Ballon d'Or

Bounedjah, Amada et Zeghba, la fierté des Harrachis

Laïb : «Bounedjah a mérité son trophée»

Auteur : N.R., Mohamed L. mercredi 16 janvier 2019 10:23

Bounedjah, Amada et Zeghba, ces trois ex-Harrachis ont été élus pour chacun d’eux comme le meilleur dans sa catégorie lors de la cérémonie du Ballon d’Or El Heddaf - le Buteur qui a eu lieu avant-hier soir. Le moins que l’on puisse dire est que la ville d’El Harrach, d’une manière générale, et l’USMH en particulier, ont été bien représentés lors de cette soirée grandiose suivie par des millions de téléspectateurs. La raison est simple : Bounedjah Ballon d’Or algérien, Amada, meilleur joueur étranger, et Zeghda, meilleur gardien de but. Ces trois lauréats ont tous éclaté durant leur passage à l’USMH avant de quitter le club cher aux Harrachis pour répondre au chant des sirènes tant les conditions financières sont largement supérieures à celles de l’USMH.  Mais même si ces trois joueurs ont quitté El Harrach, cela reste une fierté pour tous les sportifs harrachis. Aussi faut-il reconnaitre que cette consécration pour ces trois ex-Harrachis confirme que l’USMH, reste qu’on le veuille ou pas, un club formateur en Algérie et un passage pour tout joueur qui veut réussir une grande carrière professionnelle et une porte d’entrée dans le monde des grands footballeurs.

 Bounedjah de la 6e division à l’Equipe nationale
Bounedjah du RCGO, un club oranais de Régionale 2 équivalent à la sixième division. Il n’avait pas encore bouclé 19 ans que Bounedjah est arrivé au mois de juin 2011 juste après la finale perdue contre la JSK. Trois mois plus tard, il a été convoqué en sélection algérienne A’ par Halilhodzic. Il a même pris part à un stage avec l’équipe nationale A au milieu des grands comme Feghouli, Taider et autre Mahrez. Des joueurs qu’ils connaissaient juste par le nom, comme tout supporter de l’Equipe nationale.

Amada réussit à El Harrach après deux échecs
Quant à Amada, ce Malgache qui est arrivé en Algérie, a atterri d’abord à la JSK. Malgré ses grandes qualités techniques, il n’a pu s’imposer dans un poste qui n’est pas le sien. Il a dû quitter le club kabyle, six mois après son arrivée pour rejoindre l’AS Khroub. Là aussi, Amada n’est resté que six mois. Non satisfait de son expérience dans le championnat algérien, il devait retourner à Madagascar. Mais au moment où il était sur le point de quitter le pays, Amada a été proposé à Boualem Charef par un ex-joueur du MCA, devenu agent et connu dans le milieu sportif. Boualem Charef décide de le mettre à l’essai. Le joueur accepte et réalise une excellente prestation dans un match de préparation en été 2012. Le coach harrachi, qui était à la recherche d’un bon milieu de terrain pour pallier le départ de Boumechra à l’USMA, est séduit par les qualités techniques du Malgache et décide de l’engager.  Amada réalise trois très belles saisons, au point d’attirer les grosses cylindrées algériennes, mais aussi des clubs étrangers, entre autres le RC Lens, où il a fait un essai concluant avant de rejoindre l’ESS qui lui a proposé un salaire de 300 millions par mois. Amada laisse tomber le RC Lens et un salaire mensuel de 8000 euros.   

Zeghba de l’AB Merouana à l’USMH
En ce qui concerne Zeghba, ce gardien de but arrivé en 2015 à l’USMH venant de l’AB Merouana, est devenu en l’espace d’une saison, le meilleur gardien dans le championnat algérien.  Ce gardien qui a défrayé la chronique a été conseillé aux dirigeants harrachis par Haniched, qui est derrière son éclosion.

Le mérite revient aussi à Charef
A voir Bounedjah, Amada et Zeghba, lauréats lors du Ballon d’Or El Heddaf - le Buteur, on ne peut s’empêcher de penser à un homme, qui, faut-il le préciser, est derrière leur éclosion. Il s’agit de Boualem Charef. Sans lui, ces trois éléments ne pouvaient arriver au niveau qui est le leur actuellement. La raison est que l’ex-entraineur de l’USMH, les a dénichés, alors qu’ils étaient des joueurs inconnus dans des petits clubs.

-----------------

Laïb : «Bounedjah a mérité son trophée»
Que pensez-vous de la 18e édition du Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf ?
Franchement, le groupe Le Buteur-El Heddaf nous ont habitués à des surprises agréables. La fête a été grandiose, grâce à l’expérience acquise dans ce domaine. La présence des stars a rehaussé cette cérémonie. J’espère qu’il continue sur cette lancée afin de nous gratifier par d’autres fêtes qui seront bien meilleures que les précédentes.
La cérémonie a été ponctuée par la consécration de Bounedjah. Pensez-vous qu’il mérite ce trophée ?
Bien sûr. Son trophée est amplement mérité. Il a réalisé une saison pleine, il a inscrit beaucoup de buts. Il a contribué aux succès de son équipe. Je profite de cette occasion pour le féliciter et lui souhaiter plein de succès dans l’avenir.
Vous étiez son président à l’USMH au début de sa carrière. Qu’avez-vous à nous dire sur lui ?
Baghdad est un gentil garçon. Je me souviens de son premier jour à l’USMH. Il est arrivé très jeune. A cette époque, il était très proche du MCO mais Boualem Charef a su le convaincre pour choisir l’USMH. Depuis son premier entraînement, il a réussi à convaincre tout le monde. Nous savions tous qu’il allait faire une grande carrière.
Sincèrement, ne regrettez-vous pas de l’avoir cédé à l’Etoile du Sahel ?
Dès la première saison, nous avons reçu plusieurs offres. Nous les avons tous repoussées mais lors du second exercice, c’est le joueur lui-même qui a insisté pour rejoindre l’Etoile du Sahel. Nous ne pouvions pas le retenir contre son gré même si nous savions qu’il avait les moyens pour se rendre directement en Europe.
La réussite de Bounedjah est celle de l’USMH aussi, n’est-ce pas ?  
Oui, bien sûr. Nous sommes très contents et fiers de lui. C’est un exemple pour nos joueurs. En tant que responsables, nous allons aussi faire de notre mieux pour dénicher d’autres pépites qui peuvent avoir un parcours similaire au sien.
La cérémonie a connue la présence de Roberto Carlos. Que pensez-vous de notre invité de marque ?  
Je n’étais pas du tout surpris par la présence de Roberto Carlos. Le groupe Le Buteur-El Heddaf nous a habitués à la présence des stars lors des précédentes éditions du Ballon d’Or. La fête s’est déroulée dans de meilleures conditions.  

 

 

Publié dans : Bounedjah Charef Laïb Amada et Zeghba

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Qui sera désigné meilleur joueur africain cette année ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4632 14/12/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir