Ligue 1 & 2

CSC : Bezzaz vide son sac «Je suis l’une des victimes de Halilhodzic»

«Je suis contre le plafonnement des salaires»

Auteur : Abdou H. jeudi 17 avril 2014 20:20

Le spectre des blessures n’a épargné Yacine Bezzaz cette saison. Après un excellent parcours l’exercice précédent avec le Chabab, le capitaine d’équipe traverse une saison difficile cette année, l’envie de jouer existe mais les pieds ne suivent plus l’enfant de Grarem. Ce dernier a accordé une longue interview à notre confrère d’El Haddef. Il a parlé sans langue de bois, allant même aux reproches qu’il a faits au sélectionneur national, Vahid Halilhodzic : «Le rêve de faire partie de la liste des joueurs qui iront au Brésil, je l’avais dans ma tête à certains moments. Je voulais vraiment revenir en sélection. D’ailleurs, c’est la raison qui m’a poussé à opter pour le CSC après ma grave blessure à la CAN 2010 en Angola. Après la dernière Coupe d’Afrique qu’on a bien préparée, j’ai été vraiment épuisé. Ajouté à cela, la blessure contractée en championnat contre le MCA. Cette dernière m’a éloigné des terrains deux mois entiers, en plus de quelques raisons extra-sportives qui ont tué mon rêve du Mondial brésilien. Franchement, je me considère parmi les victimes du sélectionneur Halilhodzic ; il m’a convoqué pour le stage avant la CAN en Afrique de Sud. Lors de ce regroupement, on a sué et forcé sur le rythme de travail, on est rentrés épuisés, ce qui a influé négativement sur certains éléments dont notre star Feghouli. La charge des exercices physiques que Vahid nous a fait subir m’a affecté et rendu la suite très difficile, au point où je ne pouvais plus finir mes matchs avec mon club l’année passée.»
«Je voulais prendre ma retraite au CSC, mais…»
Le capitaine clubiste sera libre en juin prochain. Bezzaz dit vouloir prendre sa retraire footballistique au CSC, mais certaines choses m’ont dissuadé. Yacine nous éclaire : «Mon souhait le plus cher est de terminer ma carrière au CSC, elle reste l’équipe la plus proche de mon cœur, mais j’ai rencontré tellement de choses depuis ma signature, au point où je ne peux pas vous confirmer si je vais terminer ma carrière ici ou pas. C’est vrai que j’arrive en fin de contrat après que l’ancienne direction m’a réduit la durée de mon contrat à une année seulement, alors que j’avais signé au départ pour 3 ans avec l’ancien directeur Makroud, mais ce que j’ai vécu depuis m’a convaincu d’accepter de réduire mon contrat. D’ici la fin de la saison, je me réunirai avec Bentoubal pour y voir plus clair et décider de mon avenir.»
«Je suis contre le plafonnement des salaires»
Yacine Bezzaz a parlé d’un autre sujet aussi important, celui du plafonnement des salaires des joueurs des Ligues 1 et 2 Mobilis, une procédure qui s’appliquera à partir de l’été prochain. Il faut dire que cette idée ne plaît pas trop à Bezzaz qui partage l’avis du défenseur de l’ASO, Samir Zaoui, en pensant que c’est une mauvaise décision : «Je fais partie de ceux qui se sont opposés à cette décision, je pense qu’il faut donner à chaque joueur ce qu’il mérite, il faut le payer selon son rendement et ses performances. C’est la meilleure solution. Il n’y aura plus de stars dans les clubs si tout le monde touche le même salaire. Est-il concevable de payer Ronaldo et Messi de la même manière que leurs coéquipiers ? Ces derniers créent la différence dans les matchs. Ce que nos responsables du foot doivent comprendre aussi, si on applique cette règlement, notre championnat risque de connaître une viré des bons joueurs qui chercheront certainement les salaires qu’ils touchaient avant ailleurs.»
«Mahrez me ressemble et Bentaleb m’a surpris face à la Slovénie»
Sur les derniers renforts de la sélection, à l’image de Nabil Bentaleb, Bezzaz pense que la perle des Spurs de Tontanham est un excellent renfort pour la sélection : «Vahid a bien fait de convoquer Bentaleb, son jeune âge et l’équipe où il évolue sont deux atouts majeurs pour la sélection, il va rendre d’énormes services à l’EN car ce n’est pas donné d’être un titulaire en Premier League anglaise alors qu’on a que 20 ans. Bentaleb est un investissement pour les dix prochaines années.» Quant à Mahrez, Bezzaz nous confie : «Il me rappelle mes années de jeunesse, il a un pied gauche magistral, j’ai suivi certains de ses matchs, il fait une bonne phase retour avec Laiceter City. A mon avis, il mérite d’aller au Brésil surtout que c’est un jeune promu à un bel avenir.

Publié dans : csc Bezzaz

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3916 25/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir