Equipe d'Algérie

Zetchi : «Si ça ne tenait qu’à moi, je stopperais ce professionnalisme»

«Je le dis et je le répète, nous n’avons reçu aucune notification de la CAF concernant le rejet du dossier d’Ould Zmirli»

Auteur : S. F. mercredi 13 décembre 2017 09:33

A l’issue du symposium organisé sur le renouveau du football algérien, le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, a animé une conférence de presse pour faire le point sur les grandes décisions prises. Il a répondu aux questions des journalistes concernant les sujets qui font l’actualité du football national.

«Plusieurs recommandations prises lors de ce symposium sont réalisables»
«Pour avoir été présent depuis le début de ce symposium, notamment hier où j’ai fait le tour des ateliers, et surtout pour avoir été à la tête de la FAF depuis neuf ou dix mois,  nous avons établi pas mal de constats. Je voudrais remercier tous ceux qui ont participé à ces ateliers et qui ont œuvré pour trouver des solutions à ce sport que nous aimons tant. Il est clair que la FAF se sent aujourd’hui moins seule. La présence de tout ce beau monde prouve la volonté d’aller de l’avant sans distinction et sans exclusion aucune. J’espère que ceux qui se sont exclus vont se rapprocher petit à petit et monter dans ce train qui s’appelle le renouveau du football. Pour avoir été très attentif à la lecture de ces recommandations, je dois dire que plusieurs d’entre elles sont réalisables. Nous mettrons en place des commissions. Pour celles qui concernent les autres institutions, comme le ministère de la Jeunesse et des Sports et bien d’autres, nous allons rédiger des rapports et les transmettre au MJS et à toutes les autres institutions.»

«Nous n’avons pas un bras de levier pour obliger un club à investir dans la formation, mais…»
«En tant que premier responsable de la FAF, je fais de la formation mon cheval de bataille. Lors de mes réunions avec les présidents de Ligues de wilaya et de Ligues régionales, nous avons tenté d’introduire la notion de développement. Cela n’est pas uniquement la responsabilité de la fédération, mais aussi des Ligues de wilayas. Car chacune d’elles représente une fédération au niveau de son territoire. Nous avons donné un signal fort par rapport à l’intérêt que porte la fédération pour la formation. Nous avons installé une DTN forte qui est aujourd’hui bien structurée. En ce qui nous concerne, nous n’avons pas un bras de levier pour obliger un club à investir dans la formation, mais nous avons réfléchi à certains mécanismes, dont la création de partenariat avec des clubs pilotes. Un large programme est engagé avec la DTN pour développer la formation.»

«Tout le monde reconnaît que le professionnalisme que vit notre football est un échec total»
«Je pense que la majorité des recommandations prises lors de ce symposium sont réalisables sur le terrain, même si certaines d’entre elles ne relèvent pas uniquement de la responsabilité de la FAF. Mais nous allons organiser des rencontres avec le ministre de la Jeuneuse et des Sports, pour étudier davantage le sujet. Tout le monde est unanime à dire que le professionnalisme que vit notre football est un échec total. C’est pourquoi, il est important d’étudier les recommandations prises lors du symposium concernant le professionnalisme. Qu’on le veuille ou pas, le professionnalisme est lié à un modèle économique, il faut donc trouver le modèle à même de permettre aux clubs de se retrouver en fin de saison avec un équilibre financier. Mais en tenant compte de la réalité socio-économique de notre pays. Il est donc important d’étudier la question, même si cela vaudra à certains clubs de retrouver le statut d’amateur. Si ça ne tenait qu’à moi, je stopperais le professionnalisme, car c’est stopper une hémorragie. Mais en tant que président de la FAF, je dirai qu’il faut trouver des solutions pour régler le problème. Même si le tableau est noir, tout n’est pas négatif.»

«Je suis choqué par l’absence de certains présidents de club à ce symposium»
«Je suis le premier choqué par l’absence de certains présidents de club à ce symposium. Nous leur avons pourtant transmis des invitations. Pour ce qui est des entraîneurs, je pense que leur absence s’explique par leur engagement technique avec leurs clubs. Les présidents de club sont pourtant les premiers concernés par ce symposium. Après, je ne peux condamner personne, mais leur absence nous interpelle tous.»

«On doit impérativement trouver des solutions à ce problème d’endettement»
«D’année en année, les dettes des clubs s’accumulent au lieu de baisser. La  fédération n’a pas, à elle seule, des solutions à ce problème, je pense qu’on doit traiter ce problème avec d’autres institutions, comme les ministères des Finances, du Travail et de la Sécurité sociale. On doit impérativement trouver des solutions à ce problème d’endettement, c’est même impossible de continuer dans cette voie.»

«J’aimerais bien avoir une baguette magique pour mettre en application toutes ces recommandations en une année seulement»
«Je pense que les autorités s’intéressent vraiment au développent du football. D’ailleurs, ce symposium est parrainé par le président de la république, Monsieur Abdelaziz Bouteflika. Nous avons aussi la responsabilité, en tant qu’acteurs du football, d’œuvrer pour le développent du football. La difficulté du football professionnel aujourd’hui est de trouver un modèle d’équilibre financier. On va transmettre ces recommandations aux autorités afin de faire sortir le football algérien de son mal actuel et, surtout, de concrétiser ces recommandations sur le terrain. J’aimerais bien avoir une baguette magique pour mettre en application toutes ces recommandations en une année seulement, mais je souhaite de la patience de la part de tous. A titre d’exemple, nous avons installé une DTN forte, mais nous ne pouvons pas attendre d’elle des miracles en 6 mois seulement, cela nécessite du temps.»

«Ce n’est pas de notre ressort de changer des personnes à la tête des clubs»
«Au niveau de la FAF, ce n’est pas de notre ressort de changer les personnes à la tête des clubs. Je vais lancer un appel aux capitaines d’industrie pour créer des passerelles entre les associations du patronat et le football. Ces passerelles vont peut-être permettre de trouver des investisseurs pour nos clubs.»

«Certains attendent la moindre erreur de la FAF pour la critiquer»
«Les portes de ce symposium sont ouvertes à toutes les générations. On a vu des gens d’un âge avancé, 60 et 70 ans, qui ont assisté à ce symposium, et nous avons besoin de leur expérience. En parallèle, nous avons aussi besoin des jeunes qui ont le potentiel pour développer le football algérien. Certains attendent la moindre erreur de la FAF pour la critiquer. Je demande à ce que le sens de responsabilité soit maître de la situation, car on œuvre tous pour le football algérien, et son développement. Si notre football va mal, c’est que tout le monde a failli.»

«On aurait bien aimé que Monsieur Kerbadj soit là parmi nous»
«Pour ce qui est de l’absence du président de la Ligue professionnelle de football, il est vrai qu’on aurait voulu qu’il soit là parmi nous et participer à l’atelier consacré au professionnalisme. On aurait bien aimé que Monsieur Kerbadj soit là parmi nous.»

«Il faut savoir que le diplôme d’entraîneur CAF A ne permet pas à son détenteur d’exercer en dehors du continent africain»
«J’ai assisté au premier congrès du nouveau président de la CAF et je l’ai entendu dire que la politique de formation mise en place par la CAF ces 10 dernières année est un échec total. Il s’est engagé à revoir toutes les politiques de formation au niveau de la CAF. Il faut savoir que le diplôme d’entraîneur CAF A ne permet pas à son détenteur d’exercer en dehors du continent africain. Alors que le contraire est vrai, cela veut dire que les diplômes africains ne valent pas grand-chose.  Nous allons même lancer des formations typiquement algériennes.»

«Pour moi, la DNCG active déjà»
«En ce qui concerne la DNCG, je n’arrive pas à comprendre pourquoi on associe une commission à une personne. Aujourd’hui, nous sommes des individus qui gérons des institutions, et à ce poste de gérance, des personnes s’en vont et d’autres viennent. Pour moi, la DNCG active déjà. Le rôle de cet organisme n’est pas de taper sur les clubs. Au niveau du Bureau fédéral, nous avons pris une décision où on peut revoir une accession sportive par rapport à des conditions financières de certains clubs. Le rôle de la DNCG est d’accompagner les clubs à asseoir une politique d’équilibre financier. On ne peut pas avoir un football professionnel sans un contrôle financier des clubs.»

«Nous n’avons pas formulé de réserves contre le joueur nigérian»
Le président de la FAF a expliqué que son instance n’a pas formulé des réserves contre le joueur Abdullahi Shehu, pour l’obtention des trois points du match du Nigéria : «Nous n’avons pas formulé des réserves auprès de la FIFA pour avoir les trois points de ce match.»

«Je le dis et je le répète, nous n’avons reçu aucune notification de la CAF concernant le rejet du dossier d’Ould Zmirli»
«Je vois Bachir Ould Zmirli en super forme. Je ne pense pas qu’il soit affecté moralement. Je le connais assez bien pour lui vouer une qualité, à savoir la force mentale par rapport à toute épreuve. A l’heure où je vous parle, aucune notification n’a été faite de la CAF pour ce qui est du dossier d’Ould Zmirli. Je dis une nouvelle fois que le dossier a été transmis le 7 décembre, c'est-à-dire le dernier jour avant minuit. Nous considérons que nous sommes dans les délais. Maintenant, si la CAF rejette le dossier pour des raisons qu’on ignore, il y a des voies de recours. Nous irons devant le TAS s’il le faut pour faire valoir le droit de l’Algérie. Je peux même rappeler une chose, à savoir que le président de la CAF a eu le même problème lui aussi.»

«Nous annulerons le voyage de Lim Kee Chong si…»
«Je ne suis pas au courant que l’inspecteur d’arbitrage au niveau de la CAF, Lim Kee Chong, soit sous la menace d’une quelconque enquête pour corruption. Mais si tel est le cas, nous annulerons son voyage.»
 

Publié dans : faf Ould Zmirli Kerbadj. Kheireddine Zetchi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Qui du Bayern ou du Real Madrid va se qualifier pour la Finale de la Ligue des Champions ?

Qui de Liverpool ou de l'AS Rome va se qualifier pour la Finale de la Ligue des Champions ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4062 21/04/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir