Equipe d'Algérie

La relation se tend entre Alcaraz et Zetchi !

Son limogeage coûtera à la FAF plus de 20 milliards de centimes !

Auteur : S. F. vendredi 22 septembre 2017 21:23

15 jours nous séparent de la prochaine rencontre officielle que livrera la sélection nationale face au Cameroun, à Yaoundé, pour le compte de la cinquième journée des éliminatoires du Mondial-2018. Et en perspective de cette partie, des décisions fortes ont été prises par le coach national, Lucas Alcaraz, notamment celle d’écarter quelques joueurs cadres de l’équipe et de faire appel à de nouveaux éléments. Cela n’a pas manqué évidemment de créer la polémique. Toutefois, les choses en interne ne sont pas si calmes que ça. En effet, on a appris d’une source digne de foi que la relation entre le président de la fédération, Kheïreddine Zetchi, et le sélectionneur national est de plus en plus tendue ces derniers jours. Le technicien espagnol subit une forte pression et commence sérieusement à douter des intentions de son président, notamment après ses récentes déclarations à la presse. Le fait de dire publiquement que le sort du coach va être débattu lors de la prochaine réunion du Bureau fédérale qui se tiendra demain, n’a pas été sans l’égratigner davantage.
L’Espagnol a compris qu’il a été lâché
Le sélectionneur national a bien compris à présent qu’il a été lâché par son président, lui qui pourtant, au lendemain de la défaite à domicile face à la Zambie, l’avait assuré de sa totale confiance. Il faut dire aussi que la terrible pression que vit Zetchi depuis cette débâcle en éliminatoire du Mondial-2018, l’a beaucoup déstabilisé au point où il a dû tenir des déclarations qui se sont au fil des jours retournées contre lui. Ajouter à cela, les propos du ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, qui ne semble pas du tout satisfait du travail d’Alcaraz, ce qui a compliqué la situation.  
Le changement du discours du président l’a choqué
En plus de ses déclarations à la presse, qui ne lui ont pas plu, l’ancien driver de Granada ne s’attendait pas à un changement de discours de son président, notamment en ce qui concerne les objectifs qui lui avaient été assignés avant la signature du contrat. En effet, lors de la réunion qui a regroupé les deux hommes la semaine dernière, Zetchi a été, contrairement à son habitude, ferme dans son discours, appelant son coach à une réaction rapide et efficace. Il lui a fait comprendre que les deux prochains matchs, - notamment celui du Cameroun -, allaient être pour lui très importants et que deux autres défaites pourraient faire changer la donne et le propulser hors de son poste de sélectionneur. Alcaraz a été choqué, lui qui a toujours été clair dans ses déclarations à la presse en disant que le principal objectif qui lui a été imposé dans son contrat, c’est de qualifier l’EN à la CAN-2019 et l’amener aux demi-finales. La qualification pour la Coupe du monde 2018 n’entrait pas du tout en ligne de compte.
Il ne partira que de son gré
Il parait certes quelqu’un de calme et de sage, mais Alcaraz est loin d’être un homme sans principes. Pour ceux qui le connaissent, ils vous diront que c’est une personne qui a un fort caractère et qui ne se laisse pas faire aussi facilement que cela. De ce fait, il commence à sentir qu’on ne veut plus de lui à la tête des Verts, mais pas question pour autant de céder. Trouver une solution à l’amiable pour se séparer de lui (surtout en cas de défaite au Cameroun), ce ne sera pas une mince affaire pour la FAF. Il ne partira que s’il le décide lui-même. Le limoger obligera Zetchi à lui verser la totalité de ses salaires jusqu’à la fin de son contrat.
Son limogeage coûtera à la FAF plus de 20 milliards de centimes !
Et justement, un probable limogeage coûtera cher, très cher même à la fédération. En effet, quand on sait que le salaire net mensuel que perçoit le coach espagnol est de l’ordre de 60 000 euros, Zetchi aura à débourser plus de 20 milliards de centimes pour pouvoir se débarrasser de lui et cela sans compter ses adjoints. Une éventualité risquée et qui ternira encore plus l’image de l’ancien président du PAC, sachant que c’est lui personnellement qui a ramené Alcaraz. Il faut savoir que le coach national se prépare à toutes les éventualités et c’est ce qui l’a amené récemment à tenir une réunion avec son agent et un avocat.
 

Publié dans : en Alcaraz-Zetchi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le Clasico français entre l’OM et le PSG ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3882 22/10/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir