Equipe d'Algérie

Saâdane : «Mettre une muraille entre les joueurs et leurs fans est une grave erreur»

«Pour moi, la mise à l’écart de Doukha, le numéro 3, m’a surpris»

Auteur : Moumen A. vendredi 30 mai 2014 20:36

Invité de l’émission Football Magazine, diffusée hier sur la radio Chaîne III, l’ex-sélectionneur national, Rabah  Saâdane,  a évoqué les matchs amicaux qui attendent l’EN et le difficile choix à faire concernant les joueurs qui n’iront pas au Mondial. Saâdane  a aussi égratigné Vahid Halilhodzic en lui reprochant notamment cette manière  de trop isoler ses capés de leurs fans. «La première phase est consacrée pour des objectifs différents. Lorsqu’on arrive en fin de saison,  on est plus préoccupés par la régénération physique des joueurs et bien sûr travailler le physique de certains éléments en manque de compétition.»
«Pour moi, la mise à l’écart de Doukha, le numéro 3, m’a surpris»
«Bien sûr qu’il y a une hiérarchie des gardiens. Lorsque vous prenez ceux qui ont plus d’expérience et plus de matches  dans leurs clubs, vous arrivez à dégager une classification claire. Après, j’étais surpris d’apprendre la mise à l’écart de Doukha, pour moi, il était le numéro 3, et Cédric le numéro 4.  Maintenant, il y a peut-être d’autres critères qui sont entrés en jeu. L’entraîneur en chef a certainement consulté les entraîneurs des gardiens avant de prendre sa décision.»
«C’est une décision inattendue, il a dû peut-être se passer quelque chose»
«Je pense qu’il y a quelque chose qui a dû se passer. Il a changé d’avis, après avoir certainement senti peut-être que le groupe allait éclater. C’est pourquoi il a décidé de se passer de Doukha et reporter le choix du joueur de champ pour  l’après Arménie. Mais bon,  Halilhodzic est le seul à pouvoir répondre. C’est une décision qui n’était pas attendue, peut-être qu’il voyait quelque chose arriver, alors il a préféré anticiper, mais bon, je crois qu’il s’est passé quelque chose.»
 «En 2010, personne n’avait le courage d’annoncer à Meghni sa mise à l’écart»  
«Pour Meghni, le choix était aussi difficile pourtant je savais avant même mon départ d’Alger à Crans-Montana, qu’il ne pouvait pas être opérationnel. Je voulais lui accorder une dernière chance. Sachez qu’aucun  membre de la délégation des Verts n’a eu le courage de l’affronter pour lui annoncer la nouvelle  et lui dire : “Tu ne feras pas le Mondial, c’est terminé, tu dois aller t’opérer. C’était dur. Meghni n’était pas n’importe qui, c’était un titulature et une grosse pièce de notre  système, c’est pour ça que j’ai  pleuré.»
«Les joueurs ont besoin de sentir le soutien de leur public»
«Laisser les joueurs loin de leurs fans est une grave erreur. Il fallait les laisser un peu pour prendre contact des familles algériennes et des supporters qui viennent de loin pour voir leurs  favoris, surtout qu’on  est encore loin de la compétition. On a installé un mur qui n’est pas vraiment bon, surtout que la présence des supporteurs n’influe aucunement sur le travail, au contraire, c’est une bonne chose pour les joueurs de savoir qu’ils sont attendus et adulés par leurs fans.»  
«Qu’on le veuille ou pas, l’EN appartient au peuple»
«Je me rappelle après le match du Caire en 2010, les joueurs n’ont pas  cessé de me demander dans  l’avion  si le public allait venir à Oum Dourman, tous les joueurs avaient besoin de ça et ça leur a permis de se surpasser. A Crans Montana, on avait donné des consignes aux joueurs pour saluer les supporters qui sont venus de partout rien que pour eux, et à mon avis, qu’on le veuille ou pas, l’Equipe nationale appartient au peuple.»
«L’Arménie et la Roumanie éclaireront au staff»
«Maintenant,  les deux matches contre l’Arménie et la Roumanie seront de véritables tests pour évaluer  les joueurs. Ça donnera des repères au coach et à son staff sur  les niveaux physique, technique, psychologique et tactique pour aligner le meilleur 11 qui débutera contre la Belgique.»
«On n’a pas une ossature fixe, c’est le problème de notre sélection»
«L’entraîneur  va essayer quelques variantes et tout sera décidé après les matchs amicaux. Il faut dégager l’équipe type au moins une semaine avant le début de la Coupe du Monde. La problématique des éliminatoires, c’était à mon avis ça. On n’avait pas une ossature fixe, c’est le problème de notre Equipe nationale.»
«Il ne faut surtout pas se fier à la défaite de la Corée contre la Tunisie»
«La défaite de la Corée face à la Tunisie ne signifie rien. Les matches amicaux sont différents des rencontres officielles. On est en phase préopératoire. Il y a des équipes qui essayent des variantes et je préfère alors juger le dernier match de la Corée. Je vous cite l’exemple de la défaite concédée contre l’Irland, j’ai fait jouer des remplaçants et on avait perdu mais cela ne m’a pas perturbé.»

Synthèse de Moumen A.

Publié dans : saadane Doukha Vahid Halilhodzic

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3908 17/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir