Coupe d'Algérie

ASMO 1 - USMA 0: On parle du retour de Hamdi…

Affrontement entre supporters usmistes en fin de match

Auteur : M. Z. samedi 15 février 2020 11:05

Après l’annonce concernant le départ de Dziri Billel, les agents ont commencé à envoyer de nombreux CV d’entraîneurs. Seulement, dans l’entourage du club, les choses ont commencé vraiment à bouger. Selon une source digne de foi, l’option locale a été vite écartée, pour des raisons qu’on ignore. Puis, dans la soirée il y a le nom de Miloud Hamdi qui a circulé dans l’entourage du club. On évoque en effet un éventuel retour à l’USMA, synonyme d’un troisième passage, Miloud Hamdi ayant quitté le club koweitien d’Al Salimiya depuis quelques semaines.
Les filières marocaine et tunisienne comme solution aussi
Dans l’entourage du club, on a évoqué aussi les filières tunisienne et marocaine comme solution, dans le cas où l’option Miloud Hamdi tomberait à l’eau. Dans notre championnat, il y a eu des clubs qui ont recruté des entraîneurs tunisiens et marocains. C’est même devenu une habitude chez nous et l’USMA peut en profiter pour recruter un technicien des pays voisins.
Chendri, Dbichi et Ghoul en réunion aujourd’hui pour prendre une décision
Selon la même source, une réunion devrait se tenir aujourd’hui entre le président du conseil d’administration, Boualem Chendri, le secrétaire général du club, Mounir Dbichi, et le coordinateur du club, Tarek Ghoul. Au cours de cette réunion, une décision devrait être prise concernant l’avenir du club et surtout la désignation d’un nouvel entraîneur.
Ghoul : «Le temps n’est pas en notre faveur»
Pour le coordinateur du club, Tarek Ghoul, le temps n’est pas suffisant. «Le temps n’est pas en notre faveur. Je pense que nous avons pris une première décision, celle de mettre en place un staff intérimaire pour le match de l’AS Aïn M’lila. Puis, il y aura une décision qui sera prise juste après cette rencontre, prévue lundi.»
 

Zemiti : «Je dirige le match de l’ASAM puis je pars !»
Farid Zemiti assurera l’intérim ce lundi face à l’AS Aïn M’lila. Il évoque ainsi cette décision : «Le temps n’est pas suffisant. Il y a un match important en championnat ce lundi à Aïn M’lila. Je vais donc diriger cette rencontre dans l’intérêt du club et je pars par la suite. Il y a des échecs qui touchent vraiment. C’est une énorme déception après cette élimination amère face à l’ASMO.»

«Nous n’avons rien fait sur le terrain pour nous qualifier»
Le désormais ex-adjoint de Dziri déclare : «Sincèrement, on n’a rien fait pour gagner. Nous avons fait un match décevant. Même si l’adversaire n’est pas un foudre de guerre et avait montré un niveau moyen, je pense qu’il a su gérer le match et surtout profiter d’une erreur pour marquer un but. Par la suite, nous avons tenté de revenir dans le match, en vain.»

«Un entraîneur veut toujours provoquer le déclic à travers les changements, mais…»
Interrogé sur les nombreux changements effectués par le staff technique, Farid Zemiti dira : «Vous savez, pour un entraîneur, il y a deux visions. Une vision avant le match et dans laquelle le coach opère des changements dans le but de provoquer le déclic. Et il y a la vision du terrain pendant le match. Maintenant, parfois ça marche et parfois, non, ça ne marche pas, et je pense que c’est ce qui s’est passé.»
 

Affrontement entre supporters usmistes en fin de match

L’USMA est réellement divisée même dans les tribunes. Une scène malheureuse s’est produite jeudi après l’élimination en Coupe d’Algérie, lorsque les supporters se sont affrontés entre eux. On a même failli en arriver à l’arme blanche, n’était l’intervention des sages, présents sur place. En effet, ce n’est pas la première fois que cela se produit, ce qui démontre que même au niveau des supporters, on est complètement divisés et que le clanisme a gagné les tribunes usmistes. Cela explique la situation difficile que traverse le club, alors qu’à l’USMA, les supporters étaient sur la même longueur d’onde pendant de longues années, notamment depuis l’arrivée de Allik à la tête du club.  

 

Accueil hostile des supporters oranais aux joueurs
Comme il fallait s’y attendre, les joueurs de l’ASM Oran ont eu droit à un accueil des plus hostiles de la part de leurs supporters à leur entrée sur la pelouse du stade Habib-Bouakeul. Les inconditionnels des Vert et Blanc n’ont pas oublié de sitôt l’attitude des joueurs qui ont boycotté à cause de leur argent le match face à la JSM Béjaïa. Sous pression, les équipiers de Berramla savaient d’emblée que seul un exploit pourrait tempérer les ardeurs de leurs propres fans.

Et des insultes envers la direction
Ce n’est pas seulement les joueurs qui ont été exposés aux insultes puisque même les membres de la direction ont eu leur part de ce houleux accueil. Les supporters ont carrément demandé le départ du président du CSA, Merouane Baghor, et ses proches collaborateurs. Certains d’entre eux présents au stade Habib-Bouakeul ont préféré se réfugier dans le tunnel menant aux vestiaires.
 

Laoufi «Il fallait qu’on gagne afin de remettre de l’ordre»

Le premier responsable de la barre technique de l’ASM Oran, Salem Laoufi, affirme que la victoire d’avant-hier face à l’USM Alger était primordiale vu les évènements qui se sont produits durant la semaine du match. «Comme tout le monde le sait, cette rencontre s’est déroulée dans un contexte particulier après la grève enchaînée par les joueurs qui sont revenus tardivement aux entraînements. On a décidé de pallier ces lacunes par la volonté et la solidarité sur le terrain. Nos efforts ont été récompensés par un but dans un moment très important mais on n’était pas à l’abri d’un retour des Usmistes car on n’était pas loin de la défaillance physique. C’est tout à fait normal qu’on ait dû reculer d’un cran mais on a quand même réussi à bloquer toutes les issues aux visiteurs. Dieu merci pour cette qualification due essentiellement aux efforts des joueurs que je remercie bien au passage. Mais je le redis encore une fois. Ils ont commis l’erreur d’avoir boudé ce match face à Béjaïa», estime le coach de l’ASMO.

Il a opéré des changements radicaux
Au vu du match de Béjaïa qui a été joué avec l’équipe des réserves, l’entraîneur Salem Laoufi n’a pas hésité à récupérer ses joueurs séniors. Bien que certains éléments aient quand même donné des satisfactions, Laoufi a eu recours aux joueurs d’expérience au cours de cette confrontation face à l’USM Alger. Donc, du gardien de but jusqu’à l’avant-centre de pointe, Laoufi a complètement changé l’équipe.
 

 

 

Publié dans : Zemiti Ghoul ASMO 1 - USMA 0 :Laoufi Dbichi et Ghoul e

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que Messi va quitter le Barça cet été ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4721 28/03/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir