j’ai tout conclu. » Toutefois, il est utile de noter que les tenants et les aboutissants du départ de Madoui n’ont pas été révélés, puisque comme tout le monde le sait, ce dernier avait signé un bail allant jusqu’en 2020 avec la formation des Hauts-Plateaux.

------------------------------

Zorgane : «Prêt à relever le défi»
L’entraîneur sétifien Malik Zorgane s’est confié au Buteur pour évoquer l’actualité de son team, notamment sa nouvelle mission à la tête de la barre technique de l’équipe. Le technicien en question s’est dit prêt à relever le défi et à mener l’équipe à retrouver son meilleur niveau. Zorgane a toutefois reconnu que la mission ne sera guère facile, appelant au passage tout la famille de l’ESS à s’unir pour le bien de l’équipe.
«On est des enfants du club et on doit répondre présent dans les moments difficiles»
Malik Zorgane a expliqué qu’il reste un des enfants du club et qu’il n’est pas normal de laisser tomber l’équipe dans ces moments difficiles : «Comme tout le monde le sait, l’Entente de Sétif traverse des moments difficiles. Et comme je suis l’un de ses enfants, j’ai accepté cette mission de diriger l’équipe. Il faut savoir que ce n’est pas de mes habitudes de tourner le dos à l’Entente.»
«J’ai discuté avec Hammar et on va se rencontrer prochainement pour finaliser»
Aussitôt après le départ officiel de Madoui de l’ESS, Zorgane a eu une discussion avec le président Hammar. Une discussion qui a fini par convaincre Zorgane de prendre en main la barre technique de l’équipe. En attendant une rencontre entre les deux hommes pour officialiser cet accord, il nous a déclaré : «J’ai discuté avec Hammar et on va se rencontrer prochainement pour finaliser.»
«Oui, je suis capable d’entraîner l’ESS»
Malik Zorgane s’est montré très confiant quant à sa capacité de réussir dans ses nouvelles fonctions d’entraîneur en chef de l’équipe: «Oui, je suis capable d’entraîner l’ESS. Il est clair que la mission ne sera pas facile au vu de la situation actuelle de l’équipe, mais je ne vais ménager aucun effort pour réussir ma mission et permettre au groupe de retrouver le chemin des victoires.» Zorgane a également rappelé qu’il avait réussi la période de transition de la saison dernière, avant l’arrivée de Madoui. Il a ajouté que cela le motive à accepter le challenge d’entraîner l’Entente de Sétif.
«J’ai tout tenté pour convaincre Madoui de rester»
Dans un autre registre, Zorgane a reconnu que le départ de Madoui sera une perte pour l’équipe. Il nous a également confié avoir tout tenté pour le convaincre de revenir sur sa décision de quitter l’équipe : «J’ai discuté avec Madoui, et je peux vous assurer que j’ai tout tenté pour le convaincre de rester. Mais on doit accepter sa décision et on lui souhaite bonne chance dans sa nouvelle fonction. Il ne faut pas oublier qu’il change l’ESS par une autre ESS (NDLR : il l’a dit en plaisantant).»
«Voici le problème de l’Entente»
Pour l’entraîneur de l’ESS, le problème de l’Entente réside dans l’esprit du groupe. Zorgane estime que ce détail a influé négativement sur le rendement de l’équipe et explique en grande partie les récents mauvais résultats de l’équipe en championnat. Il a également expliqué qu’il va axer son travail sur ce point lors du stage qui aura lieu en Espagne. Il a affirmé qu’il va tenter de remobiliser le groupe en prévision de la seconde moitié de la saison.
«Certains étaient des stars dans leurs anciennes équipes, ils n’acceptent pas le banc»
Dans le même sens, Zorgane avoue que certains joueurs ont du mal à accepter de s’asseoir sur le banc des remplaçants : «Certains joueurs étaient des stars dans leurs anciennes équipes, ils n’acceptent pas le banc.»
«Certes, la mission est difficile, mais…»
Tout en se montrant optimistes concernant l’avenir de l’équipe, Zorgane a tout de même reconnu que la mission  ne sera pas aisée. Cependant, il a insisté sur l’importance de mettre la main dans la main et d’œuvrer tous ensemble pour le bien du club.
«Le problème, ce n’est pas Acimi et Boudjenane»
Malik Zorgane s’est montré favorable à l’idée de renforcer la barre technique de l’équipe. «Bien sûr que je ne suis pas contre l’idée de renforcer la barre technique de l’équipe, mais par des personnes capables d’apporter un plus au club», fait-il remarquer, avant d’ajouter : «Il n’existe aucun problème avec le préparateur physique Boudjenane et l’entraîneur des gardiens de but, Aicimi. Ces deux personnes font du bon travail.»

--------------------------------

Acimi : «Le départ de Madoui est une vraie perte»
Pour l’entraîneur des gardiens de but, Reda Acimi, le départ de Madoui de la barre technique de l’équipe est une vraie perte pour l’Entente au vu du travail qu’il avait accompli au club. L’ancien gardien de but de l’EN a également fait savoir qu’il faut désormais se mobiliser pour l’intérêt du club lequel doit retrouver toute sa sérénité.
«La situation financière a pesé sur l’équipe»
Pour Acimi, la situation financière a influé sur le parcours de l’équipe : «Il faut reconnaitre que la situation financière a pesé sur l’équipe ainsi que sur la concentration des joueurs lors de plusieurs rencontres.»
 

 

 

Publié dans : madoui hammar Zorgane

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Sans Ronaldo, le Real Madrid peut-il remporter un titre cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4262 12/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir