Ballon d'OR

Ballon d’Or : Qui sera le successeur de Slimani ?

Brahimi, la révélation.

Auteur : Hamza R. dimanche 21 décembre 2014 19:21

C’est ce soir qu’aura lieu la 14e édition du Ballon d’Or Le Buteur/El Heddaf. Une cérémonie qui coïncide avec une deuxième participation consécutive de l’équipe nationale en Coupe du monde. Si celui de 2010 a été décevant, le Mondial 2014 restera longtemps dans les mémoires, puisque l’EN a réalisé une meilleure performance en se qualifiant aux huitièmes de finale du tournoi. Les Verts ont même été difficilement éliminés face à l’Allemagne, champion du monde. Un moment particulier et unique pour les Algériens qui rêvent, cette fois, de voir les Fennecs brandir le trophée de la Coupe d’Afrique des nations en Guinée équatoriale pour la seconde fois de l’histoire du pays. Cette cérémonie du Ballon d’Or algérien, devenue une tradition en Algérie, grâce aux efforts du Buteur/El Heddaf, leader de la presse sportive algérienne et dans le monde arabe, récompense le meilleur footballeur algérien. Pour cette édition 2014, cinq joueurs sont nominés pour remporter le trophée, à savoir Islam Slimani (Sporting Lisbonne), Sofiane Feghouli (FC Valence), Hillal Soudani (Dinamo Zagreb), Yacine Brahimi (FC Porto) et Abdelmoumen Djabou (Club Africain).
Feghouli veut reconquérir l’or
Sofiane Feghouli est un élément incontournable dans l’échiquier du FC Valence. Vainqueur du Ballon d’Or en 2012, Feghouli tentera de rééditer le coup, après avoir perdu l’édition de 2013 au sprint final. À Valence, il est toujours égal à lui-même, contribuant aux succès de son équipe. Même s’il ne marque pas souvent, la touche de Sofiane Feghouli est toujours là. S’il ne délivre pas une passe de but, il contribue à la construction des actions. En sélection nationale, Feghouli a été un élément très important pour Halilhodzic en Coupe du monde. Sofiane est aussi entré dans l’histoire grâce à son but inscrit face à la Belgique. Il a réussi à mettre un terme à un signe indien de 24 ans, puisque les Verts n’avaient plus réussi à marquer de but en Coupe du monde depuis celui de Djamel Zidane face à l’Irlande du Nord. Feghouli a été d’un grand apport pour la sélection lors des éliminatoires, surtout après ce fameux but à Ouagadougou face aux Étalons.
Slimani pour défendre son bien
En 2010, après la Coupe du monde, un gros problème d’attaque secouait les Verts. La sélection n’a réussi à marquer aucun but lors de ce tournoi. Avec l’arrivée de Vahid Halilhodzic, ce dernier a décidé de changer les habitudes. Pour lui, il fallait repérer des joueurs en Ligue 1. Parmi ceux qui ont été supervisés, on trouve l’attaquant du CR Belouizdad, Islam Slimani. Avec le temps, le joueur est devenu une pièce maîtresse en sélection, grâce à ses buts importants. Slimani est devenu meilleur buteur de l’équipe nationale lors des éliminatoires de la CAN-2013 et même du Mondial. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 30 sélections, l’ex-Belouizdadi a inscrit treize buts. Personne ne pourra aussi oublier les deux buts qu’il a inscrits en Coupe du monde face à la Corée du Sud et la Russie. Pour cette édition, Slimani se présente dans la peau du tenant de consécration et qu’il devra défendre. Il est à noter qu’avec le Sporting, il avait réussi l’an dernier une saison pleine en inscrivant dix buts pour sa première saison. Pour l’actuel exercice, il est le meilleur buteur du club.
Soudani, un vrai renard
En compagnie de Slimani, un joueur s’est illustré en attaque durant le passage de Halilhodzic. Il s’agit de Hillal Soudani. Ayant atterri au Dinamo Zagreb, le plus grand club de football en Croatie, un habitué de la Ligue des champions européenne, la carrière de Hillal Soudani a connu une autre tournure. Le joueur a progressé et est devenu un élément important. Avec les Verts, Hillal Soudani a fait preuve de prouesses, faisant de lui un vrai renard des surfaces. Buteur et passeur, Hillal Soudani est devenu un élément incontournable des Verts. Il est aussi le chouchou du stade Tchaker de Blida où il a toujours réussi de grands matchs.  
Brahimi, la révélation
Yacine Brahimi a surpris toute l’Algérie, le 26 mars 2013. Il a épaté ceux qui ont suivi le match Algérie-Bénin qui a eu lieu au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Ses prouesses techniques, ses accélérations et ses passes lumineuses n’ont pas laissé indifférents. Le milieu de terrain algérien, qui a réussi à gagner sa place au Granada, est lui aussi un candidat sérieux pour remporter le trophée du Ballon d’Or. Seulement, son passage à Granada n’a pas été une grande réussite. Handicapé parfois par des blessures, Brahimi n’a pas montré tout son talent. Transféré au FC Porto en juillet dernier, Brahimi s’est adjugé du statut de révélation de la saison. Il a réussi à marquer même quatre buts en Ligue des champions. Entre Granada et Porto, Brahimi a réussi à épater en sélection. Nul ne pourra oublier son but historique face à la Corée du Sud, en Coupe du monde 2014.
Djabou, comme il fallait s’y attendre
Abdelmoumen Djabou est lui aussi une véritable révélation de l’année 2014. L’ex-Sétifien et Harrachi, qui a épaté ici, est allé tenter sa chance en Tunisie chez l’équipe la plus populaire, en l’occurrence le Club Africain. Le joueur a confirmé son talent lors de la Coupe du monde. Laissé sur le banc de touche durant le premier match face à la Belgique, Halilhodzic a fini par céder à la pression du peuple. Djabou rentre lors de la deuxième rencontre face à la Corée du Sud et marque un but important, avant d’en inscrire un second face à l’Allemagne. Deux buts en Coupe du monde, Djabou s’est ainsi permis le luxe. Ce soir, il est un sérieux prétendant au Ballon d’Or.

Publié dans : slimani Feghouli Djabou Ballon d’Or

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quelle sélection va le plus vous manquer à la Coupe du Monde 2018 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3915 24/11/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir