Equipe d'Algérie

A la découverte de Bensebaïni à Lierse

Calme dans son jeu et précis dans la relance.

Auteur : Saïd F. dimanche 01 mars 2015 21:27

Né le 16 avril 1995 à Constantine, où il a grandit avant d’aller faire sa formation du côté de l’académie de Paradou dès l’âge de 11 ans, Ramy Bensebaïni évolue actuellement au sein du club belge de Lierse SK, où il tente sa première véritable expérience professionnelle. Défenseur central de formation, ce jeune joueur qui n’a pas encore soufflé ses 20 ans, commence à faire son trou et surtout à intéresser le sélectionneur national, Christian Gourcuff, qui est allé le superviser la semaine passée du côté de Malines, et qui pourrait donc très bientôt lui faire appel chez les Verts. Fidèle à ses habitudes, Le Buteur, qui ne manque jamais l’occasion de présenter et surtout de faire découvrir à ses lecteurs les talents algériens partout là ou ils évoluent, s’est déplacé donc la semaine dernière au célèbre pays des frites afin d’aller à la rencontre de ce joueur et en savoir un peu plus sur lui et notamment sur ses qualités.
Un défenseur moderne, très appliqué tactiquement
Tout comme Christian Gourcuff, Le Buteur et la caméra d’El Heddaf TV, étaient bien présents dimanche dernier du côté du stade «Argos Achter de Kazerne» de Malines, afin d’assister à ce beau et bouillonnant derby qui mettait aux prises le club local à Lierse SK (deux villes distantes de 15 kilomètres), pour le compte de la 27e journée du championnat belge. De l’intérieur de cette enceinte et dans une ambiance digne d’un derby milanais, on a pu apprécier le très bon match réalisé par Bensebaïni, en dépit de la défaite au bout (2-1) et dont l’Algérien n’est nullement responsable (deux buts sur deux coups de pied arrêtés). La première réflexion qu’on a eue, en voyant Ramy jouer, c’est un défenseur de ce qui se fait actuellement en Europe, à savoir un défenseur central moderne, qui manie bien le ballon et qui mise surtout sur sa technique pour défendre son camp et faire sortir le ballon. Un défenseur qui, on le devine rapidement, a suivi un cursus de formation durant son apprentissage au vu de sa discipline tactique sur le terrain. Un détail qui malheureusement manque cruellement à nos joueurs locaux, qui, bien qu’ils possèdent des qualités, restent souvent très réfractaires sur le plan tactique.
Calme dans son jeu et précis dans la relance
L’avantage lorsqu’on a suivi une formation dès le très jeune âge, c’est qu’on parvient rapidement à intégrer le monde professionnel et y devenir mature. A 19 ans, Bensebaïni peut se targuer d’être déjà un titulaire au sein d’un bon club européen (Lierse SK a remporté 4 championnats et deux coupes de Belgique et participé à 11 reprises à une coupe européenne) et de pouvoir encore progresser. Ses principales qualités, c’est aussi le calme et cette sérénité qu’il dégage dans son jeu. Un défenseur sûr de ses qualités et de ce qu’il veut faire sur le terrain. Il est aussi très propre et précis surtout dans ses relances et ses sorties de balle. Dans ce match face à Malines, il n’en a quasiment perdu aucune. Le joueur n’est pas du tout le genre de défenseur à balancer devant et dégager n’importe comment le ballon lorsqu’il y a danger dans la surface. Sa priorité est de toujours faire en sorte de sortir le ballon sur les ailes.
Gaucher, mais pas «gauche» du droit
Particularité de ce jeune Constantinois, c’est qu’il est gaucher. Cependant, il est loin d’être  «gauche» du pied droit et on l’a vu à plusieurs reprises relancer du droit sans le moindre souci apparent. Un profil qui manque du côté des Verts puisque hormis Liassine Cadamuro, tous les autres défenseurs centraux sont beaucoup plus droitiers.  
Un profil à la Chafaï !
75 kilos pour 1m85, Bensebaïni est de corpulence assez svelte. Sa silhouette et surtout sa manière de jouer nous font rappeler un certain défenseur que les Algériens connaissent assez bien, à savoir le sociétaire de l’USM Alger, Farouk Chafaï. Les deux défenseurs ont pratiquement le même style de jeu et la même technicité. A 25 ans, Chafaï a cependant beaucoup plus d’expérience.
Du talent, mais encore beaucoup de marge de progression
Bien qu’il est difficile de se fixer de manière plus précise sur le niveau de jeu de Bensebaïni au bout d’un seul match seulement, on peut néanmoins souligner ses qualités, qui avec encore plus de travail dans les mois à venir, feront de lui un défenseur encore plus fort et assurément sélectionnable chez les Verts. L’ancien Paciste dispose d’une grosse marge de progression et nul doute que dans un avenir proche, il fera parler de lui au plus haut niveau. A lui de bien travailler et surtout de ne pas griller les étapes de sa formation qui n’a pas encore connu son épilogue.

--------

Bensebaïni a débuté au CSC
Beaucoup de gens ne savent pas qu’avant d’intégrer l’académie de Paradou, Ramy Bensebaïni a commencé au sein du club de son cœur, à savoir le CS Constantine. Le joueur a fait la catégorie « école » avec les Sanafir avant de rejoindre le Paradou à l’âge de 12 ans.
A Lierse, il a retrouvé son coach formateur
Après un début de saison catastrophique, la direction de Lierse a fini par se séparer de son entraineur Slavisa Stojanovic, fin décembre dernier. Dans un premier temps, Herman Helleputte lui avait succédé, mais a dû cependant vite démissionner en raison de quelques soucis de santé. C’est alors qu'Olivier Guillou, alors entraineur des Espoirs, a été nommé coach de l’équipe première, qui a vu au passage plusieurs cadres de l’équipe partir. Olivier Guillou, un entraineur que connaît bien Bensebaïni puisque c’est lui qui l’a formé durant cinq ans à l’académie de Paradou.
Il a débuté sa formation en tant que milieu avant de changer de poste
Il faut savoir qu’au début de sa formation, l’ancien Paciste évoluait au poste de milieu de terrain. Cependant, quelque temps après, Olivier Guillou a préféré le mettre derrière, en tant que défenseur central, profitant notamment de sa grande taille, par rapport à ses camarades de l’époque.

--------

Lierse SK, un club présidé par un Egyptien
Au bord de la faillite, Lierse SK est sauvé en 2007 par un richissime homme d’affaire égyptien, en la personne de Maged Samy qui a racheté le club sous le nom de sa société d’investissement égyptienne, WadiDegla Holding. Il parvient à éponger toutes les dettes et à éviter au club la relégation en fin de saison.

Plusieurs joueurs arabes au sein de l’équipe première
Depuis deux ans maintenant et face à la crise financière, le patron égyptien a choisi de changer de politique et d’opter pour les jeunes issus des centres de formation. Beaucoup de joueurs arabes intègrent le club, à l’image de Bensebaïni. L’équipe première compte cette saison en plus de l’Algérien, quatre Egyptiens, un Tunisien et deux Marocains.

Capdevila y évolue actuellement
C’est vrai que le club de Lierse compte énormément de jeunes cette saison, notamment après le départ de plusieurs cadres de l’équipe, l’hiver dernier, mais un joueur de renommée mondiale y évolue en ce moment, en l’occurrence Joan Capdevila. Ce vieux briscard de 37 ans, champion du Monde 2010 et d’Europe 2008 avec la sélection espagnole termine sa carrière de joueur du côté de la Belgique.

--------

Le joueur n’est que prêté par le PAC !
Arrivé l’été dernier du côté de Lierse SK en provenance de Paradou AC, Ramy Bensebaïni appartient toujours contractuellement au club du quartier chic de Hydra. En effet, son président, Kheireddine Zetchi, ne l’a que prêté au club belge et n’entend pas le céder pour des miettes. Connu pour être un rugueux négociateur, le patron du PAC veut laisser le joueur s’épanouir et faire ses preuves en Europe avant de le vendre au prix fort. Ainsi, le joueur reviendra automatiquement au Paradou à la fin de cette saison, à moins qu’un accord soit conclu entre les deux clubs.

Lierse lui propose un contrat de 3 ans
Au cours de l’échange que nous avons eu avec Bensebaïni au cours de notre virée, ce dernier nous a fait savoir que son avenir n’était pas encore fixé et qu’il ne savait pas encore où il allait évoluer la saison prochaine. Cependant, il nous dira que les dirigeants de Lierse lui ont proposé un contrat de trois ans, mais que pour l’instant, il préférait temporiser vu qu’il appartient toujours au PAC. Le joueur devra donc attendre de discuter avec Zetchi, mais aussi de voir si le club se maintient en 1re division avant de trancher.

Des tests à Arsenal, Porto et Nice
Il y a deux ans de cela, lorsqu’il avait à peine 18 ans, Ramy Bensebaïni avait fait un tour du côté de Londres afin d’effectuer un stage-test au sein du club d’Arsenal. Un stage qui a duré un mois et où le joueur s’entraînait très souvent avec l’équipe première des Gunners. Le joueur ainsi que son entraineur formateur, Olivier Guillou, assurent que les tests avaient été concluants, mais qu’en raison d’un problème lié à un visa de travail, le transfert ne s’est finalement pas effectué. Quelques semaines après, le joueur est parti du côté du FC Porto où il aurait pu signer aussi sauf que le montant di transfert proposé par le club du Dragon était très insuffisant aux yeux de Zetchi. Bensebaïni est ensuite parti à l’OGC Nice, sauf que là, après quelques séances d’entraînements, il s’est blessé et le club niçois a dû surseoir à son recrutement.

Publié dans : gourcuff Chafaï Guillou Bensebaini Lierse SK Paradou Zetchi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous qu’il faut laisser du temps à Lucas Alcaraz à la tête de la barre technique de l’EN ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3879 19/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir