Interview

Van Der Sar : «Il est temps que la nouvelle génération prenne la relève »

Nous n'avons pas été très brillants au cours des trois ou quatre dernières années

Auteur : vendredi 23 mai 2014 17:42

Edwin, en club, quel est le moment qui a le plus marqué votre carrière ?
Logiquement, on est très marqué par le club dans lequel on a commencé sa carrière professionnelle. J'ai vécu des moments fantastiques à l'Ajax. Nous étions une bande de jeunes et je crois pouvoir dire que dans le milieu des années 1990, nous pouvions rivaliser avec les plus grands clubs européens. D'ailleurs, nous avons gagné la Ligue des champions. Cela dit, le moment qui m'a le plus marqué est la finale de la Ligue des champions 2008, à Moscou. Dans la séance de tirs au but, j'arrête le dernier penalty, ce qui veut dire que le match est terminé et que nous sommes champions d'Europe. Dans les trois ou quatre secondes qui suivent ce moment, vous savez que toute l'attention est sur vous. C'est une expérience incroyable.

Vous détenez plusieurs records, dont celui du nombre de sélections avec les Pays-Bas. Le fait de battre des records vous manque-t-il depuis que vous avez raccroché les crampons ?
Évidemment, le football, le jeu, l'ambiance du vestiaire, tout cela me manque. Aujourd'hui, je suis directeur marketing à l'Ajax, donc je travaille toujours dans le monde du football, mais dans un contexte complètement différent. C'est beaucoup plus dur, mais c'est gratifiant. Nous essayons de construire quelque chose à l'Ajax, avec notre fameux centre de formation. Notre objectif est bien sûr que les jeunes arrivent en équipe première et puissent à un moment ou l'autre rivaliser avec les clubs européens mieux armés que nous au niveau financier. C'est une excellente opportunité de continuer d'apprendre sur moi-même et de faire profiter le club de toute l'expérience que j'ai pu accumuler au cours de ma carrière de joueur.

Vous avez gagné la Ligue des champions de l'UEFA en 2008 à l'issue des tirs au but mais dix ans plus tôt, à France 1998, vous aviez été éliminé par le Brésil de la même façon. Est-ce toujours un souvenir douloureux ?
En football, seule la victoire compte. Avec l'équipe nationale, j'ai disputé plusieurs demi-finales et perdu la plupart d'entre elles aux penalties. À mon époque, nous ne réussissions jamais à franchir l'obstacle des demi-finales. En Afrique du Sud, les Pays-Bas ont enfin réussi à atteindre la finale mais là encore, ça ne s'est pas bien terminé. Dans notre histoire, nous avons disputé trois finales de Coupe du Monde, sans en gagner une seule. Ça commence à ressembler à une malédiction. Pour ce qui est de cette demi-finale face au Brésil, ça reste quand même le meilleur souvenir de ma carrière en Coupe du Monde. Je m'en souviens très bien. L'ambiance avant le match était magnifique. Un côté du stade était orange, l'autre jaune et bleu, les couleurs du Brésil. La lumière du ciel bleu a peu à peu cédé la place à celle des projecteurs. Ce match a été à la fois complètement fou et très tendu. Il y a eu la prolongation, puis les penalties. J'avais les nerfs à fleur de peau mais en même temps, je suis fier d'avoir vécu une telle expérience. Aller aussi loin en Coupe du Monde, ça n'arrive pas tous les jours.

Les Pays-Bas ont-ils les moyens de réussir un bon parcours à Brésil 2014 ?
Nous traversons une période délicate, au sens où nous n'avons pas un joueur de classe mondiale à chaque poste. En plus, il y en a trois ou quatre qui commencent à devenir âgés. On sent qu'il est temps que la nouvelle génération prenne la relève et retrouve le plus haut niveau, en club comme en équipe nationale. Nous n'avons pas été très brillants au cours des trois ou quatre dernières années. Non, seulement les trois dernières années car il y a quatre ans, nous étions en finale de la Coupe du Monde !

Vous devez être particulièrement attentif au poste de gardien en sélection. À votre avis, qui devrait être titulaire ?
Jasper Cillessen. Il joue à l'Ajax et a déjà gardé les buts hollandais trois ou quatre fois. Il est jeune et semble promis à un bel avenir. Il possède un excellent jeu au pied, ce dont l'Ajax et les Pays-Bas ont besoin car leur jeu est basé sur la possession. Il a les capacités de garder les buts de l'équipe nationale au Brésil. Évidemment, comme il joue dans mon club, c'est tout le mal que je lui souhaite. Cela dit, n'importe quel gardien hollandais me conviendra, à partir du moment où il ne prend pas de buts !

                                          IN FIFA.COM     

Publié dans : Van Der Sar

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3909 18/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir