Ligue 1 & 2

JSK : Iboud : «On n’aura rien à craindre à Conakry, l’objectif est de passer aux poules, point barre !»

«Nous avons les moyens d’aller encore plus loin»

Auteur : L. A. samedi 21 septembre 2019 10:21

La première manche du second tour de la Ligue des champions étant réussie en battant la formation guinéenne de Horoya Conakry par deux buts à zéro, les Lions du Djurdjura partent avec les faveurs des pronostics pour arracher leur qualification au match retour qui se jouera le 29 septembre prochain à Conakry. Ce match est déjà sur toutes les lèvres malgré le fait qu’il soit précédé d’un match de championnat, mardi prochain face au CRB. C’est en tout cas la grande mobilisation de tous les dirigeants, joueurs et autres responsables du club pour réussir cette mission et arracher la qualification à la phase de poules. Intervenant hier matin, sur les ondes de la Chaîne II, le porte- parole officiel du club, Miloud Iboud, est revenu sur plusieurs sujets d’actualité. Il a souligné d’emblée : «Nous venons de remporter la manche aller face à Conakry. Le résultat de deux à zéro est positif et nous permet d’aborder la manche retour sereinement. Nous irons à Conakry avec l’ambition de confirmer notre bonne entame de la compétition africaine et composter notre billet de qualification à la phase de poules.»

«Nous avons les moyens d’aller encore plus loin»
Après avoir écarté, au premier tour de la compétition africaine, le représentant soudanais d’Al Merreikh et battu au match aller à Tizi Horoya de Conakry, la JSK a confirmé ses intentions d’aller le plus loin possible dans cette compétition. Iboud ajoute : «Nous avons éliminé Al Merreikh qui n’est pas facile. Notre équipe, qui a bien démarré la compétition, a confirmé au second tour, face au Horoya. Il nous reste cette deuxième manche à jouer en Guinée. L’équipe a les potentialités nécessaires pour revenir avec la qualification. Sincèrement, je vois que nous avons les moyens d’aller encore plus loin. Si on arrive à passer à la phase de poules, l’équipe aura même l’opportunité de se renforcer au prochain mercato.»

«Les Guinéens ont beaucoup critiqué l’arbitrage»
Le porte-parole de la JSK est aussi revenu sur l’arbitrage tunisien que les Guinéens ont critiqué, après la défaite en déclarant ceci : «Personnellement, je n’ai vraiment rien à dire de l’arbitrage des Tunisiens qui ont été dans l’ensemble corrects. Les Guinéens l’ont beaucoup critiqué alors que notre victoire ne souffre d’aucune irrégularité. Nous étions supérieurs et méritons amplement la victoire.»

«Personnellement, j’étais à leur accueil»
A propos des conditions pas faciles, selon les propos du président de Horoya Soufiane Souare, dans une interview accordée au site officiel de son club, Iboud réagit : «L’équipe de Horoya Conakry a été chaleureusement accueillie depuis le premier jour de son arrivée jusqu’à son retour après le match. L’équipe n’a manqué de rien. Personnellement, j’étais présent à l’aéroport à leur arrivée. Honnêtement, ils ont eu toutes les facilités et ils ont passé un séjour agréable en Algérie.»
 
«Le rapport du commissaire au match est positif»
A la question de savoir si la JSK sera habilitée, en cas de qualification aux poules, de recevoir dans son stade du 1er-Novembre, Iboud est catégorique : «Comme vous le savez, la CAF a dépêché son commissaire au match face au Horoya, non pas seulement pour la rencontre en elle-même mais pour constater aussi les conditions d’organisation éventuellement pour la suite du parcours. Je vous informe que le rapport est positif et qu’il joue en notre faveur. Toutefois, il va falloir encore une fois défendre notre cause car peut-être que certains ne souhaiteraient pas voir la JSK jouer chez elle… »
«Certaines personnes ne sont pas là dans l’intérêt du club»
Sur un autre registre, notamment par rapport à son absence dernièrement laquelle a suscité moult interrogations,  le porte-parole du club Miloud Iboud a déclaré : «Beaucoup de choses ont été dites à propos de mon absence mais cela n’a rien à voir avec ma relation directe avec le président Cherif Mellal. Nous sommes venus ensemble, lui est président et moi je suis là pour l’accompagner dans le projet. Comme je le dis à chaque fois, Je suis à la JSK comme gardien du temple. Toutefois, certaines choses à l’intérieur du club ne me plaisent pas du tout. D’ailleurs, c’est peut-être l’une des raisons qui m’ont poussé à prendre du recul dernièrement. Certaines personnes ne sont pas là dans l’intérêt du club.»

«Ceux qui m’ont attaqué sur les réseaux sociaux auront bientôt leur réponse»
A propos de son sentiment par rapport à certaines personnes qui l’ont attaqué, Iboud rétorque : «Certaines personnes n’ont pas hésité à colporter des mensonges visant directement ma personne. Ils sont allés jusqu’à dire que je perçois un salaire mensuel  de 80 millions. Sincèrement, j’avais décidé de répondre et avec des déclarations fracassantes juste après le match du PAC, mais comme il y a eu l’intervention des sages de la région, j’ai décidé d’ajourner ça. En fait, on m’a conseillé d’éviter de répondre à ces gens qui ne veulent que nuire au club et ses dirigeants car ce retour en force les dérange. Il y a aussi cette volonté de ne pas répondre de suite car le club est sur une belle lancée et prépare d’importantes échéances. Je n’ai pas envie qu’en cas d’échec, on me collera la responsabilité. Sachez bien que je campe sur ma position et je dirai tout au moment opportun.»

Publié dans : iboud Conakry

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Le projet d'un amical en Algérie entre les Verts et l'équipe de France, êtes-vous pour ou contre ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4582 16/10/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir