Interview

Guy Roux se livre au Buteur : «Tasfaout et Saïb m’ont obligé à étudier le Coran.»

«Gourcuff a réussi sa CAN, le confirmer dans son poste est une décision intelligente» «Saïb était l’un des meilleurs joueurs d’Europe de sa génération !»

Auteur : Moumen Ait Kaci Ali mercredi 25 février 2015 16:18

Avec presque 900 rencontres  coachées entre 1980 et 2007, l’entraîneur emblématique de l’AJ Auxerre détient le record des matchs dirigés en Ligue 1 française. Guy Roux dresse le bilan de l’entraîneur national Christian Gourccuf durant la CAN-2015. Pour  lui, les Verts ont failli par manque d’expérience, devant le futur champion d’Afrique, autrement plus armé à ce niveau-là. Roux nous parle de ses deux prodiges Algériens Moussa Saïb et Abdelhafid Tasfaout qu’il cite dans son dernier livre :
«Il n’y a pas que le foot dans la vie».
Avez-vous suivi les matchs de l’Algérie durant la CAN-2015 ?
A vrai dire, je n’ai pas eu le temps de voir tous les matchs de la CAN, mais je sais quand même que l’Algérie a été sortie des quarts de finale. Chose qui m’a un peu étonné, même si elle a été éliminée par la Côte d’Ivoire, vainqueur de cette édition.
Eliminée en quarts de finale par le futur champion d’Afrique, ne croyez-vous  pas que l’expérience a fait défaut au coach Gourcuff face à Hervé Renard déjà vainqueur de cette compétition avec la Zambie ?
Non, je crois que c’est plutôt cette équipe d’Algérie qui a manqué d’expérience à la CAN. Parce que pour moi, à part deux ou trois éléments, tous les autres n’ont jamais disputés une Coupe d’Afrique. L’équipe d’Algérie a été formidable en Coupe du monde au Brésil. J’avais bien suivi son parcours au Brésil. Après, la Coupe d’Afrique c’est très spécial.
Qu’est-ce qui a fait la différence, selon vous, à ce niveau de la compétition ?
Je crois que la  Côte d’Ivoire avait des joueurs expérimentés et était renforcée par de jeunes talentueux éléments qui évoluent dans les meilleures équipes européennes. Vous savez, lorsqu’on a Yaya Touré, son frère Kolou et Gervinho, on gagne vite en maturité et cela se répercute sur le rendement d’une équipe sur le terrain. Ces joueurs avaient cette rage de n’avoir gagné aucune CAN durant 12 ans  et cela les a motivés et c’était plus logique que ça leur arrive.
En 2013, l’Algérie a été sortie au premier tour, et là elle se fait éliminer en quarts de finale, peut-on dire que Gourcuff a fait mieux que Halilhodzic ?
Pour moi, Gourcuff a fait une très bonne  CAN, c’est un début. S’il continue à la tête de la sélection algérienne, il va faire de très belles choses.
Justement, il a été confirmé  dans son poste par la Fédération algérienne de football...
Cela confirme donc ce que j’avance. Les dirigeants du football algérien ont dû valoriser son travail réalisé notamment lors des éliminatoires et durant cette CAN où peu de gens donnaient cher de la peau de l’Algérie dans ce groupe de la mort. Je pense que c’est une décision intelligente. La FAF a compris que cela ne servait à rien de changer juste pour le faire, cela n’avance à rien, surtout que Gourcuff possède une production très affirmée du football, il lui faut du temps. Là, il a fait un petit  bout de chemin avec des résultats que je considère satisfaisants et sincèrement je crois que la suite sera meilleure.
Coach, on dit qu’il très gentil avec les joueurs, est-ce une faiblesse ou une qualité finalement ?
Non, je vais vous  dire ce que je connais de Christian Gourcuff. C’est un entraîneur gentil comme homme mais qui sait maîtriser son groupe. Je ne l’ai pas côtoyé mais je l’ai rencontré plusieurs fois en 20 ans et je peux vous dire  qu’il est respecté et surtout apprécié par ses joueurs à Lorient. Il n’y a jamais eu d’accrochage, c’est un homme d’une loyauté absolue. Pour répondre à votre question, je vais vous dire  ceci : correction ne veut pas dire faiblesse. Il est très posé, c’est un psychologue, il n’a pas besoin de jouer au  dur pour s’imposer et imposer le respect à ses joueurs. Durant toute sa carrière, il n’a eu qu’un seul problème, c’était avec son président à Lorient en raison d’un joueur qu’on avait transféré alors qu’il ne devait pas encore quitter le club.
Certains reprochent au coach Gourcuff de n’avoir pas créé une concurrence assez étoffée pour mettre en difficulté des Brahimi et Feghouli, qu’en pensez-vous ?
Je ne peux pas porter un jugement, c’est lui qui maîtrise son effectif, faites-lui confiance.
Parlez-nous un peu de Tasfaout et Saïb que vous avez évoqués dans votre dernier livre ?
Vous suivez bien alors l’actualité ! Et bien voilà, j’avais en main un Kabyle villageois d’une famille de neuf enfants, et puis un garçon d’Oran d’une famille on va dire plus cultivée et plus riche mais de très bonne âme. C’était surtout deux grands joueurs avec qui j’ai éprouvé du plaisir à travailler pendant quelques années.
Est-il vrai que Saïb était  courtisé par des clubs européens huppés ?
C’est normal, Moussa Saïb était l’un des meilleurs joueurs d’Europe à son époque.  Tasfaout était un buteur pur. Ah ! C’était deux sacrés joueurs ! Vraiment, ils m’ont  obligé à étudier le Coran. J’étais en devoir de l’étudier pour mieux me renseigner sur la période de Ramadhan où ils  jeûnaient à cette période de l’année. J’ai alors sollicité l’imam de la mosquée de Paris, Boubekeur, pour m’aider  à le faire  et on est arrivés à une solution qui leur permettait de le respecter sans être  gêné dans leur métier de footballeur.
Merci Monsieur Guy Roux d’avoir répondu à nos questions...
Il n’y a aucun problème, passez le bonjour à Abdelhafid et Moussa, et à la prochaine.

Publié dans : Guy Roux

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3937 16/12/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir