Dossier

Klopp, "The Normal One", débarque à Liverpool… avec (au moins) 4 défis à relever

Klopp devra cependant vite prendre ses marques et obtenir des résultats rapidement...

Auteur : vendredi 09 octobre 2015 12:20

Fraîchement nommé entraîneur de Liverpool, Jürgen Klopp, qui s'est surnommé "The Normal One" lors de sa présentation, a du pain sur la planche chez les Reds. Des résultats au style de jeu en passant par une meilleure exploitation de l'effectif où un leadership à incarner, les challenges ne manquent pas pour le technicien allemand.

1. Replacer les Reds dans le Top 5 au classement

Liverpool n'a toujours pas digéré le départ de Luis Suarez, qui avait largement contribué à la deuxième place des Reds en Premier League en 2013-14. Sixième l'an passé, le club de la Mersey pointe actuellement à une décevante 10e place au classement. La situation n'est pas alarmante pour autant. Le LFC n'est qu'à trois longueurs de la quatrième place, qualificative pour le barrage de la Ligue des champions, et six du leader, Manchester City. Klopp devra cependant vite prendre ses marques et obtenir des résultats rapidement. Les quatre prochains rendez-vous de Liverpool verront les Reds se frotter à trois équipes du Top 10 actuel (Southampton, Crystal Palace et Manchester City) et au champion en titre, Chelsea. Ce n'est pas vraiment le programme rêvé pour débuter. Mais une série de bons résultats face à cette opposition relevée peut lancer Liverpool sur la bonne dynamique.

2. Remettre Liverpool d'attaque

C'est l'une des causes des difficultés actuelles de Liverpool, et l'une des conséquences du départ de Suarez il y a un peu plus d'un an : l'attaque des Reds n'a pas un rendement suffisant. Alors que le club de la Mersey avait marqué la bagatelle de 101 buts en 2013-14, il n'a que la 16e attaque de Premier League cette saison avec 8 buts inscrits en 8 matches. Même si sa défense n'offre pas toutes les garanties non plus (10 buts encaissés), Liverpool paie surtout ses lacunes dans le secteur offensif. L'arrivée de Klopp s'inscrit dans cette logique de redonner de couleurs à l'attaque des Reds. Sous la direction du technicien allemand, le Borussia Dortmund a eu l'une des deux meilleures attaques de Bundesliga durant quatre saisons, de 2010-11 à 2013-14, et atteint ou dépassé la barre des 80 buts inscrits en 2011-12, 2012-13 et 2013-14. Avec ce style de jeu tourné vers l'attaque, son équipe a terminé soit à la première place du classement, soit à la deuxième lors de ces quatre saisons.

3. Exploiter le potentiel d'un effectif assez jeune

C'est probablement l'une des principales raisons qui ont poussé les dirigeants de Liverpool à faire appel à Klopp. Durant ses sept saisons à Dortmund, le technicien allemand s'est appuyé sur un groupe stable au sein duquel il a su faire progresser ses jeunes éléments : Hummels, Schmelzer, Blaszczykowski, Sahin, Subotic, Lewandowski, Kagawa, Reus, Aubameyang, Piszczek, Bender ou Gündogan, entre autres. Tout en obtenant des résultats, avec notamment deux titres de champion d'Allemagne (2011 et 2012) et une finale de Ligue des champions (2013). C'est le même défi qui lui sera proposé à Liverpool. Un club qui compte quelques cadres comme Martin Skrtel ou James Milner, mais surtout beaucoup de jeunes joueurs à fort potentiel. A l'image de Philippe Coutnho (23 ans), Emre Can (21 ans), Christian Benteke (24 ans), Danny Ings (23 ans), Nathaniel Clyne (23 ans), Jordan Henderson (25 ans), Roberto Firmino (24 ans) et d'autres encore. Klopp a prouvé sa capacité à réussir avec ce type de groupe à Dortmund. Il a été choisi pour en faire autant à Liverpool.

4. Devenir la figure de proue d'un club qui n'en a plus

Jürgen Klopp est probablement l'un des entraîneurs les plus charismatiques au monde. Par sa gestuelle, sa gouaille et ses qualités de meneur d'hommes, il s'est imposé comme un vrai leader au Borussia Dortmund, un club qu'il a incarné comme personne entre 2008 et 2015. Il y a gagné un respect qui ne s'est pas arrêté aux frontières de l'Allemagne. Il a forcé l'admiration de grands techniciens étrangers. A l'image de Massimiliano Allegri, qui l'avait encensé avant le huitième de finale de Ligue des champions entre la Juventus et le BVB la saison passée. Un grand entraîneur, c'est justement ce que voulait Liverpool. Pour ses talents de technicien, mais aussi pour son charisme. Car les Reds n'ont plus de figure emblématique depuis le départ du légendaire Steven Gerrard au LA Galaxy l'été dernier. Et ils ont toujours eu un leader pour incarner leurs périodes les plus glorieuses : Kenny Dalglish, John Barnes, Ian Rush, Michael Owen et donc Gerrard. Même du banc, Klopp a cette capacité à devenir la figure d'un club. Ça ne fera pas de mal à un LFC à la recherche de sa gloire d'antan.

In Eurosport.fr

Publié dans : liverpool Klopp

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3932 11/12/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir