Nostalgie

Les Messi et Ronaldo de 1912

Qui étaient les Lionel Messi et les Cristiano Ronaldo de 1912 ? FIFA.com vous propose de découvrir les noms de ces artistes qui enchantaient les foules il y a 100 ans de cela

Auteur : jeudi 03 septembre 2015 16:59

Il y a un siècle, le football était bien différent du spectacle que nous connaissons aujourd'hui. À cette époque, il n'était pas encore question de retransmissions dans le monde entier et d'engouement planétaire. Mais au-delà des différences, certains aspects n'ont guère changé au fil du temps. Très vite, les fans se sont pris de passion pour les exploits de joueurs talentueux et hors du commun.    

Les premiers héros de Manchester
Berceau du football moderne, la Grande-Bretagne comptait de nombreux clubs professionnels au début du 20ème siècle. En Angleterre, la FA Cup en était déjà à sa 40ème édition. Et Manchester United défendait son titre de champion en 1912 comme c'est encore le cas aujourd'hui, 100 ans plus tard.

Le capitaine de l'époque s'appelait Charlie Roberts, un défenseur solide, vif et très habile techniquement. Sous l'impulsion de leur international anglais, les Red Devils ont remporté leurs deux premiers titres. Roberts était aussi considéré comme un rebelle. Après avoir participé à la création du syndicat des joueurs en 1907, il a continué à défier la FA et ses règles en portant des shorts coupés au-dessus du genou. Sa sulfureuse réputation n'a pas empêché Oldham Athletic de débourser 1 500£ pour s'attacher ses services en 1913, ce qui constituait un record pour l'époque.

En dépit de son statut, Roberts n'a jamais véritablement pu rivaliser en popularité avec l'un de ses coéquipiers, également membre du syndicat des joueurs. Billy Meredith était en quelque sorte l'ancêtre de Ryan Giggs, des décennies avant que le magicien gallois ne s'illustre à Old Trafford. Il a même réussi l'exploit peu banal d'être adulé par les supporters des deux grands clubs de Manchester. Aussi incroyable que cela puisse paraître de nos jours, Meredith a refusé de passer professionnel à City afin de pouvoir passer la semaine à Chirk, un petit village du Pays de Galles. Mineur depuis l'âge de 12 ans, ce footballeur d'exception ne voulait pas abandonner ce qu'il considérait comme son métier.

Meredith a disputé son deuxième match avec les Citizens en novembre 1894, à l'occasion du tout premier derby de Manchester. Auteur d'un doublé, l'ailier a largement contribué au succès (5:2) de son équipe. Quelques mois plus tard, le Gallois allait finalement céder aux sirènes du professionnalisme, pour devenir l'une des plus grandes stars du championnat d'Angleterre. Il a ainsi remporté le titre de meilleur buteur dès sa première saison, avant de s'adjuger la FA Cup en 1904, en tant que capitaine. Moins de deux ans plus tard, Meredith quittait les Sky Blues pour rejoindre les Red Devils. À 38 ans, il demeurait en 1912 l'un des éléments-clés de l'équipe championne d'Angleterre en titre.   

Célèbre pour son cure-dent qui ne le quittait jamais, même pendant les matches, Meredith allait passer neuf autres saisons à United, avant de boucler sa carrière à City. Le Gallois a disputé son dernier match à 49 ans et 245 jours, devenant ainsi le joueur le plus âgé de l'histoire de la FA Cup.  

Des buteurs d'exception
Un autre joueur hors norme de l'époque avait pour nom Vivian Woodward. Passé par Tottenham Hotspur et Chelsea, l'avant-centre londonien a inscrit 29 buts en 23 sélections en équipe d'Angleterre. Cette moyenne exceptionnelle est restée inégalée pendant 47 ans. Woodward a notamment mené les Three Lions à la médaille d'or aux Tournois Olympiques de Football 1908 et 1912, en tant que capitaine. Malheureusement, sa carrière a connu une fin brutale en raison d'une blessure subie pendant la Première Guerre mondiale.   

En 1912, rares étaient les joueurs à franchir les frontières de leur pays pour chercher fortune ailleurs. Ce contexte n'a pourtant pas empêché un célèbre Danois de se faire un nom en Angleterre. Nils Middelboe restera à jamais comme le premier buteur des Danish Dynamites au niveau international. Vétéran des Tournois Olympiques 1908, 1912 et 1920, il a mené son pays sur la deuxième marche du podium lors des deux premières occasions. The Great Dane est également devenu le premier étranger à porter le maillot de Chelsea. Middelboe n'a cependant jamais voulu devenir footballeur à plein temps, afin de conserver son emploi dans une banque de Londres.  

De l'autre côté de la frontière, Jimmy Quinn était en ce temps-là la coqueluche des supporters du Celtic et de l'équipe d'Écosse. Cet avant-centre d'exception a marqué 216 buts en 331 matches pour les Bhoys, dont un fameux triplé contre les Rangers en finale de la Coupe d'Écosse 1904. Tout aussi efficace en sélection, Quinn avait été présenté comme le meilleur footballeur de Grande-Bretagne au lendemain d'une victoire (2:0) sur l'Angleterre. Son entraîneur Willie Maley le considérait comme "le clé de voûte de la meilleure équipe du Celtic de tous les temps".

Dix-huit ans avant l'édition inaugurale de la Coupe du Monde de la FIFA™, les Jeux Olympiques constituaient encore le grand rendez-vous international de l'époque. Grâce au Tournoi Olympique de Football, l'Allemand Gottfried Fuchs s'est imposé du jour au lendemain comme un acteur incontournable de la planète football. Champion d'Allemagne 1910 avec Karlsruhe, ce grand attaquant a terminé meilleur buteur des Jeux de Stockholm, avec dix réalisations à son actif. En soi, l'exploit n'a rien d'exceptionnel mais il se trouve que Fuchs a inscrit ses dix buts en un seul match, remporté 16:0 par la Mannschaft aux dépens de la Russie. Le héros du jour a pris sa retraite internationale après six sélections, avec une moyenne de 2,17 buts par match. Aucun attaquant allemand n'a jamais approché de telles statistiques.   

Premiers pas en Espagne et au Brésil
Tandis que Fuchs faisait les gros titres à Stockholm, deux des attaquants les plus prolifiques de l'histoire du football espagnol commençaient tout juste leur carrière. Le mois dernier, FIFA.com a fêté le 100ème anniversaire des débuts de Paulino Alcantara sous le maillot du FC Barcelone, marqué par un triplé à l'âge de 15 ans. L'attaquant philippin a inscrit 357 buts pour le club catalan. Malheureusement pour lui, la plupart de ces réalisations sont intervenues lors de matches amicaux, ce qui explique que Messi soit devenu cette semaine le meilleur buteur de l'histoire du Barça.

À peu près à la même époque, l'Athletic Bilbao lançait dans la bataille un certain Rafael Moreno Aranzadi. Le jeune homme est resté célèbre sous son surnom, Pichichi. Aranzadi était si efficace dans le dernier geste qu'aujourd'hui encore, le titre de meilleur buteur du championnat d'Espagne porte son nom. Doté d'un excellent jeu de tête, l'Espagnol était aussi un redoutable dribbleur, qui possédait en outre une frappe de balle exceptionnelle. Pichichi a inscrit plus d'un but par match en moyenne, tout au long de sa carrière à Bilbao. Grâce à lui, la Furia Roja a notamment atteint la finale du Tournoi Olympique de Football 1920 à Anvers. Décédé à l'âge de 29 ans du typhus, son souvenir vit toujours aujourd'hui au stade San Mames et à travers toute l'Espagne.  

Un autre grand nom de l'époque était originaire de Hongrie. Imre Schlosser appartient à ce petit groupe de joueurs qui comptent davantage de buts que de sélections. Véritable icône bien avant l'avènement de Ferenc Puskas, Schlosser a marqué plus de 400 buts sous les couleurs de Ferencvaros et du MTK Hungaria. En 20 ans de carrière, il a également trouvé le chemin des filets à 59 reprises en équipe nationale.  

En ce temps-là, il fallait surtout regarder du côté de l'Europe pour trouver des joueurs de grand talent, capables de déchaîner l'imagination des fans. En Amérique du Sud et ailleurs, le football faisait encore ses premiers pas. À titre d'exemple, le Brésil n'a disputé son premier match international qu'en 1914. Pourtant, l'un des premiers artistes brésiliens faisait déjà parler de lui en 1912. En effet, c'est à cette époque qu'Arthur Friedenreich est devenu le premier footballeur noir professionnel. Après avoir remporté la Copa America par deux fois, il a été surnommé le Roi du Football à l'occasion d'une tournée en Europe en 1925.

Comme la plupart des joueurs mentionnés ici, Friedenreich n'a jamais connu la renommée mondiale des footballeurs d'aujourd'hui. Pour autant, on aurait tort de sous-estimer l'importance de ces pionniers, qui ont largement contribué à faire du football le sport magique que nous avons appris à connaître et à aimer.

                                                                           IN FIFA.com

Publié dans : messi ronaldo

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le Clasico français entre l’OM et le PSG ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3882 22/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir