Dossier

Le Top 5 des clashes de Pep Guardiola

Voici un Top 5 de ses clashes les plus mémorables.

Auteur : jeudi 14 mai 2015 20:52

Au Bayern Munich, Pep Guardiola ne fait pas nécessairement l'unanimité. Arrivé auréolé de son palmarès obtenu à la tête du Barça entre 2008 et 2012, soit 14 trophées sur 19 possibles, cela ne l'a pas empêché de susciter après quelques mois une certaine défiance au sein même du club bavarois. Le style du technicien catalan, qui prône la possession à outrance, n'est ainsi pas toujours du goût de Franz Beckenbauer. «Au final, si nous continuons comme ça, nous serons comme le Barça. Plus personne ne voudra nous voir jouer parce que nos joueurs se passeront le ballon jusqu’à la ligne de but adverse», avait ainsi déclaré au printemps 2014 le kaiser, partisan d'un jeu plus direct. Plus récemment, c'est Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt qui a fait sensation en quittant le club avec fracas après avoir été critiqué par le staff médical dans la foulée de la défaite à Porto. Ce qui n'a pas eu l'heur d'émouvoir plus que ça Pep Guardiola, dont on connaît le scepticisme pour les méthodes de ce médecin que Franck Ribéry, par exemple, continue de fréquenter régulièrement. S'il n'est pas, comme son grand rival José Mourinho, un adepte de la provocation, Pep Guardiola n’est pas lisse pour autant. En conférence de presse ou dans les médias, le coach du Bayern Munich est plutôt du genre à peser tous ses mots et peut parfois adopter une langue de bois de bon aloi dès que la conversation ne concerne pas le jeu lui-même. Mais il arrive pourtant que des joueurs ou entraîneurs s’en prennent publiquement à lui. Dans ce cas-là, l'Espagnol adapte sa tactique et joue la contre-attaque. Voici un Top 5 de ses clashes les plus mémorables.

 1. José Mourinho

Quand ils entraînaient respectivement le FC Barcelone et le Real Madrid, Pep Guardiola et José Mourinho, qui s’étaient côtoyés en Catalogne quand le premier était capitaine du Barça et le second traducteur, ont entretenu l’une des rivalités les plus médiatisées de l’histoire du football. Lors de leur première saison commune en Espagne, Mourinho a passé son temps à envoyer des piques à son homologue sans que ce dernier ne réponde. Puis, en avril 2011, à la veille d’une demi-finale de Ligue des Champions entre leurs deux clubs, Pep avait enfin répondu, avec fracas:

Le lendemain, Barcelone s’imposait (2-0) à Santiago-Bernabeu. Aujourd’hui, les deux hommes ont quitté l’Espagne, mais continuent à s’envoyer des amabilités, comme quand le Bayern et Chelsea se sont affrontés en Supercoupe d’Europe à l’été 2013. «C’était le Bayern de Jupp Heynckes qui était la meilleur équipe d’Europe, déclare alors Mourinho. Maintenant, ils ont un nouvel entraîneur et de nouveaux joueurs et je ne suis pas sûr qu’ils soient aussi bons.»

2. Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic a joué sous les ordres de Mourinho et de Guardiola, et il a clairement fait savoir lequel des deux il respectait le plus. Dans son autobiographie, Moi Zlatan Ibrahimovic, le Suédois critique violemment celui qu’il appelle «le philosophe», le traitant de «lâche» et racontant comment il l’avait insulté après un match où Pep ne lui avait donné que cinq minutes de jeu. Mais Guardiola n’a jamais répondu aussi directement à Zlatan qu’à Mourinho. En 2012, quand l’attaquant a avancé que le Catalan était avantagé par les arbitres après un Barça-Milan, Guardiola avait simplement déclaré: «Je ne suis pas son entraîneur, je peux seulement juger sa prestation d’il y a deux ans contre l’Inter... Le souvenir de cette élimination est très frais pour moi. Mais mon jugement est quelque chose que je garde pour moi.» Et quand Mino Raiola, l’agent au langage fleuri d’Ibra, l’a traité de «merde», l’entraîneur du Bayern a rétorqué: «Il a dit que j’étais un grand entraîneur donc je ne peux que le remercier.»

3. Cristiano Ronaldo

Quand il était à Barcelone, Guardiola n’entretenait naturellement pas des relations très amicales avec les joueurs du Real Madrid, mais c’est avec le plus célèbre d’entre eux que la tension est le plus montée. Quand Guardiola a jeté le ballon, sorti en touche, alors qu’il le lui demandait lors d’un Clasico en novembre 2010, Ronaldo a poussé le technicien, déclenchant une de ces échaufourrées devenues habituelles dans cette rencontre de prestige.

Lors de la cérémonie du Ballon d’or en janvier 2013, l’entraîneur catalan avait de son côté refusé de serrer la main de la star portugaise de manière ostentatoire.

4. Samuel Eto'o

Comme Ibrahimovic, Eto’o a été entraîné par Mourinho et Guardiola. Et comme lui, sa préférence va au premier. En mars 2014, Samuel Eto’o a violemment critiqué Pep, son ancien coach à Barcelone, mettant en cause sa gestion et son manque d’honnêteté envers lui. Morceaux choisis: «J’ai rappelé à Guardiola quand il est arrivé qu’il n’avait jamais été un grand joueur. Guardiola n’a jamais eu le courage de me parler en face. Je ne voulais pas parler à Guardiola tant qu’il ne me présentait pas ses excuses. Pep voulait me donner des leçons d’attaquant mais lui était milieu de terrain. Pep me disait comment faire les mouvements d'attaquant. Je lui ai dit: "Mais tu n'es pas normal, toi". La vraie histoire, c’est que Pep n’a pas respecté des choses dans le football». Des relations conflictuelles qui ont en partie poussé l’actuel coach du Bayern Munich à céder Eto’o à l’Inter Milan en 2009 en échange de... Zlatan Ibrahimovic.

5. Un journaliste anglais

L’instant est si rare qu’il mérite une place dans ce Top 5, même si Pep Guardiola n’a sans doute rien de personnel contre le journaliste anglais en question. En avril 2014, après un décevant match nul (1-1) à Old Trafford contre Manchester United, l’entraîneur du Bayern Munich a perdu son sang froid en public: alors qu’il est en train de répondre à Jamie Jackson du Guardian, il s’arrête net et demande à plusieurs reprises à son interlocuteur de le «regarder quand il lui parle», à la manière de Robert de Niro dans Taxi Driver.

 

 

 

 

Publié dans : Guardiola

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le Clasico français entre l’OM et le PSG ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3882 22/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir