Ligue 1 & 2

JSK : Chay : «Je n’oublierai jamais le match JSK-Raja de 2006, on était héroïques»

ne rencontre spéciale pour l’ancien attaquant, Hamza Yacef, qui avait été l’un des meilleurs joueurs sur le terrain. Toutefois, Chay a évoqué d’autres sujets croustillants que nous allons découvrir ensemble. Entretien !

Auteur : Saïd Djoudi mardi 24 décembre 2019 15:38

Dans la matinée d’hier, nous avons contacté le conseiller du président Mellal, l’ancien entraîneur de la JSK et du Raja de Casablanca, Jean Yves Chay pour nous parler du match de la 3e journée de la phase des poules de la LDC qui opposera, ce vendredi, le Raja à la JSK. Le technicien français, qui garde de très bons souvenirs de son passage au Maroc, a évoqué avec nous le fameux match JSK-Raja qui s’est joué au stade du 5-Juillet en 2006 et qui avait vu les Jaune et Vert s’imposer sur le score de trois buts à un. Une rencontre spéciale pour l’ancien attaquant, Hamza Yacef, qui avait été l’un des meilleurs joueurs sur le terrain. Toutefois, Chay a évoqué d’autres sujets croustillants que nous allons découvrir ensemble. Entretien !

Quelles sont vos nouvelles coach, êtes-vous rentré en Algérie ?
Je vais bien merci. Non, je suis toujours en France mais je vais rejoindre l’équipe directement au Maroc pour assister au match face au Raja.
On vous a contacté pour évoquer avec vous le match qui opposera la JSK à votre ancienne équipe, le Raja de Casablanca…
Tout à fait, c’est un match très important pour les deux clubs lesquels possèdent déjà trois points à leur actif. Ça va être une partie très serrée et je suis certain que l’ambiance sera au rendez-vous.
Justement, vous avez déjà pris en main cette équipe tout en travaillant aussi avec Jamel Sellami. Qu’avez-vous à dire de lui ?
Effectivement, j’ai passé une année avec le Raja, une très belle expérience pour moi avec l’une des meilleures équipes d’Afrique. J’en garde d’ailleurs de très bons souvenirs. Ainsi, l’actuel driver du Raja, Jamel Sellami était mon adjoint. C’est un technicien très compétent qui a déjà fait ses preuves au Maroc, notamment avec l’équipe nationale des U-20 avec laquelle il avait remporté la Coupe d’Afrique.
Comment s’annonce pour vous ce match comptant pour la troisième journée de la phase des poules de la Ligue des Champions ?
C’est plus qu’un match normal, c’est une rencontre très importante pour les deux équipes, qui n’auront qu’un seul objectif, gagner pour s’emparer de la deuxième place. La qualification va se jouer entre les deux équipes et les deux manches s’annoncent palpitantes. Dans ce genre de compétition, il faut récolter le maximum de points pour espérer se qualifier.
La qualification pour le quart va-t-il se jouer entre le Raja et la JSK ?
Absolument, j’en suis même certain. Alors que l’Espérance a déjà six points à son actif, la JSK et le Raja vont se disputer la deuxième place. Et c’est pour cela que la double confrontation s’annonce décisive.
Depuis quelques jours, plusieurs joueurs souffrent de diverses blessures et Velud ne pourra les récupérer que face au Raja, puisqu’ils ont déjà raté les deux matchs de championnat. Selon vous, ces derniers seront-ils au top d’ici vendredi ?
Je comprends que plusieurs joueurs soient blessés mais au sein de la JSK, il y a plusieurs joueurs qui n’attendent leur chance pour s’exprimer et prouver leurs qualités. Il ne faut pas oublier que les blessures sont fréquentes en cette période de la compétition. Même dans les grands clubs à l’image du Real et du Barça, plusieurs éléments déclarent forfaits. Par contre, il faut bien gérer ces moments pour pouvoir récupérer tout le monde rapidement.
Si on vous a contacté aussi, c’est pour nous parler de la double confrontation entre la JSK et le Raja en 2006. Quel souvenir gardez-vous de cette partie ?
Sincèrement, dès que nous nous sommes tombés sur le Raja à l’issue du tirage au sort, je me suis rapidement rappelé le match de 2006. Au match aller, nous avons réalisé une prestation exceptionnelle avec à la clé trois buts inscrits. Au match retour, c’était plus au moins difficile mais on s’est contentés d’une petite défaite, ce qui nous a permis de se qualifier.
Quand on parle du match aller, on se rappelle rapidement de la prestation de Hamza Yacef, auteur d’un match fou, n’est-ce pas ?
Tout à fait, ce jour-là, Yacef avait livré une prestation extraordinaire même si je pense toujours, il aurait pu faire beaucoup mieux. Il pouvait nous éviter le stress s’il avait réussi à inscrire le quatrième but. Il avait la balle du hat-trick dans ses pieds mais il l’a ratée. On aurait été plus à l’aise au match retour.
Au match retour, la JSK pouvait compter sur un élément qui était le meilleur sur le terrain…
Ah oui, vous parlez de Lounes Gaouaoui. Il avait maintenu l’équipe dans le match avec ses nombreux arrêts décisifs. On avait pris un but après quinze minutes de jeu seulement. Je me souviens, l’équipe a bien travaillé, notamment défensivement où les Marocains n’avaient pas trouvé de faille. On était tout simplement héroïques. Que de bons souvenirs !
Avant de conclure, le Raja a affronté le Wydad dimanche soir dans le cadre de la 10e journée de Botola. Peut-on dire que sur le plan physique, les Canaris ont eu droit à 24 heures de repos supplémentaires par rapport à leur adversaire ?
Oui, on peut dire ça, nous avons eu droit à 24 heures de repos de plus que le Raja. J’ai suivi leur match face au Wydad, ce fut un match complètement fou. Cependant, les matchs ne se ressemblent pas et la JSK va jouer toutes ses chances pour réaliser un bon résultat.

Publié dans : Gaouaoui Chay Jamel Sellami Yacef

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que Messi va quitter le Barça cet été ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4695 26/02/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir